Mois : janvier 2021

Publié le

Les Scorpions balayent les BDL

Pour ce match à Grenoble, les Scorpions se déplaçaient sans Corentin Cruchandeau, Erik Robichaud et Andrey Esipov. Alexis Hermant, membre de l’équipe U20, disputait son premier match de la saison et Quentin Papillon était titularisé. La partie commençait mal avec une première pénalité dès la première minute mais les Scorpions gênaient bien les BDL. Grenoble dominait cette première période et il fallait des sauvetages héroïques de notre bloc défensif pour préserver la cage. Nos joueurs tuaient trois pénalités en et ouvraient même la marque en fin de période d’un tir lointain du capitaine Kevin Hecquefeuille. L’écart était d’un but à la première sirène.

Le deuxième tiers continuait dans la même veine. Grenoble domine, tient le palet. Mulhouse fait le dos rond et évolue en contre. La partie manquait cependant de rythme. Grenoble égalisait par Valier sur une nouvelle supériorité numérique, à mi-match. Les Scorpions reprenaient les devants moins de quatre minutes plus tard par… Alexis Hermant, qui déviait un palet devant Horak. Voilà son premier but en SLM ! Dès l’engagement ça se tendait sur la glace. Les arbitres renvoyaient alors aux vestiaires Jonathan Lessard, Louick Marcotte, Maxime Legault et Julien Baylacq pour bagarre. A noter que Papillon était sauvé par son poteau dans cette période. L’écart était toujours d’un but en faveur des Scorpions à la deuxième pause.

Le scénario du troisième tiers ? Ben ça ne changeait pas, évidemment. Grenoble attaquait, Mulhouse défendait. Mulhouse prenait des coups. Mulhouse ne lâchait rien ! Et en plus Mulhouse était discipliné. Les seules pénalités de la période étaient d’ailleurs pour Grenoble, en fin de match, les empêchant de sortir leur gardien dans de bonnes conditions. Vincent Melin en profitait pour sceller la marque dans le filet désert. Les Scorpions ont donc décroché là leur deuxième victoire en deux semaines contre les BDL. Grand bravo à l’équipe qui a une nouvelle fois affiché de grosses valeurs ce soir : solidarité, combativité, courage. Bref, tout ce qu’on adore voir des noirs et rouges.

Le prochain rendez-vous pour eux sera vendredi prochain à l’Illberg avec la réception de Briançon.

Les buts de la rencontre sont disponibles : cliquez ici.

Publié le

A Grenoble et à la TV

Grenoble-Mulhouse, match n°13
Jeudi 28 janvier, 20h15
Patinoire Pôle-Sud

Comme on se retrouve. Moins de deux semaines après leur première confrontation de la saison, Scorpions et Brûleurs de Loups se retrouvent déjà pour la deuxième (et dernière). Depuis ce match, les Scorpions ont été à Nice avec à la clé une défaite dans un match longtemps indécis entre deux équipes proches sur la glace.

Ce deuxième déplacement de suite sera donc un nouveau défi pour des Scorpions qui n’ont plus battu les BDL chez eux depuis six rencontres et ne comptent qu’une victoire au cours des dix derniers matches là-bas. Mais le match aller a montré que toutes les séries ont une fin, les Scorpions vont donc à Grenoble avec envie de points. Alexandre Gagnon devra composer sans Corentin Cruchandeau et Erik Robichaud, blessés. Andrey et Ivan Esipov sont également incertains, une décision sera prise ce matin les concernant.

Les BDL ont rendu visite à Briançon le week-end dernier avec une large victoire à l’arrivée malgré une entame de match difficile. Ils étaient rapidement menés de deux buts avant de bien vite remettre les pendules à l’heure. La fin de match avait été houleuse à l’Illberg et les joueurs d’Edo Terglav seront revanchards ce soir.

La rencontre sera à suivre, comme l’intégralité des matches de SLM, en direct sur Fanseat : cliquez ici.

