Mois : novembre 2021

Publié le

Des Dragons impitoyables

Les Scorpions étaient hier soir à Rouen pour affronter les Dragons. Avec un groupe au complet, c’est Anthony Morrone qui débutait devant le filet. Les Scorpions sortaient bien des vestiaires et montraient immédiatement de bonnes intentions avant de voir les Rouennais prendre progressivement possession de la rondelle. Le jeu allait d’un but à l’autre avec du travail pour les deux gardiens. Les Scorpions provoquaient la faute adverse, mais Rouen était intraitable sur leur désavantage numérique obtenant même des occasions de but. Les deux équipes regagnaient les vestiaires sur un score nul et vierge, à noter un poteau des Dragons en fin de période.

La deuxième période fut bien différente avec une partie fréquemment interrompue par l’indiscipline des joueurs dans les deux camps. Les premiers à en profiter furent les locaux… Tessier ouvrait la marque en avantage numérique. La différence entre les deux équipes dans ce compartiment de jeu était flagrante et les Dragons montraient leur aisance. Les Scorpions alertaient plusieurs fois Pintaric sur une courte double supériorité numérique, en vain. C’est Bedin qui doublait la mise, toujours avec un homme de plus, en fin de période. Les Scorpions avaient deux buts de retard à la deuxième sirène.

Les Scorpions passaient à côté de leur retour des vestiaires et perdaient tout espoir quand Bedin marquait après dix-huit secondes. Quatre minutes plus tard, Lampérier puis Gilbert ajoutaient deux buts coups sur coups face à des Scorpions qui n’y étaient plus. Rolands Vigners inscrivait le sixième et dernier but, qui était synonyme de retour au banc pour Anthony Morrone.  Isaac Charpentier terminait la rencontre dans la cage mulhousienne, qu’il préservait lors des douze dernières minutes.

Les Scorpions ont laissé passer leur chance dans le tiers médian avant de craquer fatalement dans cette rencontre, les Rouennais étaient trop forts. L’équipe a désormais une nouvelle semaine complète devant elle pour préparer le prochain match qui sera un nouveau déplacement, vendredi prochain, à Amiens.

Les autres résultats de la soirée :
Nice 3-2 Amiens
Bordeaux 2-1 Chamonix
Grenoble 5-1 Cergy-Pontoise
Gap 3-4 Angers
Anglet 4-3 (t.a.b.) Briançon

Publié le

A Rouen et à la télévision

Rouen-Mulhouse, dix-huitième match
Vendredi 26 novembre, 20h30
Patinoire Nathalie Péchalat

Les Scorpions se présenteront ce soir à Rouen après avoir eu toute la semaine pour préparer cette rencontre. Le match initialement prévu mardi à Grenoble a été reporté et l’équipe a donc pu travailler plutôt que passer de longues heures dans le bus. Après deux succès acquis en prolongation contre Bordeaux et Anglet, l’équipe sera en mission pour tenter de faire vaciller l’ogre rouennais. On avait vu à la fin du mois de septembre que les Scorpions savaient poser des problèmes à cette équipe mais pour obtenir des points, il faudra réaliser le match parfait. Le groupe est au complet pour cette rencontre, nous rappelons toutefois que Dante Salituro ne fait plus partie des Scorpions après son départ vers la Slovaquie le week-end dernier. Le staff est au travail pour le remplacer.

Les Dragons n’ont pas joué de match de SLM non plus en ce début de semaine. Et pour cause, ils participaient à leur match retour des huitièmes de finale de la Champions Hockey League à Salzbourg. Les Rouennais ont certes perdu mercredi soir en Autriche, mais leur prestation sur ce match aller/retour a été remarquable. En se qualifiant pour les quarts de finale, qu’ils disputeront face aux Finlandais de Tappara, ils ont un peu plus écrit l’histoire du hockey français. Ce sont donc des coéquipiers de Rolands Vigners en pleine confiance, peut-être encore sur leur petit nuage, qui se dresseront sur la route des Scorpions.

