Catégorie : Article

Publié le

Calendrier 2018/2019

Dans la foulée de l’annonce du nouveau partenaire-titre de la Ligue Magnus, la société Synerglace, la FFHG a dévoilé hier le calendrier pour la saison 2018/2019 de Synerglace Ligue Magnus. Nous vous proposons de revenir sur les grandes lignes de la future saison mulhousienne !

Le rendez-vous pour l’ouverture de la saison est à noter dès à présent dans vos agendas : nous débuterons à l’Illberg le vendredi 14 septembre face au promu, l’Anglet Hormadi. Nous enchaînerons avec une autre rencontre à domicile pour la deuxième journée contre Chamonix, avant un premier déplacement à Strasbourg le vendredi 21. Le premier derby arrivera donc tôt et se jouera à l’extérieur.
Notez que plusieurs matches se joueront le samedi cette saison. Celui du 29 septembre sera à Nice mais plusieurs autres seront à domicile (Grenoble, Gap, Nice deux fois et Strasbourg). Nous accueillerons les champions de France rouennais de Fabrice Lhenry le mardi 2 octobre, juste avant d’accueillir les vice-champions grenoblois. Nous jouerons le 31 octobre, un mercredi soir veille de jour férié, à Amiens. Entre Noël et nouvel an, nous recevrons les Brûleurs de Loups à une période qui voit généralement une patinoire très bien garnie.
Le mois de janvier sera très dense avec pas moins de onze rencontres à disputer, dont deux matches le samedi à l’Illberg face à Strasbourg et Nice. Comme cette saison, et l’on s’en souvient encore, la saison régulière se terminera à domicile face aux Ducs d’Angers. Et on l’espère avec un dénouement similaire !

Nous vous dévoilerons très prochainement le calendrier des matches de préparation des Scorpions. Nous vous rappelons également que la campagne d’abonnement est lancée, pour toutes les informations : cliquez ici.

Calendrier complet (sous réserve de modifications ultérieures, valide en date du 15 juin 2018) :
Vendredi 14 septembre : Mulhouse-Anglet
Mardi 18 septembre : Mulhouse-Chamonix
Vendredi 21 septembre : Strasbourg-Mulhouse
Mardi 25 septembre : Mulhouse-Amiens
Samedi 29 septembre : Nice-Mulhouse
Mardi 2 octobre : Mulhouse-Rouen
Samedi  6 octobre : Mulhouse-Grenoble
Mardi 9 octobre : Bordeaux-Mulhouse
Samedi 13 octobre : Mulhouse-Gap
Mardi 16 octobre : Lyon-Mulhouse
Vendredi 19 octobre : Mulhouse-Angers
Dimanche 21 octobre : Chamonix-Mulhouse
Vendredi 26 octobre : Mulhouse-Strasbourg
Mercredi 31 octobre : Amiens-Mulhouse
Samedi 3 novembre : Mulhouse-Nice
Mardi 13 novembre : Rouen-Mulhouse
Vendredi 16 novembre : Grenoble-Mulhouse
Vendredi 23 novembre : Mulhouse-Bordeaux
Dimanche 25 novembre : Gap-Mulhouse
Mardi 27 novembre : Mulhouse-Lyon
Vendredi 30 novembre : Angers-Mulhouse
Dimanche 2 décembre : Mulhouse-Anglet
Mardi 4 décembre : Angers-Mulhouse
Vendredi 7 décembre : Mulhouse-Rouen
Samedi 22 décembre : Nice-Mulhouse
Mercredi 26 décembre : Mulhouse-Grenoble
Vendredi 28 décembre : Anglet-Mulhouse
Dimanche 30 décembre : Gap-Mulhouse
Mercredi 2 janvier : Mulhouse-Lyon
Vendredi 4 janvier : Bordeaux-Mulhouse
Dimanche 6 janvier : Mulhouse-Amiens
Mardi 8 janvier : Chamonix-Mulhouse
Samedi 12 janvier : Mulhouse-Strasbourg
Mardi 15 janvier : Strasbourg-Mulhouse
Samedi 19 janvier : Mulhouse-Nice
Mardi 22 janvier : Mulhouse-Chamonix
Vendredi 25 janvier : Amiens-Mulhouse
Dimanche 27 janvier : Mulhouse-Bordeaux
Mardi 29 janvier : Lyon-Mulhouse
Vendredi 1er février : Mulhouse-Gap
Dimanche 3 février : Anglet-Mulhouse
Mardi 12 février : Grenoble-Mulhouse
Dimanche 24 févier : Rouen-Mulhouse
Mardi 26 février : Mulhouse-Angers

