Joueur

Prochain Match

Vendredi 29/01/2021 - 20h

Synerglace Ligue Magnus

Grenoble
VS
Mulhouse

Dernier Match

Vendredi 22/01/2021 - 18h

Synerglace Ligue Magnus

Nice
3
VS
Mulhouse
0
Fermer le menu
Vendredi 22/01/2021 - 18h

Synerglace Ligue Magnus

Nice 3
VS
Mulhouse 0

Evolution du score

Période 1

Aucune actions cette période.

Période 2

Aucune actions cette période.

Période 3

Logo Equipe 50:58 Carpentier (Heizer, Cepon)

Logo Equipe 53:33 Matejicek (Bagin, Heizer)

Logo Equipe 59:00 Hrehorcak (Bagin, Kopta) [CV]

Pénalités

Période 1

Aucune pénalités cette période.

Période 2

Aucune pénalités cette période.

Période 3

Aucune pénalités cette période.

Infos du match

Aucunes infos renseignées pour ce match.
Aller en bas
Titre rubrique Breaking News
  • Les Scorpions butent sur un Rok
  • Vendredi soir sur la Côte d'Azur
  • Communiqué - Calendrier saison régulière
  • Une victoire référence face aux champions grenoblois
  • Les Scorpions chutent en prolongation
  • Archives

Les Scorpions butent sur un Rok

Voir la prochaine news Fermer la news

Publié le Samedi 23/01/2021

Les Scorpions étaient hier soir chez les Aigles de Nice, deuxièmes du classement de Synerglace Ligue Magnus. Ivan Esipov et Corentin Cruchandeau, blessés, n’étaient pas du voyage et c’est Quentin Papillon qui débutait la rencontre.  Les locaux débutaient la rencontre tambours battants et occupaient largement la zone défensive des Scorpions, il fallait un Papillon très attentif pour empêcher l’ouverture du score. Les Scorpions émergeaient progressivement jusqu’à rééquilibrer les débats et commencer à inquiéter Stojanovic. Les deux gardiens étaient impériaux en première période, qui se concluait sur un score nul et vierge.

La deuxième période allait être toute autre. Les Scorpions parvenaient à prendre le jeu à leur compte et infligeaient de longues périodes de possession de palet aux Niçois, qui souvent se contentaient de dégager le palet ou s’arranger pour changer de ligne. Loizeau pensait ouvrir la marque mais son un contre un était remporté par Stojanovic d’un spectaculaire arrêt du patin. De l’aitre côté, Papillon avait très peu de travail mais quand Nice tirait, c’était chaque fois dangereux. Toujours pas de but à se mettre sous la dent après deux périodes dans ce match assez fermé et avec deux équipes très disciplinées.

Il fallait attendre les dix dernières minutes pour voir des buts, et on pouvait se douter que l’équipe qui ouvrirait la marque prendrait un avantage décisif. C’était malheureusement l’œuvre de Carpentier pour les Aigles, qui était tout heureux de récupérer, oublié au deuxième poteau, un palet pour le pousser dans le but vide après un nouveau gros sauvetage de Papillon. Mulhouse devait ouvrir le jeu, mais manquait de se faire surprendre dès l’engagement. C’est finalement Matejicek, sur un solo en repiquant au centre, qui doublait la mise deux minutes plus tard. Les Scorpions prenaient un coup sur la tête et les jambes paraissaient de plus en plus lourdes. Stojanovic finissait sereinement la partie malgré la sortie du gardien mulhousien, qui occasionnait d’ailleurs le dernier but niçois par Hrehorcak. Le score était lourd au regard de la partie, les Scorpions rentraient les mains vides.

Place au prochain rendez-vous vendredi prochain chez les BDL Grenoble.