La rencontre sera à suivre, comme l’intégralité des matches de SLM, en direct sur Fanseat : cliquez ici.

La rencontre sera également l’affiche du jour des #VendrediHockey sur la chaîne gratuite Sport en France. Cette chaîne est disponible sur les box TV/internet, sur leur site internet ainsi que sur leur appli mobile. Pour plus d’informations : cliquez ici. Soyez nombreux derrière vos écrans ce soir pour soutenir les Scorpions !

Les autres matches de la soirée :
Nice-Amiens
Bordeaux-Chamonix
Grenoble-Cergy Pontoise
Gap-Angers
Anglet-Briançon

Publié le

Black Friday des Scorpions

Pour le Black Friday ce vendredi 26 novembre, la boutique des Scorpions vous propose un déstockage à prix exceptionnels ! Ce déstockage porte principalement sur des maillots (échauffement ou match) portés par les Scorpions lors des deux dernières saisons, mais aussi sur quelques articles boutique en fin de série. Et enfin une offre très exceptionnelle concerne le maillot 2021/2022 des Scorpions…

Les maillots d’échauffement sont mis en vente au tarif de 20 € et les maillots de match au tarif de 26 €. Ce sont des pièces uniques. Voici la liste des modèles disponibles à la vente :
- échauffement 2019/2020 #6 Berisha, #51 Richard, #12 Munoz, #1 Vazzaz, #26 Convert, #5 Onno, #62 Sans nom, #40 Estienne.
- match 2019/2020 #26 Convert (blanc).
- match 2020/2021 #10 Sans nom (blanc), #30 Sans nom (noir).

Concernant les produits boutique, il reste en stock quelques t-shirts blancs (taille XXL), polos noirs (taille M), et une écharpe noire, tous au prix de 5 €. Enfin des bonnets (polyester) sont disponibles pour 10 €.

Enfin, seulement pour ce Black Friday nous proposons en commande le maillot 2021/2022 des Scorpions au tarif de 60 € (au lieu de 79 €). Attention, cette offre exceptionnelle est limitée à quinze maillots seulement.

Ces offres sont valables dans la limite des stocks disponibles. Aucune réservation de ces produits ne sera possible. La vente s’effectuera vendredi à la boutique des Scorpions à la patinoire de l’Illberg, avec une ouverture exceptionnelle de 10h à 17h. L’accès se fait en face du minigolf. Paiement sur place uniquement par carte bancaire.

Vous avez également la possibilité de participer à ce Black Friday des Scorpions en passant commande par courriel à partir de vendredi à boutique@scorpionsmulhouse.fr. Merci de nous indiquer dans votre courriel un numéro de téléphone, le paiement devra alors se faire par virement bancaire.

Publié le

Dante Salituro quitte les Scorpions

Il y a du mouvement au sein de l'effectif des Scorpions ce week-end puisque Dante Salituro va s'envoler pour le championnat de Slovaquie. Il a disputé hier soir sa dernière rencontre sous nos couleurs.

« Dante a reçu une offre qu’il ne pouvait pas refuser à ce stade de sa carrière. Lui et sa femme sont tristes de quitter le groupe et Mulhouse. À vingt-cinq ans, il a la chance d’aller en Slovaquie, ça n'a pas de sens de le forcer à rester », explique Alexandre Gagnon, qui se serait évidemment bien passé d'avoir à composer avec cet événement. Le staff s'est déjà mis en quête de son remplaçant. Ce sera un vrai défi dans un marché des joueurs actuellement très serré.

Nous souhaitons bonne chance à Dante pour la suite de sa carrière.