Ce match sera également diffusé en direct à la télévision grâce à la chaîne TéléGrenoble. Vous pouvez accéder au direct sur le web (cliquez ici) ainsi que sur vos box TV/internet via les canaux suivants : Orange 30 & 348, Numéricable 30 & 477, SFR 477, Free 30 & 903, Bbox 30 & 316. On compte sur vous pour soutenir les Scorpions derrière votre écran !

Publié le

La eHockey Cup arrive sur vos écrans

Ce mardi 2 février, les 12 clubs de la Synerglace Ligue Magnus s'affronteront pour la première fois à travers un tournoi gaming online de Hockey sur Glace : la E-Hockey Cup ! Un rendez-vous qui sera à suivre en direct dès 19h00 sur la chaîne Twitch de MCES, organisateur de l'événement.

Pour cette soirée inédite, chaque club de Synerglace Ligue Magnus sera représenté par un joueur de l'effectif. Si la convivialité sera de mise entre les 12 participants, le vainqueur du tournoi aura le privilège de remporter le premier trophée de la saison !

Les joueurs de la SLM tomberont donc les gants ce mardi 2 février pour tenter de remporter cette première édition de la #EHockeyCup. Le tournoi se déroulera sur le jeu vidéo NHL 21, sur Playstation 4 et 5.

La soirée débutera à 19h et sera rythmée par des jeux-concours et des interviews. Elle sera à suivre en direct sur la chaîne Twitch de MCES, acteur majeur de l’esport français, qui apportera son expertise et son savoir-faire technique pour l’organisation de cet événement.

Pour suivre la soirée : https://www.twitch.tv/mces

Mais qui défendra les couleurs des Scorpions… ? Suspense !

Publié le

Interview : Alexandre Gagnon

Bonjour Alex, tout d’abord comment vont Marie-Pier et Henri ? 
Les deux vont très bien. Henri est en bonne santé et grandit déjà trop vite. Marie-Pier se remet bien d’un accouchement qui n’a pas été facile. Je peux te dire que je n’ai jamais vu un athlète travailler aussi fort qu’elle l’a fait pour la naissance de notre fils. J’ai vraiment été impressionné par sa force.

Et toi, ça change quoi la vie de papa ? 
Les classiques... Nuits inexistantes, les couches et les boires ! (expression québécoise pour quand le bébé se nourrit, NDLR) Mais sérieusement c’est un sentiment exceptionnel et indescriptible, l’amour qu’on a pour ce petit garçon.

Alex, sportivement, comment s’est passé la longue coupure ?
Ce fut un très gros défi, mentalement, physiquement et sportivement. Je suis obligé de dire qu’en bout de ligne, nous en sommes sortis gagnants. Les gars ont été ultra disciplinés. Ils ont montré beaucoup de passion en faisant tous les entraînements optionnels, surtout ceux dans la gym. En ce moment, le groupe est en meilleure forme qu’à la fin du camp d’entraînement. Sportivement ce fut un défi pour Erwan et moi d’établir les priorités et les choses à améliorer. Ensuite, il fallait vendre l’idée aux joueurs qu’on devait travailler des choses importantes même si on était très loin de la reprise.

Au niveau du staff, avez-vous porté une attention particulière aux joueurs étrangers durant cette période, de plus pendant les fêtes ?
Le plus dur je crois que c’est l’isolement. Les joueurs de hockey sont habitués d’être loin de la famille, même les Français. Ce qui est dur c’est la même chose que tout le reste de la société, le confinement, le manque de vie sociale. Si je regarde au Québec, ma famille n’a pas pu fêter ensemble à Noël. Je dirais qu’on n’est pas pire que les autres branches de notre société et c’est partout dans le monde. Ceci dit, nous avons effectivement offert de l’aide et surtout encouragé le partage des émotions pour tous ceux qui en ressentaient le besoin. Le temps que nous vivons en ce moment est complexe pour tous. Il faut donc être présent les uns pour les autres.