Les autres résultats de la soirée :
Amiens 2-4 Anglet
Rouen 4-1 Angers
Chamonix 4-5 Gap


Partager sur

Vendredi soir sur la Côte d'Azur

Voir la précédente news Voir la prochaine news Fermer la news

Publié le Vendredi 22/01/2021

Nice-Mulhouse, match n°12
Vendredi 22 janvier, 18h30
Patinoire Jean Bouin

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les Scorpions Team Synerglace ont jusque-là plutôt bien réussi leur retour à la compétition. Avec sept points inscrits sur neuf possible, ils ont doublé le pécule déjà acquis avant l’interruption du championnat cet automne. Des points acquis notamment avec un secteur offensif efficace et de vraies valeurs de courage, d’abnégation en défense. Les Scorpions ont pris la route vers Nice hier matin avec un groupe amputé de Corentin Cruchandeau et Ivan Esipov. Nos deux jeunes joueurs sont actuellement à l’infirmerie.

Les Niçois étaient venus gâcher le dernier match à l’Illberg avec du public et avant l’interruption le 27 octobre dernier. Avec Bordeaux, les Aigles sont l’équipe du championnat ayant disputé le plus de matches (13) et leurs bons résultats leurs ont permis de se hisser à la deuxième place du classement provisoire. Leur bilan à domicile est cependant nuancé avec deux victoires (Bordeaux, Angers) mais aussi trois défaites (Bordeaux, Rouen, Grenoble), de quoi entrevoir pour les Scorpions la possibilité d’aller chercher des points sur la Côte d’Azur. On surveillera particulièrement Ondrej Kopta, meilleur buteur du championnat avec onze réalisations (dont deux à l’Illberg).

La rencontre sera à suivre, comme l’intégralité des matches de SLM, en direct sur Fanseat : cliquez ici.





Au programme également ce soir :
Amiens-Anglet
Chamonix-Gap
Rouen-Angers (en direct sur Sport en France)

Puisqu’on parle de Sport en France, on vous rappelle la nouvelle de cette semaine. Le déplacement des Scorpions à Chamonix du 12 février prochain sera télévisé sur la chaîne Sport en France accessible sur les différentes box internet ou encore leur site internet. Vous pouvez d’ores et déjà cocher cette date dans vos agendas pour ne pas rater cette rare mais réjouissante apparition de notre équipe dans vos téléviseurs.


Partager sur

Communiqué - Calendrier saison régulière

Voir la précédente news Voir la prochaine news Fermer la news

Publié le Lundi 18/01/2021

Réunis ce jour, les clubs de Synerglace Ligue Magnus ont validé le principe de continuer à jouer malgré les contraintes de huis-clos. Ainsi, au minimum une rencontre par semaine sera organisée jusqu’au 3 avril.

Les échanges réguliers entre la Fédération et les clubs vont se poursuivre, comme depuis le début de la crise sanitaire, pour s’ajuster en fonction de l’évolution des contraintes et de la situation, dans l’espoir que le rythme et le nombre de matchs joués puissent s’accélérer dès que les partenaires des clubs et leur public pourront de nouveau accéder aux enceintes sportives.

Calendrier Synerglace Ligue Magnus
Janvier 2021

Vendredi 22 ou Samedi 23 janvier
    Chamonix – Gap
    Nice – Mulhouse (22/01)
    Briançon – Grenoble
    Amiens – Anglet
    Rouen – Angers
    Cergy-Pontoise – Bordeaux

Vendredi 29 ou Samedi 30 janvier
    Grenoble – Mulhouse (29/01)
    Briançon – Gap
    Nice – Chamonix
    Anglet – Cergy-Pontoise
    Bordeaux – Rouen
    Angers – Amiens

L’ensemble du calendrier de la saison régulière sera mis à jour très prochainement sur la page dédiée du site de la Ligue Magnus.


Partager sur

Une victoire référence face aux champions grenoblois

Voir la précédente news Voir la prochaine news Fermer la news

Publié le Lundi 18/01/2021

Après un bon match contre les Rapaces, mais mal récompensés, les Scorpions Team Synerglace sont très motivés à l’idée d’affronter le champion Grenoblois. Ils sont sur une série de 11 défaites face aux Isérois.