Publié le

Les Scorpions enchaînent

Malgré un bon début de match d’Anglet, c’est Loizeau qui ouvre le score à la troisième minute. Une première infériorité numérique ne met pas les Mulhousiens en difficulté. Loizeau, très en forme, est même tout près de doubler le score en infériorité. Les Scorpions dominent maintenant et jouent bien. Alors que les débats s’équilibrent, Mulhouse est à nouveau pénalisé. C’est autour du jeune Phileas Perrenoud de s’offrir une occasion. Les Scorpions gratifient le public de quelques très belles charges de Labelle, Lessard ou Phil Pietroniro. Retour aux vestiaires sur ce score de 1-0.

Les pénalités s’enchainent lors du deuxième tiers, mais aucune des deux équipes n’arrive à en profiter. Les blocs défensifs sont bien en place et les mouvements offensifs manquent d’inspiration. Les locaux ne se créent que quelques opportunités par exemple sur des tirs de Perrenoud ou Phil Pietroniro, mais ils ne sont pas dans leur assiette. L’Hormadi domine maintenant nettement le match. Morrone permet à son équipe de rester dans le coup. Anglet se fait surprendre à deux reprises en surnombre, mais les Alsaciens n’arrivent pas du tout à mettre en place leur jeu de puissance. Même en infériorité, les visiteurs se montrent dangereux. Morrone, excellent, remporte encore un face à face. Aucun but n’est marqué lors de cette période nettement à l’avantage des joueurs du sud-ouest.

Mulhouse démarre le troisième tiers sans rythme et souffre. Le public acclame Morrone, auteur d’un double sauvetage assez miraculeux. Il retarde l’échéance, mais c’est logiquement que l’Hormadi égalise un peu plus tard par Jaros. Les joueurs d’Alex Gagnon ne trouvent pas la solution, ni à cinq contre cinq, ni en supériorité. Alors qu’il reste trois minutes, Anglet se crée une énorme occasion. Morrone se retrouve seul face à un attaquant. Il remporte son duel et sauve son équipe.

Scénario identique à mercredi, on file en prolongation. Les Mulhousiens se rappellent qu’ils ont gagné de la sorte contre Bordeaux. A trois contre trois, il y a beaucoup d’espaces. Phil Pietroniro est à la lutte avec un Angloy. Avant de finir au sol avec son adversaire, l’international italien réussit grâce à un plongeon à glisser la rondelle en direction de Lessard. L’attaquant québécois file seul à la cage. Il se retrouve face à Hardy. Il trompe habilement le gardien de l’équipe de France. Tous les joueurs se précipitent sur lui pour célébrer cette victoire. Ils peuvent ensuite aller fêter avec leur public qui une fois de plus les a soutenus tout au long du match.

Morrone est très logiquement nommé homme du match, acclamé par le public et ses coéquipiers. Voilà une victoire qui fait beaucoup de bien aux Alsaciens, peut-être surtout car acquise en ayant fait un mauvais match. Espérons que ce soit un signe positif alors que trop souvent les Scorpions faisaient de bons matchs mais craquaient sur la fin. Les mouches auraient-elle changé d’âne ?

Le rythme des Scorpions va un peu baisser ces prochains temps ce qui devrait leur permettre de bien se préparer à quelques voyages intéressants, à commencer par Rouen, vendredi prochain.

Voici les autres résultats de la journée :
Nice 4-5 Cergy-Pontoise
Rouen 8-5 Briançon
Chamonix 3-4 Amiens
Bordeaux 3-2 (t.a.b.) Grenoble
Angers 1-2 Gap

Publié le

Place à l’Hormadi

Mulhouse-Anglet, dix-septième journée
Vendredi 19 novembre, 20h
Patinoire de l’Illberg

Après le match face à Bordeaux, il y a ceux qui pensent que l’équipe a perdu un point et ceux qui se félicitent de la victoire avec deux points à la clé. Cette victoire, il a fallu de profondes ressources morales pour aller la chercher après avoir vécu ce troisième tiers-temps si délicat. Cette victoire fait beaucoup de bien au moral et au mental de l’équipe. Et cette victoire, il serait parfait de la confirmer ce soir à l’Illberg face à nos adversaires basques. Il faudra profiter de l’avantage de jouer à domicile face à une équipe qui a passé toute sa semaine sur la route. Alexandre Gagnon aura un groupe au complet à disposition pour cette partie.