Physiquement, vous avez commencé la collaboration avec Guillaume Groulx, préparateur physique qui s’est récemment présenté sur notre site. Que penses-tu de ce début de collaboration ? 
Je connaissais déjà les talents de Guillaume. Il travaille en partenariat avec mon école de hockey pour la préparation de mes joueurs élites. Nous l’avons fait dans un souci de sauver de l’argent. Finalement, les joueurs aiment beaucoup la plateforme à distance avec laquelle nous travaillons. Ils ont tous leur programme individualisé sur les portables. Nous avons aussi accès à la progression et aux courbes d’énergie de nos joueurs. Le travail de Guillaume est colossal et nous en avons les résultats.

On a vu que les Scorpions sont revenus très forts avec une énorme faim de jouer.
On a prouvé que lorsqu’on joue en intensité, en unité de cinq et que nous donnons tout sur la glace durant soixante minutes, on peut battre n’importe qui. Il faut continuer à travailler pour ajuster les détails mais surtout, continuer de défendre les valeurs du club tous les soirs. À Mulhouse, on veut des joueurs qui sont prêts à saigner le maillot pour gagner.

Que t’ont appris les 4 derniers matchs ?
La seule certitude est que chaque soir dans cette ligue le match est jouable.

Tu fais confiance à tous tes joueurs et leur donne tous leur chance. Cela permet à des jeunes comme Yoan Salve de marquer son premier but en Synerglace Ligue Magnus.
On veut jouer avec beaucoup d’énergie. Pour cela, nous devons avoir l’apport de tous. J’aime l’idée que dans une équipe, tous les joueurs sentent qu’ils ont fait partie du résultat. Autant dans une victoire pour la confiance que dans une défaite pour l’apprentissage. Personne ne peut dire qu’il ne faisait pas parti de la solution ou de l’échec. Le développement des jeunes français est aussi quelque chose d’important pour un petit budget comme nous. Nous avons besoin d’eux et en échange, nous leur offrons le meilleur développement possible. On doit tout de même mériter son temps de jeu. Certains soirs, des joueurs ne joueront pas beaucoup s’ils ne sont pas au niveau de mes exigences.

Alex, que penses-tu du fait de reprendre avec un match par semaine mais à huit clos ?
On va avancer un match à la fois. Il y a déjà eu trop de changements pour voir à long terme. Donc on regarde en avant, positif, mais à court terme. 

As-tu des souhaits pour la suite de cette saison ?
Peu importe le dénouement de la saison régulière, il est du devoir de notre ligue d’offrir un spectacle en fin de championnat. Play-offs, challenge, match all star, ... peu importe nous devons être créatifs et donner du plaisir aux spectateurs.

T’es-tu fixé un objectif pour cette saison ?
Nous aimerions percer le top-8. Surtout je ne veux plus de contre-performance.

Vue l’incertitude actuelle, as-tu dans un coin de ta tête de travailler avec ton groupe pour la saison 2020/2021 mais aussi dans l’optique d’être encore plus forts en 2021/2022 ?
Non du tout. On va toujours parler avec le staff de possibilités pour 2021-22, mais ce n’est que pour le plaisir de discuter. Il y a trop d’incertitudes. 

Pour finir un mot sur le prochain match à Grenoble qui risque de nous attendre de pied ferme.
Battre Grenoble chez eux après les avoirs battus chez nous sera tout un défi. Encore une fois, nous voulons faire une bonne performance sur soixante minutes. Le résultat lui, viendra avec le travail que nous mettrons.

Merci beaucoup Alex. Bonne route vers les Alpes !