Pénalisés très tôt, les Mulhousiens défendent très solidement. Le match a démarré très fort et à la cinquième minute, Yoan Salve ouvre le score en inscrivant son premier but en Synerglace Ligue Magnus. Les Brûleurs de Loup poussent, mais les locaux sont impressionnants. Et si les Grenoblois arrivent à se mettre en position, ils tombent sur Papillon, une fois de plus excellent, en remportant par exemple un duel face à Fleury. L’intensité est très élevée. A la treizième minute, l’arbitre lève le bras et les Scorpions sont à l’attaque. Jurik trompe Horak et permet aux siens de mener 2-0.  Les visiteurs réagissent, mais ils tombent sur une équipe admirable de solidarité. Les Alsaciens conservent leur avantage jusqu’à la pause.

Le match est toujours aussi physique, comme souvent contre Grenoble. Les pénalités commencent à tomber des deux côtés, mais aucune des deux équipes n’en profite. Lessard bute sur Horak. Les joueurs d’Alexandre Gagnon font preuve de sacrifice avec un nombre impressionnant de tirs bloqués. Leur engagement sans faille ravit leur coach. Le chrono défile et les locaux sont toujours devant. A trente secondes de la fin de la deuxième période, Robichaud voit très bien le jeu. Il adresse un centre, fort au deuxième poteau. Laakso, excellemment placé, n’a plus qu’à envoyer la rondelle dans la cage. Et oui, cela fait 3-0 pour les Scorpions face au champion. Un avantage mérité tant les Alsaciens jouent bien.

Il reste une période. Aleardi, très remuant, trouve enfin l’ouverture en powerplay. 3-1. L’intensité ne baisse pas d’un ton. Les visiteurs sont très remontés et tentent désespérément de faire leur retard. Les Scorpions reculent un peu et jouent en contre. Jurik est d’ailleurs tout près d’inscrire un doublé, mais il tombe sur Horak. A six minutes de la fin de la période, Legault permet à son équipe de revenir à une petite longueur. Cela devient irrespirable. Les choses se compliquent encore quand deux minutes plus tard, Melin file en prison, suivi de Crête. Les Scorpions se retrouvent à trois sur la glace. Edo Terglav en profite pour demander un temps mort. Il décide de sortir son gardien. Son équipe va donc évoluer à six contre trois. Une fois de plus, les locaux sont admirables. Les visiteurs s’énervent encore un peu plus et une bagarre éclate devant la cage de Papillon. Le jeune gardien a souvent été chahuté, mais il reste imperturbable. Champagne file en prison et les équipes se retrouvent à nombre égal. Le coach slovène rappelle à nouveau Horak sur le banc. Mulhouse est acculé. Campbell, une nouvelle fois très bon, récupère le palet et l’envoie depuis sa zone vers la cage vide. Et ça rentre ! Ouf 4-2 et il ne reste qu’une minute ! Grenoble essaie toujours et à quarante secondes du terme, c’est au tour de Downey de filer vers la cage déserte. Et voilà, 5-2 !

Un match référence des Scorpions Team Synerglace et une victoire tout à fait méritée. On regrettera juste la réaction de l’ogre, vexé de s’être fait piqué par les Scorpions. Beaucoup de mauvais gestes qu’Alex regrettera lors de son interview de fin de rencontre. Tout cela se termine dans une ambiance électrique, mais les trois points sont bien pour les Alsaciens, parfaits tout au long du match !

Vous pouvez revoir les interviews réalisées en live Facebook lors de la rencontre sur la page des Scorpions. Vous y trouverez, les deux coachs ainsi que Colin Downey, Julien Munoz et une surprise en fin de deuxième période, l’avis éclairé de Yorick Treille en observation, tout cela avec un micro à nouveau opérationnel (et oui ce sont les aléas du direct).

Il n’y a plus qu’à attendre les annonces pour connaitre comment se déroulera la suite de cette saison si particulière.

Les autres résultats de la soirée:
Amiens 1-3 Bordeaux
Rouen 9-2 Chamonix
Cergy-Pontoise 1-0 Briançon
Angers 4-5 Gap


Partager sur

Les Scorpions chutent en prolongation

Voir la précédente news Fermer la news

Publié le Samedi 16/01/2021

Les Scorpions Team Synerglace reçoivent les Rapaces de Gap pour ce premier match à huit clos à l’Illberg.