L’Hormadi, dixième du classement à trois points des Scorpions, a effectivement connu une semaine avec de nombreux kilomètres au compteur. Après leur voyage vers Gap mardi (victoire 3-4 aux tirs au but à Gap), ils se sont rendus mercredi à Nice (défaite 6-4) avant de rallier la cité du Bollwerk pour le match de ce soir. Ce sera donc leur troisième match en l’espace de soixante-douze heures ce soir, un véritable rythme de playoffs alors que les Mulhousiens n’ont joué qu’un match mercredi soir. Les jambes seront-elles lourdes du côté des Angloyes ? Réponse ce soir à l’Illberg avec un coup d’envoi prévu à 20h.

Nous vous rappelons qu’il n’y a plus de guichet de billetterie les soirs de matches. Pour accéder à la billetterie en ligne : cliquez ici.

La rencontre sera à suivre, comme l’intégralité des matches de SLM, en direct sur Fanseat : cliquez ici.

Les autres matches de la soirée :
Nice-Cergy Pontoise
Rouen-Briançon
Chamonix-Amiens
Bordeaux-Grenoble
Angers-Gap

Publié le

Reprise victorieuse

Après dix jours de trêve, les Scorpions Team Synerglace reçoivent les Boxers de Bordeaux. Le début de match est très rythmé et à l’avantage des locaux. Les Mulhousiens mettent la pression sur la cage de Richard lors de leur premier avantage numérique. Il faut attendre la septième minute pour la première grosse occasion bordelaise. Pistilli manque de tromper le portier adverse de près. On approche déjà de la moitié de la période avec très peu d’arrêts de jeu. Labelle est très présent devant la cage. S’en suit un gros cafouillage dont Pistilli profite pour ouvrir le score. Morrone est très concentré. Il effectue deux énormes arrêts à bout portant. Lessard file à la cage à la suite d’un très beau contrôle. Il échoue du revers sur le portier girondin. Les joueurs d’Alex Gagnon obtiennent une nouvelle supériorité numérique suite à une remontée de palet de Loizeau qui force son défenseur à le retenir. Les Scorpions se mettent en place. Jurik, bien positionné, surgit sur un rebond et marque le 2-0. Grâce à un dernier sauvetage de Morrone, son équipe file aux vestiaires avec deux longueurs d’avance.

La deuxième période commence sur les mêmes bases. Labelle se rappelle aux bons souvenirs de ses coéquipiers sur une grosse charge. Laakso ouvre son compteur cette saison sur un tir de la ligne bleue. La rondelle file gentiment entre les jambes du portier visiteur. Pour une fois, la réussite est du côté des locaux. Les Scorpions résistent très bien lors de leur premier penalty-killing et se montrent même dangereux. La deuxième infériorité est moins bien maîtrisée. C’est le siège de la cage de Morrone. Le gardien québécois et tous ses coéquipiers font preuve d’une grosse solidarité et s’en sortent grâce à plusieurs sauvetages. Les deux minutes paraissent bien longues, mais ça tient. Loizeau arrive une nouvelle fois à s’ouvrir le chemin du but, mais Richard s’interpose. Mulhouse remporte donc ce tiers médian et mène 3-0 au bout de quarante minutes.