Publié le

Les Scorpions butent sur un Rok

Les Scorpions étaient hier soir chez les Aigles de Nice, deuxièmes du classement de Synerglace Ligue Magnus. Ivan Esipov et Corentin Cruchandeau, blessés, n’étaient pas du voyage et c’est Quentin Papillon qui débutait la rencontre.  Les locaux débutaient la rencontre tambours battants et occupaient largement la zone défensive des Scorpions, il fallait un Papillon très attentif pour empêcher l’ouverture du score. Les Scorpions émergeaient progressivement jusqu’à rééquilibrer les débats et commencer à inquiéter Stojanovic. Les deux gardiens étaient impériaux en première période, qui se concluait sur un score nul et vierge.

La deuxième période allait être toute autre. Les Scorpions parvenaient à prendre le jeu à leur compte et infligeaient de longues périodes de possession de palet aux Niçois, qui souvent se contentaient de dégager le palet ou s’arranger pour changer de ligne. Loizeau pensait ouvrir la marque mais son un contre un était remporté par Stojanovic d’un spectaculaire arrêt du patin. De l’aitre côté, Papillon avait très peu de travail mais quand Nice tirait, c’était chaque fois dangereux. Toujours pas de but à se mettre sous la dent après deux périodes dans ce match assez fermé et avec deux équipes très disciplinées.

Il fallait attendre les dix dernières minutes pour voir des buts, et on pouvait se douter que l’équipe qui ouvrirait la marque prendrait un avantage décisif. C’était malheureusement l’œuvre de Carpentier pour les Aigles, qui était tout heureux de récupérer, oublié au deuxième poteau, un palet pour le pousser dans le but vide après un nouveau gros sauvetage de Papillon. Mulhouse devait ouvrir le jeu, mais manquait de se faire surprendre dès l’engagement. C’est finalement Matejicek, sur un solo en repiquant au centre, qui doublait la mise deux minutes plus tard. Les Scorpions prenaient un coup sur la tête et les jambes paraissaient de plus en plus lourdes. Stojanovic finissait sereinement la partie malgré la sortie du gardien mulhousien, qui occasionnait d’ailleurs le dernier but niçois par Hrehorcak. Le score était lourd au regard de la partie, les Scorpions rentraient les mains vides.

Place au prochain rendez-vous vendredi prochain chez les BDL Grenoble.

Les autres résultats de la soirée :
Amiens 2-4 Anglet
Rouen 4-1 Angers
Chamonix 4-5 Gap

Publié le

Vendredi soir sur la Côte d’Azur

Nice-Mulhouse, match n°12
Vendredi 22 janvier, 18h30
Patinoire Jean Bouin

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les Scorpions Team Synerglace ont jusque-là plutôt bien réussi leur retour à la compétition. Avec sept points inscrits sur neuf possible, ils ont doublé le pécule déjà acquis avant l’interruption du championnat cet automne. Des points acquis notamment avec un secteur offensif efficace et de vraies valeurs de courage, d’abnégation en défense. Les Scorpions ont pris la route vers Nice hier matin avec un groupe amputé de Corentin Cruchandeau et Ivan Esipov. Nos deux jeunes joueurs sont actuellement à l’infirmerie.

Les Niçois étaient venus gâcher le dernier match à l’Illberg avec du public et avant l’interruption le 27 octobre dernier. Avec Bordeaux, les Aigles sont l’équipe du championnat ayant disputé le plus de matches (13) et leurs bons résultats leurs ont permis de se hisser à la deuxième place du classement provisoire. Leur bilan à domicile est cependant nuancé avec deux victoires (Bordeaux, Angers) mais aussi trois défaites (Bordeaux, Rouen, Grenoble), de quoi entrevoir pour les Scorpions la possibilité d’aller chercher des points sur la Côte d’Azur. On surveillera particulièrement Ondrej Kopta, meilleur buteur du championnat avec onze réalisations (dont deux à l’Illberg).

La rencontre sera à suivre, comme l’intégralité des matches de SLM, en direct sur Fanseat : cliquez ici.