Répartition des matches par mois :
Septembre 5
Octobre 9
Novembre 7
Décembre 7
Janvier 11
Février 5

Répartition des matches par jour :
Mardi 14
Mercredi 3
Vendredi 12
Samedi 7
Dimanche 8

Répartition des matches à domicile par jour :
Mardi 6
Mercredi 2
Vendredi 6
Samedi 5
Dimanche 3

Publié le

Synerglace Ligue Magnus

La fédération française de hockey sur glace a annoncé aujourd’hui le nouveau partenaire-titre de la Ligue Magnus. A compter du 1er juillet 2018, nous parlerons donc de la Synerglace Ligue Magnus.

Synerglace, partenaire de longue date de la FFHG et des sports de glace en France, était déjà un sponsor de la Ligue Magnus et accroît ainsi son soutien à notre sport. La société heimsbrunnoise sera toujours le partenaire principal des Scorpions de Mulhouse, comme depuis plusieurs saisons. Ce naming de la Ligue Magnus ne remet pas en cause le contrat de partenariat avec notre équipe, puisqu’il a été renouvelé très récemment.

Nous sommes heureux et fiers de continuer notre route avec le soutien de Synerglace !

Publié le

Rencontre avec

Bonjour Kevin, peux-tu nous dire comment tu as découvert le hockey ? 
Bonjour à tous. Tout simplement en passant devant un magasin de hockey en région parisienne quand j’étais petit, il y avait un mannequin en plastique équipé entièrement et j’ai dit à ma mère que je voulais être habillé comme lui. J’ai donc commencé à la patinoire de Courbevoie à l’âge de 4 ou 5 ans.

Peux-tu nous détailler ton parcours depuis que tu as démarré le hockey ?
Comme je disais j’ai commencé à Courbevoie, ensuite mes parents ont déménagé à Rouen. Vers 8-9 ans, j’ai donc rejoint Rouen. J’y ai joué plus de 10 ans, car c’est seulement à 19 ans que je suis parti pour Boston aux États-Unis. J’ai joué un an en Junior à Boston, année au cours de laquelle je prenais des cours d’anglais au Kings College. Ensuite, j’ai intégré l’Université de SNHU situé dans le New-Hampshire et j’y ai passé trois ans. Je suis ensuite rentré en France une fois diplômé et j’ai joué ma première année avec Strasbourg. Après cela au Gamyo d’Epinal la saison passée, et vous connaissez la suite…

Quel souvenir gardes-tu de tes années aux USA ?
Un souvenir incroyable ! Je referais tout pareil à chaque fois, sans hésitation ! Dans mon coeur je suis Franco-Américain, et j’y retourne quand je le peux.

As-tu des moments forts qui te viennent à l’esprit ?
J’en ai tellement… c’est difficile en quelques mots. Je dirais que le jour de ma graduation (NDLR, remise des diplômes) fut un moment particulier que je n’oublierai jamais, c’est certain. Un diplôme dont je suis très fier. J’ai vécu et fait tellement de choses incroyables là-bas que c’est impossible pour moi de résumer, je pourrais écrire un bouquin…

Ces deux dernières saisons, tu as joué à Strasbourg, Epinal et tu viens à Mulhouse. Tu es accro au Grand Est ?
(rires) Oui on me l’a déjà souligné ! Je commence à connaître un peu la région effectivement.. Mais non, pas spécialement. 

Tu as l’habitude des derbies de l’est. Que penses-tu de ces rencontres ? As-tu des souvenirs particuliers de ces derbies ?
J’aime bien ces matches, les supporters les affectionnent particulièrement aussi et ça donne une ambiance sympa. Quand les supporters de Mulhouse sont venus en nombre à Epinal, associés aux supporters Spinaliens que l’on connaît bien pour leur ferveur, c’était cool ! Tous les joueurs aiment jouer dans ce genre d’atmosphère. 

