loader image

Yoan Salve : « Le public nous apporte du courage, de la motivation. »

Bonjour Yoan, comment se passe ton été ?
Bonjour ! Mon été se passe très bien, je pars en vacances avec des amis. J’ai toujours un programme de préparation physique assez intense donc tout se passe bien.

On s’était quittés au printemps 2021. Te revoilà chez les Scorpions, comment s’est goupillé ce retour ?
J’ai eu beaucoup d’appels avec Erwan Agostini et Kevin Hecquefeuille. Ils ont su me convaincre de revenir en espérant pas mal de temps de jeu, dans une équipe jeune. Et un nouveau coach comme Kevin Hecquefeuille, ça m’a tout de suite donné l’envie.

Qu’as-tu pensé de votre saison avec les Dragons la saison dernière, avec une demi-finale de SLM et un parcours historique en CHL ?
Franchement, on a fait une première partie de saison… On va dire pas si incroyable même s’il y a eu ce fameux parcours en CHL. Ensuite j’étais quand même un peu déçu de n’arriver qu’en demi-finale avec un effectif comme on avait. On avait un très bon groupe… Je trouve que la saison s’est bien déroulée pour ma part.

Justement concernant la CHL, comment as-tu vécu cette épopée ? C’était comment d’aller jouer ce genre de match à enjeu chez et contre une équipe comme Tappara ?
La CHL franchement c’était quelque chose d’unique ! J’ai eu la chance de jouer pas mal de matches car j’étais septième défenseur mais on a eu beaucoup de blessés cette année. Contre Tappara, c’était la première fois qu’on jouait dans une patinoire aussi moderne, on était tous euphoriques de jouer contre une équipe de Liiga. C’était incroyable, c’est un de mes meilleurs souvenirs je pense.

Effectivement oui, ça change la donne. Avant j’avais toujours un peu ce rôle de remplaçant. Là on me donne cette place de titulaire, c’est ce que je souhaitais depuis plusieurs années. Je suis très content qu’on puisse débuter comme ça ! Ça change dans mon approche mais je vais tout donner pour l’équipe, je veux qu’on aille le plus loin possible.

Tes deux premières saisons en SLM, tu avais le rôle de septième défenseur. Cette fois tu débuteras la saison dans le top-6 défensif. Est-ce que ça change quelque chose dans ton approche de la saison ?
Effectivement oui, ça change la donne. Avant j’avais toujours un peu ce rôle de remplaçant. Là on me donne cette place de titulaire, c’est ce que je souhaitais depuis plusieurs années. Je suis très content qu’on puisse débuter comme ça ! Ça change dans mon approche mais je vais tout donner pour l’équipe, je veux qu’on aille le plus loin possible. J’aimerais bien atteindre un top-4 avec cette équipe de jeunes, un nouveau coach : je suis sûr qu’on en est capables.

C’était un critère dans ta réflexion d’avoir comme entraîneur non seulement un ancien défenseur, mais un international aux nombreux mondiaux ?
Oui franchement c’était un des critères les plus importants pour moi ! On sait très bien tout ce qu’il a fait avec l’équipe de France, comment il a pu aider Mulhouse. J’ai confiance en lui et je pense qu’on peut aller loin. Je suis vraiment très enchanté de faire partie de son équipe.

Tu as connu l’Illberg au temps de restrictions, même à Rouen encore l’an passé avec des jauges. En tant que joueurs, ça changeait vraiment quelque chose de ne pas jouer devant du public ou des patinoires pleines ?
Oui ça change beaucoup ! Le public nous apporte du courage, de la motivation donc c’était un peu triste de connaître Mulhouse sans ses Ultras, notamment. Je suis très content de revenir avec des patinoires pleines !

As-tu un message pour nos supporters afin de conclure cette interview ?
Je suis très content de revenir à Mulhouse et j’espère vous entendre chanter pour nous supporter. Allez les Scorpions !

Vous avez aimé cet article ?

Partager sur facebook
Partager sur Facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur Whatsapp
Partager sur email
Envoyer par Email
Partager sur print
Imprimer
Retour haut de page