Papillon est sollicité à deux reprises dès la première minute. Nouvel arrêt sur un tir à bout portant à la troisième minute. Gap domine ce début de rencontre grâce à son jeu rapide. Au bout de cinq minutes, Mulhouse développe mieux son jeu, mais Junca est vigilant. Le jeu est agréable. Mulhouse obtient son premier avantage numérique en milieu de période. Il ne faut que cinq secondes à Lessard pour ouvrir le score. Colin Campbell est très remuant. Sous la pression, les Rapaces sont à nouveau pénalisés, mais sans encombre. Gap est toujours aussi vif. Sur un contre, Mosey trompe Papillon d’un tir à mi-hauteur. Les équipes rentrent aux vestiaires sur un score de parité, 1-1.

En début de deuxième période, la ligne des jeunes bosse fort. Mugnier trouve l’ouverture assisté d’Esipov (Ivan) et Germond. La minute suivante, troisième avantage numérique pour les Scorpions. Melin est en position. Son premier tir est repoussé. La rondelle continue de circuler jusqu’au défenseur mulhousien. Un nouveau tir est dévié devant la cage par Jurik pour le 3-1. Encore un but en supériorité numérique. Malheureusement, dans la foulée Gap réduit le score. Mulhouse domine maintenant dans le jeu, mais Gap reste dangereux en contre. 3-2 à la fin de la période.

Bourgeois pénètre en zone offensive et lâche un missile de loin. Le palet touche la barre avant de rentrer en pleine lucarne. 3-3. Le match est équilibré. Le chrono défile. Il reste douze minutes et les locaux sont pénalisés à deux reprises consécutives. Le poteau sauve Papillon. C’est dur, mais ça tient. Nouvelle infériorité à trois minutes de la sirène. Les locaux tiennent toujours. Malheureusement, ils n’évolueront que trois secondes à cinq sur la glace suite à une quatrième pénalité dans ce troisième acte. La défense tient et il faudra donc une prolongation pour départager les deux équipes.

Après tout juste une minute en prolongation et Mulhouse est coupable de surnombre. Cette fois-ci, c’est la pénalité de trop. Mosey inscrit un doublé et offre les deux points à son équipe. Les Scorpions ne glanent qu’un petit point, mais il pourront se rattraper dès le lendemain avec la réception des Brûleurs de Loup de Grenoble.

Vous pouvez revoir les interviews réalisées en live Facebook lors de la rencontre sur notre page. Nous nous excusons pour les problèmes de son rencontrés en espérant que tout sera opérationnel contre les Isérois ce soir.

Les autres résultats :
Amiens 9-3 Chamonix
Angers 7-0 Briançon
Cergy 4-8 Grenoble


Partager sur
Aller en haut Aller en bas
Réactions d'après-match
Nos Photos

Fermer le disclaimer

La boutique sera bientôt disponible à la consultation.

A très bientôt.

Aller en haut Aller en bas
Titre de section Signez dans la bonne équipe
DEVENIR PARTENAIRE
PARTENAIRES INSTITUTIONNELS
PARTENAIRES NAMING 2020-2021
PARTENAIRES MAJEURS 2020-2021 SCORPIONS BUSINESS CLUB 2020-2021
Titre de section Signez dans la bonne équipe Fermer le menu

Nouvelle saison, nouvelles ambitions

Chef d’entreprises, décideurs, soutenir les Scorpions de Mulhouse, intégrer le Scorpions Business Club et développer votre business c’est donner une vraie visibilité à votre société.

Après un retour réussi en Ligue Magnus en 2017 (1er club à se qualifier pour les playoff l’année de son accession) après plusieurs années d’absence, tout le staff des Scorpions prépare d’arrache pied cette saison 2018-2019 qui sera sans aucun doute synonyme de réussite.

Le hockey sur glace à Mulhouse est considéré comme l’un des deux sports Elite.

Avec plus de 80 partenaires issus de secteurs d’activités variés, un taux de fréquentation par match conséquent, nous vous offrons la possibilité d’accroître votre visibilité sur un marché local voire national.