Peux-tu nous parler de cette dernière saison à Epinal ?
Le côté sportif a été une déception pour moi, d’un point de vue collectif. Être bon sur le papier ne sert à rien quand ton équipe est pourrie de l’intérieur. Ça a été une saison compliqué pour tous je pense.

Es-tu satisfait de ta saison passée avec dix-neuf points inscrits ?
Oui, je suis content. Encore plus étant donné que j’avais un rôle défensif, aligné sur le PK (NDLR, les infériorités), c’est très bien. Mais je pense aussi avoir prouvé que je peux jouer les rôles offensifs et faire encore mieux.

Comment es-tu arrivé à Mulhouse ? 
Après la saison avec Epinal, j’ai eu pas mal de contacts pour la saison à venir, dont Mulhouse. Nous sommes tombés d’accord avec Christer et me voilà aujourd’hui en Scorpions.

Tu connais des joueurs et membres du staff ici.
Oui je connais bien Erwan. Pour les joueurs j’ai déjà joué avec Hubert Genest, Seb Trudeau, Jordan Draper, Bryan Ten Braak, Rolands Vigners et Mika Muller.

Que penses-tu justement de la saison passée des Scorpions Team Synerglace ?
Des hauts et des bas durant la saison mais je retiens surtout la très bonne fin de saison régulière et les très bons matchs de Playoffs contre Grenoble. Pour moi même s’ils ne sont pas passés, ils ont très bien fini l’exercice 2017-2018.

As-tu déjà un avis sur la version 2018/2019 de ta nouvelle équipe ?
Je connais pas mal de gars déjà, de bonnes personnes, et j’ai de très bon potes dans l’équipe donc j’ai hâte de rejoindre le groupe. J’espère participer à l’éclosion d’un groupe vraiment soudé. Le reste on verra sur la glace.

Quelle est ton ambition en venant à Mulhouse ? Que penses-tu pouvoir apporter ?
Comme je l’ai dit avant, je peux apporter offensivement comme défensivement. J’espère trouver une bonne alchimie sur la glace avec les gars et apporter le plus possible au groupe, on verra au moment venu.

As-tu un objectif personnel ? 
J’essaye toujours d’avoir pour objectif personnel de faire mieux que la saison précédente. Être un meilleur joueur et un meilleur coéquipier chaque année. Le reste suivra.

Qu’as-tu prévu entre maintenant et la reprise ?
Je vais tous les matins de la semaine à la salle « Crossfit Ballers » à Rouen, où je prépare la saison avec d’autres athlètes. Ça travaille fort. Il y a un peu de vacances également pendant l’été c’est obligatoire !

As-tu une passion que tu souhaites partager ?
Je m’intéresse beaucoup à la nutrition, l’activité physique et à la santé humaine. Trois choses indissociables à mon sens. Nous sommes ce que nous faisons et mangeons.

Un petit mot pour les supporters mulhousiens que tu connais un peu …..
Effectivement… J’ai hâte de jouer sous les nouvelles couleurs du club et de rencontrer ses supporters. J’apprécie le partage entre joueurs et supporters, j’espère que l’on saura prendre du plaisir tous ensemble. À bientôt.

Merci beaucoup Kevin et Bienvenue à Mulhouse !
Manu

Crédit photo : Pascal – FB Gamyo's Photos

Publié le

Mouvements

Comme chaque saison, plusieurs jeunes espoirs complèteront l’effectif des Scorpions Team Synerglace la saison prochaine. Ces membres de notre équipe U20 pourront s’aguerrir à l’entraînement auprès des Scorpions, et éventuellement se joindre à eux en matches de SAXOPRINT Ligue Magnus. Ils auront par ailleurs l’opportunité d’obtenir du temps de glace en compétition avec des adultes avec nos partenaires colmariens, qui évolueront en Division 2.

Nous retrouverons donc à la reprise Jonathan Estienne et Julien Maricato en défense, ils faisaient déjà partie du groupe la saison passée. Corentin Cruchandeau, déjà présent au club au sein de l’équipe U20, intègre également le groupe professionnel. Il est né en 1999 et évolue en attaque, tout comme Maxime Leroux et Maximilien Lambolez qui arrivent en provenance de Strasbourg.

