loader image

Effectif minimum pour résultat maximum

Les Scorpions Team Synerglace retrouvent les Rapaces de Gap. Il y a près de mille spectateurs à l’Illberg. Sur la feuille de match, côté mulhousien, six défenseurs et neuf attaquants. Tout juste trois lignes. Fontaine est dans la cage. Colin Delatour et Felix Rousseau vont profiter de plus de temps de jeu.

Les Mulhousiens commencent forts. Kevin Hecquefeuille a dû recomposer ses lignes, mais cela ne se fait pas ressentir. Les locaux se créent plusieurs occasions. Rousseau est proche de l’ouverture du score à la cinquième minute. Les Scorpions dominent cette première période et la pression monte sur la cage de Junca. Le match s’emballe à la onzième minute. Gegeris ouvre le score. Seize secondes plus tard, Mugnier adresse une très belle passe à son compère Loizeau. Teemu ne laisse aucune chance à Junca. Ça fait 2-0. Eric Blais demande un temps pour remobiliser son équipe. Opération réussie. Quarante-quatre secondes plus tard, son équipe revient à 2-1. Cela fait trois buts en exactement une minute. Les Haut-Rhinois subissent leur première infériorité, mais sans encombre. Gegeris se montre même dangereux en contre. Les locaux remportent logiquement ce premier tiers convaincant.

Les Alsaciens poursuivent sur le même rythme. Welsh est comme très souvent chahuté par la défense adverse. Faure est pénalisé et c’est le premier avantage numérique pour Mulhouse. L’équipe est bien en place et les tirs se succèdent. Rychagov, Gegeris, mais attention au contre. Tout juste de retour à cinq contre cinq, Junca laisse un rebond sur un gros tir. Loizeau traine dans les parages. Il trompe adroitement le portier gapençais du revers et inscrit un doublé. Il redonne deux longueurs d’avance à son équipe. Pression énorme des Scorpions autour de la vingt-cinquième minute. Le jeune Delatour se montre particulièrement à l’aise, mais ses tirs sont repoussés par Junca. Les visiteurs se créent des occasions sur des contres rapides. Matima perd un duel. A la mi-match, encore un bon tir de Delatour sur la jambière de Junca. Rousseau en contre puis ses partenaires Mugnier et Loizeau croient au break, mais la cage adverse a la bougeotte ce soir ce qui arrête le jeu. Après une très grosse domination mulhousienne, c’est au tour des Rapaces d’appuyer fort. La défense alsacienne est solidaire et Fontaine à nouveau très solide. En toute fin de période, Gutierrez, le capitaine gapençais montre le mauvais exemple pour une nouvelle pénalité.

Les Scorpions démarrent la troisième période à cinq contre quatre. Au bout de seize secondes, les visiteurs continuent dans l’indiscipline et offrent un double avantage numérique à leurs adversaires. Les Mulhousiens s’installent. Après plusieurs tentatives, c’est finalement Rychagov qui conclut. 4-1. Le trou semble fait, mais Rohat, très bien servi par Golicic inscrit le 4-2. Les minutes passent et les Mulhousiens sont moins en jambe. Gap y croit encore et a raison. En effet, sur un avantage numérique, magnifique jeu en triangle. Passes rapides et tir instantané de Sislannikovs. Les Rapaces reviennent à une petite longueur à un peu plus de six minutes du gong. 4-3. La pression s’intensifie sur la cage de Fontaine qui répond présent, le jour de ses 23 ans. Toute son équipe est regroupée devant lui et multiplie les blocks et les sacrifices. Il reste deux minutes quand Eric Blais rappelle son gardien sur le banc. Cela fait beaucoup de monde dans la zone mulhousienne. Néanmoins les joueurs de Kevin Hecquefeuille tiennent le coup et Mugnier réussit même à s’échapper. Il libère tout le public en marquant en cage vide. 5-3.

Les Scorpions Team Synerglace ont cette fois-ci battu les Rapaces de Gap. Cela leur permet de remporter trois points supplémentaires, précieux dans la course aux playoffs. Ils occupent maintenant une belle sixième place. Les voilà un petit point devant les Jokers qui seront leurs prochains adversaires mardi à Cergy-Pontoise.

Vous pouvez voir ou revoir les interviews d’après ci-dessous. Vous y retrouverez les deux coachs : Eric Blais, très insatisfait du comportement de son équipe et Kevin Hecquefeuille,  ravi du boulot accompli malgré l’effectif très réduit. Teemu Loizeau a été élu joueur étoile. Il a inscrit un doublé, mais a également perdu deux dents en fin de match. C’est le jeune Colin Delatour, auteur d’un très bon match, qui est venu à notre micro.

On se retrouve vendredi prochain pour la réception de l’Hormadi d’Anglet.

Les autres matches

Briançon 2-5 Nice
Chamonix 5-4 (t.a.b.) Amiens
Bordeaux 4-1 Anglet
Rouen 5-3 Grenoble
Angers 4-5 (a.p.) Cergy-Pontoise

Prochain match à domicile

Nous vous donnons rendez-vous à l’Illberg vendredi 27 janvier (20h00) pour le prochain match à domicile lors duquel nous recevrons l’équipe d’Anglet.

Vous avez aimé cet article ?

Partager sur facebook
Partager sur Facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur Whatsapp
Partager sur email
Envoyer par Email
Partager sur print
Imprimer