loader image

Alex Berardinelli : « J’ai joué aux trois postes offensifs aussi bien à l’université qu’au niveau pro. »

Bonjour Alex, où es-tu en ce moment ?
Je suis dans ma ville natale de Pittsburgh. Je m’entraine pour préparer la prochaine saison. J’arriverai à Mulhouse le 11 août.


Peux-tu nous en dire plus sur toi ?
Je suis né en Pennsylvanie. J’ai trois frères et une demi-sœur. Je ne suis pas marié et je suis 90% italien. Mon père était un grand fan de hockey, fan des Pittsburgh Penguins bien sûr. Mon beau-père a joué au hockey toute sa vie. Les deux m’ont donc naturellement poussé vers le hockey.


Alex, comment décrirais-tu ton jeu ?
J’aime jouer un hockey rapide et je suis agressif au niveau du forecheck. Je m’implique aussi beaucoup en zone défensive.


Tu peux jouer à l’aile ou au centre. As-tu une préférence ?
Non, je n’ai pas vraiment de préférence quant à la position. J’ai joué aux trois postes offensifs aussi bien à l’université qu’au niveau pro. Je suis confortable dans les trois.


Aimes-tu également jouer en équipe spéciale ?
J’aime beaucoup ces situations. Ce sont des moments clés qui affectent souvent le momentum du match. J’ai toujours apprécié de pouvoir avoir une influence sur le jeu aussi bien en avantage qu’en désavantage numérique.

Il parait que tu es également une arme pour marquer en infériorité ?
La priorité en PK est de tuer la pénalité. Cependant, je suis toujours à l’affût d’une ouverture pour me créer une opportunité de marquer.


La saison passée, tu t’es blessé ?
Oui, cette blessure a raccourci ma saison. Maintenant, je suis à 100%. Les médecins m’ont complètement validé.


Kevin Hecquefeuille a dit de toi “Alex est un joueur de centre qui a un très bon coup de patin. Il est très responsable dans les deux sens de la patinoire, capable de joueur aussi bien en supériorité et en infériorité numérique. On a eu de bons retours quant à la personne donc on est très contents d’avoir pu signer Alex ! ”
Je dirais que Kevin a décrit mon jeu comme je l‘aurais fait. C’est vraiment excitant de se rendre compte que ton coach voit ton style de jeu de la même manière que toi.


Je m’attends à un jeu rapide et plein de talents. Je pense que cela correspond bien à mes qualités. Concernant le choix de Mulhouse, j’ai eu l’impression que c’était la meilleure des opportunités que j’ai eues.

Connais-tu des joueurs en France ?
J’ai contacté quelques gars de l’université qui ont joué en Europe. Aucun n’a joué en France, mais des amis à eux dont c’était le cas m’ont conseillé.

Tommy Besinger, qui te connait, dit de toi  « Alex is the man » … « c’est un très bon joueur, très rapide avec un excellent tir. Il devrait être une très belle addition aux Scorpions. Il va marquer des points. »
Tommy est une très belle personne et était un équipier fantastique. Je suis ravi de ses mots. Par contre, je ne savais pas qu’il avait joué à Mulhouse. Sinon je l’aurai contacté !


Alex, parles-tu français ?
Non, je ne parle pas français. J’ai pris des cours à l’université. Je connais donc quelques phrases basiques et sais compter jusqu’à vingt. Je suis prêt à apprendre à mieux parler.


As-tu déjà voyagé en France ?
Pas du tout, je n’ai jamais voyagé hors d’Amérique du Nord. Je suis super excité par l’opportunité que m’offre Mulhouse de jouer en Europe et aussi de découvrir une autre culture.

Pourquoi venir en France ?
Ce sera la première fois que je joue en dehors d’Amérique du Nord. J’ai beaucoup joué au Canada dans ma jeunesse. Cependant, j’ai toujours souhaité venir jouer en Europe. Je suis donc ravi de cette opportunité. Je m’attends à un jeu rapide et plein de talents. Je pense que cela correspond bien à mes qualités. Concernant le choix de Mulhouse, j’ai eu l’impression que c’était la meilleure des opportunités que j’ai eues. 

Connais-tu du monde à Mulhouse ?
J’ai discuté plusieurs fois au téléphone avec Kevin. Par contre, je ne connais aucun joueur.

L’équipe sera jeune.
J’aime l’idée d’une équipe jeune. De jeunes joueurs qui veulent progresser peuvent tirer toute l’équipe vers le haut.


As-tu une anecdote te concernant ? 
Mon nom complet est plus long que l’alphabet : Alexander Michael Berardinelli !


Et hors hockey ?
J’aime jouer au golf et aller à la pêche.


Je te laisse le dernier mot.
Je suis impatient d’entamer cette nouvelle saison et j’espère vous amener du hockey excitant !

Crédit photos : Colorado college

Vous avez aimé cet article ?

Partager sur facebook
Partager sur Facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur Whatsapp
Partager sur email
Envoyer par Email
Partager sur print
Imprimer
Retour haut de page