Les locaux ont un bel avantage, mais voilà que les pénalités s’abattent sur eux. Les Boxers en profitent tout de suite. Ils marquent à la suite d’un beau décalage et un tir rapide qui trompe Morrone. La minute suivante, une autre mulhousien est pénalisé. La sanction est identique. Bordeaux revient à une longueur en marquant un but très similaire au précédent. Trois minutes plus tard, Labelle est très fortement secoué par ses anciens coéquipiers. Et pourtant, c’est le nouveau mulhousien qui est envoyé en prison. Alors qu’il ne reste que trois minutes dans la période, les Mulhousiens jouent à cinq contre quatre. Les choses semblent donc bien engagées, mais Legault réussit à marquer en infériorité. Le scénario est incroyable et les joueurs d’Alex Gagnon sont complètement assommés.

Le public a donc droit à une nouvelle prolongation. Les Scorpions dominent à trois contre trois et c’est le capitaine, Kevin Hecquefeuille qui gagne son duel face à Richard. Il offre une victoire bien méritée à son équipe.

Vous pouvez voir ou revoir les interviews de fin de match réalisées en live Facebook lors de la rencontre sur la page des Scorpions. Vous retrouverez côté mulhousien Alex Gagnon qui revient sur le scénario de ce match et Jerry Laakso, ravi de mettre fin à une très longue période sans but. Du côté des Boxers, Olivier Dimet, habitué à notre micro et le joueur étoile Kévin Spinozzi nous ont livrés leurs impressions. Les Scorpions sont relancés et ils se doivent d’enchainer dès vendredi contre Anglet, toujours à l’Illberg.

Voici les autres résultats de la soirée:
Nice 6-4 Anglet
Angers 5-1 Briançon

Publié le

Repartir à l’attaque face aux Boxers

Mulhouse-Bordeaux, seizième journée
Mercredi 17 novembre, 20h
Patinoire de l’Illberg

Les Scorpions retrouveront ce soir la compétition à l’Illberg, après une trêve d’une dizaine de jours. C’est d’ailleurs une semaine avec deux matches prévus en quarante-huit heures sur la glace mulhousienne. Le premier break international aura permis à tout le monde de se ressourcer avec une coupure de quelques jours que l’on espère salvatrice pour aider le groupe à redresser la barre après un début de saison en dessous des attentes. Le groupe à disposition du staff ce soir sera complet.

Bordeaux s’était imposé après prolongation lors de la première confrontation avec les Scorpions cette saison, lors de la deuxième journée. Les Boxers pointent actuellement à la septième position au classement avec un solide bilan de sept victoires et cinq défaites. Le match d’aujourd’hui sera leur second en deux soirs puisqu’ils ont été affronter hier soir Chamonix et ils ont du batailler au-delà du temps règlementaire (victoire 3-4 aux tirs au but). Si les Scorpions pourraient avoir un avantage de fraîcheur, les Boxers auront pour eux l’avantage du rythme de la compétition déjà retrouvé.

Rendez-vous donc ce soir à l’Illberg avec un coup d’envoi prévu à 20h.

Nous vous rappelons qu’il n’y a plus de guichet de billetterie les soirs de matches. Pour accéder à la billetterie en ligne : cliquez ici.

La rencontre sera à suivre, comme l’intégralité des matches de SLM, en direct sur Fanseat : cliquez ici.

Les autres matches de la soirée :
Nice-Anglet
Angers-Briançon

Publié le

En interview avec Kevin Hecquefeuille

Bonjour Kevin. Comment te sens-tu après ce break ?
C’était très spécial pour moi, car c’est la première fois depuis de nombreuses années que j’ai eu un break au mois de novembre. C’est tout nouveau pour moi et l’équipe de France c’est terminé pour moi. J’ai plus de temps de repos, mais ça fait bizarre de ne pas rejoindre l’équipe nationale. Je prends cela du côté positif, car j’ai pu passer un peu de temps avec ma famille ce qui était très agréable.

En as-tu profiter pour te vider un peu la tête ?
Oui exactement. J’espère que cela aura été le cas pour toute l’équipe. On a eu quatre, cinq jours off, sans hockey. Cela fait du bien à tout le monde vue notre situation actuelle. On espère que ce break va nous aider pour la suite du championnat. Certains ont passé du temps en famille, d’autres ont été s’aérer autre part.