Le hockey sur glace est sans aucun doute le sport de demain, Mulhouse en sera son ambassadeur. Signez dans la bonne équipe, rejoignez les Scorpions et le Scorpions Business Club !

Le Scorpions Business Club c’est :

  • La passion du hockey
  • 80 partenaires financiers ou logistiques fidèles
  • 1 club des partenaires dynamique
  • Des rencontres et des recommandations commerciales
  • Une plongée dans l’univers des Scorpions à chaque match à domicile (intervention du Coach, analyse des forces en présence…)
  • Une visibilité et une ambiance hors du commun

Champs marqués d'un (*) obligatoires.

Aller en haut
Fermer le menu

Contactez-nous


Coordonnées

SBC SAS
Scorpions de Mulhouse - Team Synerglace

15 rue de la Sinne
68100 Mulhouse

E-Mail: contact@scorpionsmulhouse.fr

Fermer le menu
Scorpions Mulhouse

HISTORIQUE DU CLUB

LES TEMPS HÉROÏQUES

Le hockey sur glace naît à Mulhouse en 1969, au sein de l’ASGM (Association des Sports de Glace de Mulhouse). En 1978, se crée à Mulhouse une école des jeunes hockeyeurs ; l’effectif du club n’est que de 32 licenciés à cette époque !

En 1986, l’inauguration de l’actuelle patinoire olympique donne enfin aux hockeyeurs mulhousiens une infrastructure leur permettant la pratique sérieuse de leur sport et de rêver à faire de Mulhouse une place forte du hockey national.

Les années suivantes, sous l’impulsion de divers dirigeants et de bénévoles, l’effectif du club ne cessera de s’étoffer, accueillant et formant des jeunes hockeyeurs de la catégorie poussin à cadet, passant de 70 à la fin de la saison 1989 à 120 licenciés fin 1991.

DES PROJETS AMBITIEUX ET LE DÉBUT DES RÉSULTATS

Après avoir pris son indépendance par rapport aux autres sports de glace de l’ASGM, le HCM (Hockey Club Mulhouse) est créé, et avec lui, un projet de développement sportif ambitieux avec comme mission de créer une dynamique « hockey » à Mulhouse ! Avec l’arrivée d’un entraîneur d’expérience issu du haut niveau suisse, Pascal Ryser et avec deux grands axes : une formation de qualité pour les jeunes hockeyeurs et hockeyeuses mulhousiens et amener le hockey majeur dans les championnats nationaux français. Sans oublier le travail réalisé par les dirigeants pour promouvoir le hockey et amener plus de partenaires à soutenir ce sport financièrement.

A l’issue de cette première saison en Play-Off en 1995-96, le HCM termina dans les dix premières équipes de Nationale 3 et pour la première fois de son histoire entra dans le Top 50 du Hockey français. Cette saison fut le point de départ du hockey de haut niveau à Mulhouse.

Mais déjà à la fin de la saison 1996-97, pressentant la progression ambitieuse de l’équipe des Scorpions, les dirigeants mulhousiens séparaient le club en deux entités :

  • le HCM ne concernerait dorénavant que le hockey professionnel à travers les Scorpions
  • Il continuerait parallèlement sa tâche formatrice pour le hockey mineur au sein de l’ADHM

LA NAISSANCE DES SCORPIONS… ET L’AU REVOIR À LA D3 !

Avant même le début de saison, un nouveau président, Claude Bauer, arriva à la tête du HCM et un nouveau nom, maintenant connu de tous, fut adopté pour l’équipe première : Les Scorpions.

Devant des spectateurs de plus en plus nombreux et de plus en plus passionnés, les Scorpions furent sacrés Vice-champion de France de D3 et empochaient leur précieux billet pour la Nationale 2 au terme de la saison 1997-98.

Le Père Noël se montrait particulièrement en avance cette année à Mulhouse, puisqu’à l’intersaison, le Comité National de Hockey sur Glace permit aux Scorpions d’intégrer directement la Nationale 1 pour la saison 1998-99. Les Scorpions rentraient dans la cour des grands !