Au programme également ce soir :
Amiens-Anglet
Chamonix-Gap
Rouen-Angers (en direct sur Sport en France)

Puisqu’on parle de Sport en France, on vous rappelle la nouvelle de cette semaine. Le déplacement des Scorpions à Chamonix du 12 février prochain sera télévisé sur la chaîne Sport en France accessible sur les différentes box internet ou encore leur site internet. Vous pouvez d’ores et déjà cocher cette date dans vos agendas pour ne pas rater cette rare mais réjouissante apparition de notre équipe dans vos téléviseurs.

Publié le

Communiqué – Calendrier saison régulière

Réunis ce jour, les clubs de Synerglace Ligue Magnus ont validé le principe de continuer à jouer malgré les contraintes de huis-clos. Ainsi, au minimum une rencontre par semaine sera organisée jusqu’au 3 avril.

Les échanges réguliers entre la Fédération et les clubs vont se poursuivre, comme depuis le début de la crise sanitaire, pour s’ajuster en fonction de l’évolution des contraintes et de la situation, dans l’espoir que le rythme et le nombre de matchs joués puissent s’accélérer dès que les partenaires des clubs et leur public pourront de nouveau accéder aux enceintes sportives.

Calendrier Synerglace Ligue Magnus
Janvier 2021

Vendredi 22 ou Samedi 23 janvier
    Chamonix – Gap
    Nice – Mulhouse (22/01)
    Briançon – Grenoble
    Amiens – Anglet
    Rouen – Angers
    Cergy-Pontoise – Bordeaux

Vendredi 29 ou Samedi 30 janvier
    Grenoble – Mulhouse (29/01)
    Briançon – Gap
    Nice – Chamonix
    Anglet – Cergy-Pontoise
    Bordeaux – Rouen
    Angers – Amiens

L’ensemble du calendrier de la saison régulière sera mis à jour très prochainement sur la page dédiée du site de la Ligue Magnus.

Publié le

Une victoire référence face aux champions grenoblois

Après un bon match contre les Rapaces, mais mal récompensés, les Scorpions Team Synerglace sont très motivés à l’idée d’affronter le champion Grenoblois. Ils sont sur une série de 11 défaites face aux Isérois.

Pénalisés très tôt, les Mulhousiens défendent très solidement. Le match a démarré très fort et à la cinquième minute, Yoan Salve ouvre le score en inscrivant son premier but en Synerglace Ligue Magnus. Les Brûleurs de Loup poussent, mais les locaux sont impressionnants. Et si les Grenoblois arrivent à se mettre en position, ils tombent sur Papillon, une fois de plus excellent, en remportant par exemple un duel face à Fleury. L’intensité est très élevée. A la treizième minute, l’arbitre lève le bras et les Scorpions sont à l’attaque. Jurik trompe Horak et permet aux siens de mener 2-0.  Les visiteurs réagissent, mais ils tombent sur une équipe admirable de solidarité. Les Alsaciens conservent leur avantage jusqu’à la pause.

Le match est toujours aussi physique, comme souvent contre Grenoble. Les pénalités commencent à tomber des deux côtés, mais aucune des deux équipes n’en profite. Lessard bute sur Horak. Les joueurs d’Alexandre Gagnon font preuve de sacrifice avec un nombre impressionnant de tirs bloqués. Leur engagement sans faille ravit leur coach. Le chrono défile et les locaux sont toujours devant. A trente secondes de la fin de la deuxième période, Robichaud voit très bien le jeu. Il adresse un centre, fort au deuxième poteau. Laakso, excellemment placé, n’a plus qu’à envoyer la rondelle dans la cage. Et oui, cela fait 3-0 pour les Scorpions face au champion. Un avantage mérité tant les Alsaciens jouent bien.