Cette liste de joueurs n’est ni figée, ni exhaustive. Le staff compte d’ailleurs bien sur tous nos joueurs U20 pour travailler dur et venir toquer à la porte de l’effectif professionnel. Christer Eriksson déclarait d’ailleurs que « d’autres jeunes nouveaux visages ont la capacité de pousser et d’aspirer à tenir ce rôle à l’avenir. Cela concerne aussi de nombreux jeunes Mulhousiens en pleine progression. »

Publié le

Mouvements

C'est avec regret que nous vous annonçons que Valérian Mathieu ne fera pas partie de l'effectif des Scorpions Team Synerglace la saison prochaine. Cette décision, prise d’un commun accord, permettra à ce jeune mulhousien plein de talent de repenser son avenir personnel et professionnel.

Le staff travaille d'ores et déjà pour lui trouver un remplaçant.

Publié le

Abonnements

Chers supporters, chers abonnés, la campagne d'abonnement pour la saison 2018/2019 des Scorpions Team Syngerlace de Mulhouse est ouverte !

Pour toutes les demandes de réabonnements avant le 31 mai 2018, vous gardez le privilège de votre ancienne place.
Après cette date, elle redevient libre et donc disponible pour quelqu’un d’autre.

N'attendez plus et découvrez notre offre complète d'abonnements en vous rendant sur la page Billetterie>Abonnement de notre site officiel, ou directement en cliquant ici !

Publié le

Mouvements

Nous sommes heureux de vous présenter aujourd’hui nos deux dernières recrues, qui renforcent la brigade offensive des Scorpions Team Synerglace.

Sandis Zolmanis est âgé de 23 ans. Ce joueur de centre letton a fait ses classes dans son pays avant de terminer sa formation en Suède puis aux Etats-Unis. Revenu en Europe il y a trois ans, il évoluait depuis dans l’élite lettonne. Sandis a terminé meilleur buteur de la dernière saison, meilleur pointeur des playoffs et champion de Lettonie avec le HK Kurbads. Il a également goûté à l’équipe nationale aux côtés de Rolands Vigners et Bruno Zabis. Il n’arrivera donc pas à Mulhouse sans repères.

Autre jeune joueur de vingt-trois ans, Lou Bogdanoff débarque en provenance des Aigles de Nice. C’est un grand ailier droitier, ancien international français junior. Le natif d’Albertville avait découvert la Ligue Magnus chez les Brûleurs de Loups de Grenoble à l’âge de 18 ans, avant de continuer du côté de Chamonix, puis Nice.

Nous souhaitons la bienvenue à Mulhouse à Lou et Sandis !

Le point sur l'effectif :
G : Muller, Surek
D : Cruchandeau, Esipov, Genest, Hoehe , Kunnas, Raux, Seda
A : Bogdanoff, Draper, Jurik, Lorcher, V. Mathieu, Martin, Sevcenko, Ten Braak, Y. Treille, Trudeau, Vigners, Zabis, Zolmanis

Publié le

L’oeil de Christer

Les Scorpions Team Synerglace ont connu une bonne saison pour leur retour dans l’élite. Mais il y a eu des bons résultats également chez les jeunes Mulhousiens, et une entente renforcée avec le club de Colmar est en train de voir le jour afin d’améliorer encore la formation des jeunes hockeyeurs dans notre département. Christer Eriksson nous en dit un peu plus aujourd’hui.

Christer, commençons par parler de l’équipe U20 qui a vu le jour l’été dernier. Quel est ton avis sur cette première saison ?              
Pour une première saison, tout le monde était très investi : joueurs, entraîneurs, dirigeants. Nous sommes contents des résultats, malgré un groupe constitué de peu d’U20 dernière année, et dans lequel nous utilisions beaucoup d’U17 surclassés. Cette équipe a donc commencé à grandir ensemble et cette progression va pouvoir continuer la saison prochaine. L’équipe a joué un bon hockey, a été plutôt régulière tout au long de la saison. Tout le monde a joué le jeu, même lorsqu’il y avait des longs déplacements. Et puis l’on a pu compter sur un gros soutien de la SAS, notamment sur le plan financier. Au final, le pont vers les seniors prend forme et l’on est là où on voulait être après cette première saison.