MULHOUSE CONFIRME ET GRAVIT LES ÉCHELONS : 1998 À 2001

De 1998 à 2001, soutenus par un public de plus en plus nombreux (entre 1600 et 1700 personnes pour les finales) et grâce à une régularité et des performances exceptionnelles, les Scorpions décrochaient par deux fois la coupe du vice-champion de France de National 1 !

Et pour la deuxième fois de leur histoire, les Scorpions s’affichaient à la une des journaux locaux en avril 2000 à la veille du match aller de la finale du championnat de France de Nationale 1.

Les dirigeants et l’entraîneur des Scorpions avaient donc réussi avec quelques années d’avance leur pari de faire connaître Mulhouse comme une nouvelle et sérieuse place forte du hockey français. Mais à peine patins et crosses raccrochés, la grande décision qui couvait depuis plusieurs mois déjà fut officiellement annoncée : Les Scorpions de Mulhouse évolueraient en Elite la saison suivante.

En parallèle, les Ultras Mulhouse, le groupe de supporters des Scorpions, est créé en mars 2000, pour encourager leur équipe dans la victoire comme dans la défaite, aussi bien à l’Illberg qu’aux quatre coins de la France, de la ligue Magnus jusqu’en D3. Ils sont présents lors de la plupart des matchs à l’extérieur, et organisent parfois des déplacements en bus pour les destinations les plus proches ou les matchs à enjeu. Leurs chants rythmés au tambour et leurs animations visuelles tels que les tifos poussent les Scorpions vers la victoire. Ils sont le septième homme sur la glace.

L’APPRENTISSAGE DE L’ÉLITE : 2001 À 2004

Pour la première fois de sa jeune histoire, le HCM évoluait en Elite lors de la saison 2001-02. Malgré le souhait du président Claude Bauer d’éviter la dernière place et l’arrivée au poste d’entraîneur de Christer Eriksson (adjoint de Heikki Leime, patron de l’équipe de France), Mulhouse n’évita pas le bas du classement, mais resta tout de même en Elite pour la saison suivante.

En 2002-03, Mulhouse monta sur le podium (3ème) du plus haut niveau français pour la première fois de son histoire, dans une chaude ambiance dans la patinoire de l’Illberg.

L’année suivante, les Scorpions furent éliminés en quart de finale face à Anglet, après de nombreuses déceptions.

LA SAISON 2004-2005 : DU RÊVE AU CAUCHEMAR !

Après le départ de l’emblématique Président Bauer, Paul Heyberger, l’ancien vice-président, le remplaçait et annonçait que l’objectif principal du club serait de proposer un spectacle de qualité, en ne perdant pas de vue les résultats sportifs.

Le lock-out en NHL permit aux Scorpions d’enregistrer des signatures de grosses pointures de la NHL avec les canadiens Steve Montador et Steven Reinprecht notamment. Les internationaux français Maurice Rozenthal (trois fois meilleur joueur français) et Olivier Coqueux retrouvaient, eux, leurs coéquipiers de l’équipe de France Allan Carriou, Fabrice Lhenry et Lilian Prunet à Mulhouse. L’équipe des Scorpions avait sûrement le plus séduisant visage de son histoire.

Pour la première année de la « Ligue Magnus » (qui remplaçait le Super 16), les Scorpions terminaient 4ème de la saison régulière après une saison en dents de scie et une nouvelle désillusion en coupe de France.

Après la qualification face à Briançon sur une victoire 3-1 dans les séries en quart de finale, les Scorpions s’en allaient battre Rouen par le même score (devant près de 1900 spectateurs pour les deux matchs à domicile) en demi-finale de Ligue Magnus. Avec cette qualification en finale, le hockey sur glace était devenu le sport médiatique numéro 1 dans la cité du Bollwerk. Cela récompensait déjà le travail, la passion, voire l’acharnement de dizaines de personnes qui, il y a tout juste 8 ans, s’étaient un jour réunies, et avaient posé la première pierre du hockey de haut niveau à Mulhouse.

La finale :

Dans leur duel face aux Diables Noirs de Tours, et portés par la ferveur populaire des 2000 supporters qui occupaient le moindre recoin libre de la patinoire, les Scorpions gagnaient leur premier match par 6 à 1.