Il reste une période. Aleardi, très remuant, trouve enfin l’ouverture en powerplay. 3-1. L’intensité ne baisse pas d’un ton. Les visiteurs sont très remontés et tentent désespérément de faire leur retard. Les Scorpions reculent un peu et jouent en contre. Jurik est d’ailleurs tout près d’inscrire un doublé, mais il tombe sur Horak. A six minutes de la fin de la période, Legault permet à son équipe de revenir à une petite longueur. Cela devient irrespirable. Les choses se compliquent encore quand deux minutes plus tard, Melin file en prison, suivi de Crête. Les Scorpions se retrouvent à trois sur la glace. Edo Terglav en profite pour demander un temps mort. Il décide de sortir son gardien. Son équipe va donc évoluer à six contre trois. Une fois de plus, les locaux sont admirables. Les visiteurs s’énervent encore un peu plus et une bagarre éclate devant la cage de Papillon. Le jeune gardien a souvent été chahuté, mais il reste imperturbable. Champagne file en prison et les équipes se retrouvent à nombre égal. Le coach slovène rappelle à nouveau Horak sur le banc. Mulhouse est acculé. Campbell, une nouvelle fois très bon, récupère le palet et l’envoie depuis sa zone vers la cage vide. Et ça rentre ! Ouf 4-2 et il ne reste qu’une minute ! Grenoble essaie toujours et à quarante secondes du terme, c’est au tour de Downey de filer vers la cage déserte. Et voilà, 5-2 !

Un match référence des Scorpions Team Synerglace et une victoire tout à fait méritée. On regrettera juste la réaction de l’ogre, vexé de s’être fait piqué par les Scorpions. Beaucoup de mauvais gestes qu’Alex regrettera lors de son interview de fin de rencontre. Tout cela se termine dans une ambiance électrique, mais les trois points sont bien pour les Alsaciens, parfaits tout au long du match !

Vous pouvez revoir les interviews réalisées en live Facebook lors de la rencontre sur la page des Scorpions. Vous y trouverez, les deux coachs ainsi que Colin Downey, Julien Munoz et une surprise en fin de deuxième période, l’avis éclairé de Yorick Treille en observation, tout cela avec un micro à nouveau opérationnel (et oui ce sont les aléas du direct).

Il n’y a plus qu’à attendre les annonces pour connaitre comment se déroulera la suite de cette saison si particulière.

Les autres résultats de la soirée:
Amiens 1-3 Bordeaux
Rouen 9-2 Chamonix
Cergy-Pontoise 1-0 Briançon
Angers 4-5 Gap

Publié le

Les Scorpions chutent en prolongation

Les Scorpions Team Synerglace reçoivent les Rapaces de Gap pour ce premier match à huit clos à l’Illberg.

Papillon est sollicité à deux reprises dès la première minute. Nouvel arrêt sur un tir à bout portant à la troisième minute. Gap domine ce début de rencontre grâce à son jeu rapide. Au bout de cinq minutes, Mulhouse développe mieux son jeu, mais Junca est vigilant. Le jeu est agréable. Mulhouse obtient son premier avantage numérique en milieu de période. Il ne faut que cinq secondes à Lessard pour ouvrir le score. Colin Campbell est très remuant. Sous la pression, les Rapaces sont à nouveau pénalisés, mais sans encombre. Gap est toujours aussi vif. Sur un contre, Mosey trompe Papillon d’un tir à mi-hauteur. Les équipes rentrent aux vestiaires sur un score de parité, 1-1.

En début de deuxième période, la ligne des jeunes bosse fort. Mugnier trouve l’ouverture assisté d’Esipov (Ivan) et Germond. La minute suivante, troisième avantage numérique pour les Scorpions. Melin est en position. Son premier tir est repoussé. La rondelle continue de circuler jusqu’au défenseur mulhousien. Un nouveau tir est dévié devant la cage par Jurik pour le 3-1. Encore un but en supériorité numérique. Malheureusement, dans la foulée Gap réduit le score. Mulhouse domine maintenant dans le jeu, mais Gap reste dangereux en contre. 3-2 à la fin de la période.