Les U17 ont quant à eux conclu la saison par une médaille.     
Notre équipe U17 évoluait en championnat Excellence, elle a survolé la première phase du championnat. On a vu beaucoup de progrès tout au long de la saison, notamment parce que les U17 surclassés en U20 ont pu profiter de cette expérience. Il y avait un super esprit dans ce groupe et autour de l’équipe. Ça facilite le travail de tout le monde. Ils ont participé au carré final à Toulouse-Blagnac et obtenu la médaille de bronze. C’est très bien pour le club. On n’évolue pas en championnat Elite pour le moment, mais c’est un objectif que nous préparons pour l’avenir. On doit se préparer financièrement, mais aussi préparer les enfants et les parents car participer à ce niveau de compétition nécessite aussi un gros investissement personnel de tous.

Comment peut-on encore faire mieux sur le plan sportif chez les jeunes ?     
On est plutôt bien structuré à ce stade. On commence à renforcer notre entente avec le club de Colmar au niveau sportif, donc on aura encore un peu besoin de temps. Le travail sur l’organisation de cette entente prendra un peu de temps, on verra dans un an où nous en serons. Au niveau des U20, un bon objectif serait d’essayer de passer du groupe D au groupe C en Elite. Pour les U17, on doit viser le titre de champion de France Excellence et accéder à l’élite.

Peux-tu nous en dire plus sur les liens renforcés avec le club de Colmar ?       
La collaboration débute à partir de la catégorie U15. On aura deux équipes en U15 (une excellence, une élite), deux équipes U17 (en excellence), et une équipe U20 (en élite). Avec deux clubs, et donc deux patinoires, nous aurons la possibilité d’offrir plus de ressources et d’heures de glaces aux enfants. Les effectifs seront densifiés, les jeunes auront de meilleurs outils pour progresser. On va d’ailleurs mutualiser les entraîneurs et encadrants. En plus des catégories jeunes, cela concernera aussi les équipes seniors.  De notre équipe U20, jusqu’à dix joueurs (soit deux lignes) pourront évoluer sous licence bleue avec l’équipe de Colmar en Division 2. On a aussi des joueurs U20 qui sont intégrés aux entraînements et matches de l’équipe de Ligue Magnus. Donc plus que jamais, le pont entre hockey mineur et majeur évoqué il y a quelques années prend forme. C’est le fruit de près de dix ans de travail ! On ne doit pas oublier d’où l’on vient, avec quoi l’on a commencé le travail : moins d’entraîneurs, moins de créneaux de glace, pas de section sportive, pas de mini bus… Bravo à tous les dirigeants qui ont contribué à cela, il faut vivement les remercier ! Bien entendu, il faudra encore continuer à investir et attendre quelques années supplémentaires pour voir durablement les résultats au niveau sénior. On est en tout cas sur la bonne voie !

Peux-tu nous dire un dernier mot peut-être sur le recrutement de jeunes hockeyeurs ?         
Oui il y a un processus de recrutement, ou disons plutôt d’accueil, actuellement en cours afin de renforcer ces structures, mais aussi de conserver de la qualité et de la quantité dans les catégories. On regarde pour des joueurs extérieurs ayant de la motivation et du potentiel. C’est dans la lignée de Jonathan Estienne ou Corentin Cruchandeau, arrivés l’an passé et qui seront toujours présents la saison prochaine. Ces apports extérieurs doivent être vus comme une chance d’aider nos joueurs locaux à progresser. Il y a ainsi plus d’émulation dans l’équipe à l’entraînement, le niveau augmente et tout le monde en profite. Les résultats arriveront en conséquence. On constate malheureusement qu’à partir de la catégorie U15, des jeunes décident d’arrêter le hockey. Les études prennent plus de temps, les centres d’intérêts changent parfois aussi à l’adolescence. Cela n’a rien d’étonnant. Mais ces recrutements permettent donc aussi de maintenir des effectifs sur le plan quantitatif et qualitatif.