Donc l’équipe nationale, c’est clairement terminé pour toi ?
Oui, j’avais dit que je voulais aller jusqu’aux jeux olympiques. C’était mon dernier objectif, mais malheureusement on a loupé l’occasion. Maintenant c’est place aux jeunes. A eux de prendre le lead de l’EDF, de la ramener dans l’élite mondiale et de vivre des moments forts comme nous en avons vécus pendant toutes ces années. Retrouver le plus haut niveau, y rester, c’est ça qui nous a permis de vivre de beaux moments, d’aller à l’étranger. J’ai encore du mal à prendre du recul par rapport à tout cela et je pense à ces exploits et surtout au fait d’avoir réussir à se maintenir sur la durée. J’aurai fait beaucoup de choses, mais pas les JO ce qui restera une grosse déception, bien que nous savions que ce serait compliqué avec un nombre d’équipes plus restreint. J’avais vraiment fait des JO une priorité, refusant même de prendre le poste d’entraineur de Mulhouse à la suite de Yorick.

Que penses-tu de la première partie de championnat des Scorpions ?
On n’est pas là où on voudrait être. Partir avec six points en moins n’était pas facile, mais de notre côté, il y a clairement trop de défaites en ce début de championnat. A nous de nous ressaisir. Il nous faut enchainer des victoires pour pouvoir accrocher le wagon de la huitième place.

Que penses-tu de l’effectif, du groupe ? 
C’est un bon groupe, mais on doit s’améliorer dans plusieurs aspects du jeu. On doit également effacer notre indiscipline qui nous coute parfois cher. Notre powerplay fonctionne plutôt pas mal, surtout le première ligne. La deuxième doit encore s’améliorer. Le jeu en infériorité tourne bien. Il nous faut vraiment être plus performant à cinq contre cinq et marquer des buts plus régulièrement. On sait que c’est le plus compliqué dans le sport. Défendre n’est pas ce qu’il y a de plus dur, mais marquer des buts c’est clairement le plus difficile. Sur certains matchs, on avait tout en main, mais à force de rester à portée de notre adversaire ou de pousser pour faire le trou, parfois on s’expose. Cela nous est arrivé trop fréquemment cette saison. Il faut trouver la bonne balance, mais je suis sûr que ça va payer très bientôt.

Comment le groupe vit-il ce début de saison ?
Tout se passe très bien au niveau du vestiaire. Le groupe reste positif. Après, in n’y a pas de secret, personne ne va venir le faire pour nous, cela doit venir du groupe. Il va falloir être bons dès mercredi. On démarre par deux matchs à domicile, il faut faire le plein. Au niveau physique, les gars sont arrivés en forme en début de saison. Aucun problème de ce côté. Par contre, il faut vraiment que l’on arrive à gérer nos fins de matchs. Il ne faut pas que cela devienne un problème au niveau mental. On doit se dire que nous aussi on peut aller gagner un match en troisième période. Il faut aussi qu’on arrive à prendre de l’avance lors de certaines rencontres, à tuer le match. Ce sont des petits détails du haut niveau. Maintenant, il faut aussi accepter qu’on a une équipe très jeune. On se doit d’aider nos jeunes à progresser très vite et nous les anciens, on doit aussi montrer l’exemple.

En effet, les Scorpions Team Synerglace ont l'équipe la plus jeune du championnat. Est-ce que cela renforce encore plus ton rôle de leader en tant que capitaine ?
Oui bien sûr, il faut guider nos jeunes. Il faut être exigeant avec eux à certains moments, leur faire découvrir le haut niveau. Cela implique également des sacrifices au quotidien. A nous, les plus expérimentés, de leur inculquer tout cela pour qu’ils aient un impact encore plus positif. De manière générale, nos jeunes s’en sortent plutôt bien. On peut se féliciter d’avoir par exemple deux jeunes défenseurs de dix-neuf et vingt ans, Ivan et Nikita. J’adore voir cela. C’est génial qu’une organisation comme la nôtre offre cette chance aux jeunes. Maintenant il faut aussi vivre avec les erreurs et travailler au quotidien sur la glace et en vidéo. Nous, les anciens, devons aussi montrer l’exemple et effacer certaines erreurs que j’ai également commises.