Pour le match à Tours, plus de 200 supporters mulhousiens s’étaient déplacés pour soutenir leur équipe alors que la rencontre était télévisée et suivie à plusieurs endroits à Mulhouse.

A la 17ème minute, la tribune mulhousienne explosait de joie lorsque sur un exploit personnel, Maurice Rozenthal s’en allait battre le gardien en glissant le palet dans un trou de souris. Après de nombreux arrêts phénoménaux de Fabrice Lhenry (dont le plongeon héroïque du second tiers, digne d’un gardien de football), c’est l’attaquant mulhousien Pavol Segla qui propulsait le palet dans le filet adverse d’un tir puissant. Après le troisième but de Kiviharju, le rêve devenait réalité : Mulhouse était bel et bien Champion de France. Tous les supporters mulhousiens envahissaient la glace pour partager avec les joueurs ce moment de pur bonheur et être tout près d’eux lors de la remise de la fameuse Coupe Magnus.

Le lendemain soir, quelques 300 supporters inconditionnels s’étaient donné rendez-vous devant la patinoire de Mulhouse pour accueillir leurs champions à la descente du bus.

Mais les passionnés de hockey à Mulhouse allaient rapidement passer du rêve au cauchemar. Les Scorpions ne furent pas validés pour la saison suivante en raison d’un important déficit financier. Après de nombreux appels, la décision tomba : Mulhouse était condamné à la rétrogradation administrative en D3 pour la saison 2005-06 et le HCM déposa finalement le bilan. Les Scorpions étaient cette fois-ci bel et bien morts !

LA RENAISSANCE DES SCORPIONS : 2006 À 2009

Pour cette renaissance du hockey senior à Mulhouse, un nouveau logo plus dynamique pour l’ADHM était présenté dès l’été, alors que l’emblématique nom des SCORPIONS était conservé !

Après une saison sans compétition, l’équipe devait se reconstruire en D3. Avec un nouveau président, Emmanuel Mouget et un nouvel entraîneur, Laurent Arnaud, les Scorpions allaient progressivement se reconstruire avec le soutien de son public et de ses Ultras.
Grâce à une belle 4ème place lors du carré final du championnat à Clermont en 2007-08, les Scorpions obtenaient leur promotion administrative en D2.

Au terme d’une saison 2008-09 pleine et avec un public de plus en plus nombreux, les Scorpions accédaient déjà à la D1 après un titre de vice-champion de France en D2. L’objectif principal de retrouver la D1 était donc atteint et un nouvel entraîneur posait de nouveau ses valises à Mulhouse : Christer Eriksson.

LE TITRE EN D1, LA MONTÉE EN MAGNUS, DE NOUVELLES DÉSILLUSIONS MAIS UN AVENIR FLORISSANT : 2009 À AUJOURD’HUI

Pour leur première saison en D1 en 2009-2010, les Scorpions réalisaient un grand coup en finissant sur le podium final du championnat (3ème). Une performance exceptionnelle pour un promu, acquise grâce à une grande régularité et un groupe homogène.

Pour leur troisième saison en D1, l’équipe des Scorpions était séduisante et a proposé du beau spectacle aux Mulhousiens qui ont régulièrement répondu présents pour remplir les gradins. Les Scorpions finirent finalement champion de France de D1, en étant invaincus en play-offs après la victoire face aux Aigles de Nice en finale et en ne lâchant rien même lorsque plus personne n’y croyait, comme au premier match de la demi-finale à Brest. Mulhouse retrouvait donc l’élite du hockey français, 7 ans après son titre de champion.

Les Scorpions ne gardèrent malheureusement pas un très bon souvenir de la Ligue Magnus. Après une saison régulière compliquée, les Scorpions jouèrent les play-downs pour la première fois de leur histoire. 3 défaites plus tard, Mulhouse se retrouva en D1 avec un nouveau projet pour pérenniser un jour le club au plus haut échelon national.

Fermer le menu


chargement...

Fermer le menu


chargement...

Fermer le menu


chargement...

Fermer le menu


chargement...