Un dernier mot avant l’été Christer ?  
Oui j’aimerais en profiter pour souhaiter un excellent été à tout le monde en espérant vous revoir nombreux et pleins d’énergie au début de la saison prochaine !

Publié le

Mouvements

On termine cette semaine avec une nouvelle annonce, aujourd’hui celle de la signature d’un attaquant canadien. Il s’agit de Sébastien Trudeau.

Sébastien aura vingt-sept ans cet été. C’est un petit ailier rapide et adroit devant le but qui a passé cinq saisons du côté de l’Etoile Noire de Strasbourg. Avec un total de 142 matches (toutes phases confondues) en Ligue Magnus, il a inscrit 56 buts et compilé 74 assistances. Il retrouvera chez les Scorpions un certain nombre de ses anciens coéquipiers entre Hugues Cruchandeau, Pierrick Hoehe, Kevin Lorcher, Hubert Genest, Valerian Mathieu, Rolands Vigners et Jordan Draper.

Bienvenue chez les Scorpions Sébastien !

Le point sur l'effectif :
G : Muller, Surek
D : Cruchandeau, Esipov, Genest, Hoehe , Kunnas, Raux, Seda
A : Draper, Jurik, Lorcher, V. Mathieu, Martin, Sevcenko, Ten Braak, Y. Treille, Trudeau, Vigners, Zabis

Photo : Nini Calimoutou ©

Publié le

Championnats du monde

Un an après les championnats du monde 2017 à Paris et Cologne, les sélections nationales du groupe élite se retrouvent à partir d’aujourd’hui au Danemark pour l’édition 2018. Les matches se dérouleront à Copenhague et Herning. La France évoluera dans le groupe A, à Copenhague, et affrontera l’Autriche, la Biélorussie, la République tchèque, la Russie, la Slovaquie, la Suède et la Suisse. Le premier match est pour cet après-midi face à la Russie (16h15).

On retrouve dans la sélection tricolore le néo-Scorpion Damien Raux, mais aussi Kevin Hecquefeuille. Nous leur souhaitons bonne chance, ainsi qu’à toute l’équipe, pour ces championnats du monde !

Les rencontres de l’équipe de France seront diffusées par le groupe l’Equipe, avec des rencontres diffusées en direct et/ou en différé soit sur la chaine l’Equipe, soit sur son site web. Les rencontres seront donc visibles en clair et gratuitement.

Calendrier des matches :
Vendredi 4 mai : Russie – France (16h15)
Samedi 5 mai : France – Biélorussie (16h15)
Lundi 7 mai : Suède – France (20h15)
Jeudi 10 mai : Slovaquie – France (16h15)
Vendredi 11 mai : France – Autriche (16h15)
Dimanche 13 mai : France – République tchèque (16h15)
Mardi 15 mai : Suisse – France (12h15)

Composition de la sélection française :
Gardiens : Florian HARDY #49 (Angers), Ronan QUEMENER #33 (Bordeaux), Sebastian YLÖNEN #37 (Jokijopat, FIN)
Défenseurs : Yohann AUVITU #18 (Edmonton Oilers, USA), Florian CHAKIACHVILI #62 (Rouen), Hugo GALLET #8 (Turku, FIN), Kévin HECQUEFEUILLE #84 (IK Pantern, SWE), Jonathan JANIL #3 (Bordeaux), Antonin MANAVIAN #4 (Fehervar, HUN), Damien RAUX #28 (Mulhouse), Thomas THIRY #38 (Zug, SUI) 
Attaquants : Maurin BOUVET #15 (Gap), Valentin CLAIREAUX #12 (Rauma, FIN), Stéphane DA COSTA #14 (Genève, SUI), Teddy DA COSTA #80 (Cracovie, POL), Floran DOUAY #29 (Genève, SUI), Damien FLEURY #9 (Schwenninger, GER), Anthony GUTTIG #71 (Rouen), Loïc LAMPERIER #27 (Rouen), Guillaume LECLERC #23 (Grenoble), Jordann PERRET #72 (Pardubice, CZE), Anthony RECH #81 (Schwenninger, GER), Nicolas RITZ #25 (Rouen), Alexandre TEXIER #63 (KalPa, FIN), Sacha TREILLE #77 (Pardubice, CZE)