Alex a fait appel à d’autres joueurs expérimentés comme par exemple Olivier Labelle. Qu’en penses-tu ?
Je pense que c’est bien d’avoir plusieurs leaders, surtout avec des styles différents. Certains apportent plus par la parole, d’autres par leur comportement sur la glace. Olivier apporte clairement une grosse expérience de sa longue carrière.

Tu connais maintenant Alex depuis la saison passée, que penses-tu de lui ?
Alex reste toujours positif. Il approche les choses d’une manière douce, très positive. Au niveau de schéma de jeu, celui utilisé en début de saison n’a pas bien marché. Il était également très demandant. Alex a changé de système, pour aller vers un jeu plus protecteur. On a une équipe de travailleurs, on est bons dans les bandes. On doit jouer en fonction de nos forces et du profil de nos joueurs.

L'équipe jouera deux rencontres cette semaine à l'Illberg. Que veux-tu dire à nos supporters avant ces deux matches ?
On démarre contre Bordeaux qui n’est pas très loin de nous. Il faut vraiment repartir du bon pied pour raccrocher le bon wagon. On n’a plus beaucoup de jokers, il faut casser cette spirale. Il faudra aussi être disciplinés, contrôler nos crosses et être le moins pénalisés pour se donner une chance de gagner les matchs. Cela sera critique pour la suite de la saison. En effet, le jeu en équipes spéciales est déterminant aujourd’hui. On a également travaillé avec David, notre coach mental. En ce qui concerne le public, on passe un moment délicat et on a plus que jamais besoin de nos supporters. On a besoin du soutien de tout le monde. Pour l’instant, je remercie le public qui a été très gentil avec nous. On sent les supporters, les ultras qui nous poussent et c’est très important pour nous. On a de la chance par rapport à cela, car on pourrait avoir un public qui nous hue, suite à certains matchs. C’est vraiment très positif. Néanmoins, la patience des gens a des limites surtout avec tout ce qu‘on vit en ce moment. A nous maintenant de leur rendre du plaisir, en gagnant, pour qu’ils puissent repartir avec le sourire.

Merci beaucoup pour ta disponibilité Kevin. A mercredi.

Publié le

Movember

Sans doute l’aviez vous remarqué, depuis quelques jours nous avons adapté notre logo sur les réseaux sociaux. Sans doute aviez vous également remarqué les moustaches apparaitre sur les visages de nos Scorpions la semaine dernière. En effet, avec le mois de novembre place à la campagne Movember. Cela tenait particulièrement à cœur de nos joueurs et ils ont souhaité s’impliquer dans la promotion de cette cause.

Movember, c’est quoi ?
C’est une association qui s’engage depuis 2003 pour la santé des hommes à travers la lutte contre les cancers de la prostate et des testicules, mais aussi autour de thèmes comme la santé mentale et la prévention du suicide. Ainsi peut-on lire sur le site de l’association que « [leur] objectif est de contribuer à l'échelle mondiale à ce que les hommes puissent mener une vie plus heureuse, plus saine et plus longue. Cette ambition est le pilier de toutes nos actions, le moteur derrière nos campagnes, notre stratégie de financement et notre vision de l'avenir. »

Parce qu’en parler, c’est déjà aider la cause, les Scorpions participent à mettre en avant cette association et cette campagne qui a lieu chaque mois de novembre. Vous aussi n’hésitez pas à en parler autour de vous, à laisser pousser votre moustache voire à faire un don à cette cause.

Pour plus d’informations : https://fr.movember.com/