Bourgeois pénètre en zone offensive et lâche un missile de loin. Le palet touche la barre avant de rentrer en pleine lucarne. 3-3. Le match est équilibré. Le chrono défile. Il reste douze minutes et les locaux sont pénalisés à deux reprises consécutives. Le poteau sauve Papillon. C’est dur, mais ça tient. Nouvelle infériorité à trois minutes de la sirène. Les locaux tiennent toujours. Malheureusement, ils n’évolueront que trois secondes à cinq sur la glace suite à une quatrième pénalité dans ce troisième acte. La défense tient et il faudra donc une prolongation pour départager les deux équipes.

Après tout juste une minute en prolongation et Mulhouse est coupable de surnombre. Cette fois-ci, c’est la pénalité de trop. Mosey inscrit un doublé et offre les deux points à son équipe. Les Scorpions ne glanent qu’un petit point, mais il pourront se rattraper dès le lendemain avec la réception des Brûleurs de Loup de Grenoble.

Vous pouvez revoir les interviews réalisées en live Facebook lors de la rencontre sur notre page. Nous nous excusons pour les problèmes de son rencontrés en espérant que tout sera opérationnel contre les Isérois ce soir.

Les autres résultats :
Amiens 9-3 Chamonix
Angers 7-0 Briançon
Cergy 4-8 Grenoble

Publié le

Double dose d’équipes alpines à l’Illberg

Mulhouse-Gap, journée 13
Vendredi 15 janvier, 20h
Mulhouse-Grenoble, journée 18
Samedi 16 janvier, 18h
Patinoire de l’Illberg

Après une reprise victorieuse à Bordeaux vendredi dernier et une nouvelle semaine d’entraînement dans cette drôle de saison, voici un week-end à deux matches en deux soirs qui se présente pour les Scorpions. Ils vont enchaîner ce soir contre Gap et demain contre Grenoble. Si Corentin Cruchandeau est encore embêté par une blessure musculaire, le reste de l’effectif est en forme et les entraîneurs pourront donc varier leurs options avec deux matches en moins de vingt-quatre heures. Ces deux matches se joueront dans une patinoire de l’Illberg à huis clos… une triste première dans toute l’histoire des Scorpions.

Les Rapaces ont connu un bon début de saison, les Scorpions en avaient d’ailleurs fait les frais à l’Alparena avec une défaite après prolongation. Mais depuis trois matches, ils n’ont plus gagné et inscrit un petit point. Les Rapaces ont de nombreux bons joueurs mais ils sont véritablement portés offensivement par le duo Golicic-Correia dont il faudra se méfier. Coup d’envoi ce soir de la rencontre à 20h. Pour prendre notre revanche du match aller ?

Les Brûleurs de Loups arriveront samedi après avoir fait étape ce soir à Cergy-Pontoise. Ils seront donc dans le même état de fraîcheur que nos Scorpions, des kilomètres en plus dans les jambes. Grenoble arrivera comme toujours avec le costume d’ogre et sa pléiade des stars. Mais si l’on regarde tant le classement que leurs résultats cette saison, les Scorpions auront un coup à jouer. Les BDL ont remporté trois de leurs six matches cette saison et leurs matches sont généralement plutôt serrés. Aux Scorpions de trouver les bons ingrédients pour être le grain de sable dans les rouages de cette belle équipe ! Coup d’envoi samedi soir à 18h.

Dans ce contexte de match à huis clos, nous tâcherons de vous faire suivre du mieux possible le match sur nos réseaux. La ScorpionsTV sera bien là pour recueillir en bord de glace avant, pendant et après le match les réactions de nos joueurs et entraîneurs. Ce sera à suivre en direct sur notre page Facebook. Rendez-vous également sur Instagram pour plus d’images des deux rencontres.

Les deux rencontres seront à suivre, comme l’intégralité des matches de SLM, en direct sur Fanseat : cliquez ici.

Au programme également ce week-end :
Amiens-Chamonix
Angers-Briançon
Cergy-Pontoise-Grenoble
Amiens-Bordeaux
Rouen-Chamonix
Cergy-Pontoise-Briançon
Angers-Gap