Mois : janvier 2019

Publié le

Lyon-Mulhouse : le résumé

Les Scorpions Team Synerglace étaient hier soir à Lyon pour affronter les Lions. Les deux équipes étaient séparées de quatre points avant la rencontre. Yorick Treille devait composer sans Pierrick Hoehe, Lukas Löfquist, Martin Surek et Roope Nikkilä. Ervins Mustukovs était titularisé.

Les Lyonnais entraient dans la partie avec la ferme intention de stopper leur série de six défaites de rang. Rapidement chaque équipe obtenait un avantage numérique, sans conséquence au tableau d’affichage. A la moitié de la période, Robert ouvrait la marque au rebond. Les deux équipes étaient à nouveau indisciplinées mais là encore personne n’en profitait. Un but d’écart donc à la première sirène.

La deuxième période était toujours légèrement dominée par les Lions. Imprécises, les deux équipes peinaient toutefois à la construction et les gardiens restaient solides. Lyon ne fructifiait pas un nouvel avantage numérique et la deuxième sirène retentissait sur un score identique.

On sentait les Mulhousiens monter en puissance dans le match. Sous l’impulsion de la quatrième ligne ils égalisèrent. Kenny Martin au forecheck forçait un revirement derrière la cage. Bryan Ten Braak récupérait la rondelle et voyait Damien Raux seul au deuxième poteau, qui pouvait ajuster Stojanovic. Lyon obtenait dans la foulée une supériorité numérique mais la défense mulhousienne tenait parfaitement en infériorité hier soir. A la mi-période, Ten Braak entrait en zone en dribblant les défenseurs puis déjouait le gardien. Les Scorpions passaient devant sur cet exploit individuel.

Et les Mulhousiens finissaient par s’imposer à Charlemagne. C’était leur sixième victoire consécutive. Après Amiens la semaine passée, voilà que Lyon chutait. C’était les deux équipes que les Scorpions n’avaient pas été capables de battre depuis leur retour en SLM. Cette victoire ne faisait pas évoluer le classement des Alsaciens mais augmentait l’écart avec Strasbourg.

La suite ce sera vendredi soir avec la réception des Rapaces de Gap à l’Illberg. Après ce match, il faudra attendre la toute fin du mois de février pour revoir les Scorpions à l’œuvre sur leur glace.

Les autres résultats de la soirée :
Strasbourg 0-3 Angers
Chamonix 1-5 Rouen
Gap 2-3 (a.p.) Anglet
Bordeaux 2-3 (a.p.) Grenoble

Publié le

Lyon-Mulhouse : l’avant-match

Les Scorpions Team Synerglace sont aujourd’hui sur la route, direction Lyon. Coup d’envoi du match chez les Lions à 20h30. Ce match compte pour la trente-huitième journée de Synerglace Ligue Magnus.

Les Scorpions sont toujours sur leur belle lancée et ont porté leur série à cinq victoires de rang face aux Boxers dimanche soir. Si l’équipe reste à la onzième place compte-tenu des récentes victoires d’Anglet, l’écart se creuse avec la douzième place occupée par Strasbourg. Et dans tout ça, l’infirmerie ne se vide pas avec toujours quatre absents dans l’effectif ce soir: Pierrick Hoehe, Roope Nikkilä, Lukas Löfquist et Martin Surek.

Les Scorpions ayant battu récemment Amiens, Lyon reste l’ultime équipe à leur résister depuis un an et demi. Ils occupent actuellement la neuvième place au classement, quatre points devant les Mulhousiens mais aussi avec deux matches de moins au compteur. Après avoir bien débuté 2019 avec trois victoires, les hommes de Mitja Sivic peinent depuis. Après leur dernier succès le 6 janvier, ils ont enchaîné six défaites. Les deux équipes sont donc dans des dynamiques diamétralement opposées.

La rencontre de ce soir sera à suivre en direct et en intégralité sur fanseat.com, diffuseur officiel de la Synerglace Ligue Magnus.

Le prochain match à la patinoire de l’Illberg sera vendredi 1er février contre les Rapaces de Gap (20h). Pour accéder à la prévente : cliquez ici.

Publié le

Mulhouse-Bordeaux : le résumé

Les Scorpions Team Synerglace reçoivent les Boxers de Bordeaux. Martin Surek, Lukas Löfquist, Roope Nikkilä et Pierrick Hoehe sont absents. Ervins Mustukovs est dans la cage.

Les Boxers pressent les locaux en tout début de match, mais sont très vite pénalisés. Mulhouse se crée alors ses premières grosses occasions. A la cinquième minute, un tir bordelais heurte le poteau. La minute suivante, très belle occasion de Sevcenko servi pas son compère letton Vigners. A la dixième minute, Mustukovs remporte son premier duel. Les visiteurs sont maintenant plus présents en zone offensive, mais aucune équipe ne trouve la faille. A moins de deux minutes de la fin de la période, les Alsaciens subissent leur première infériorité. Ils défendent bien et Lorcher part en contre. Il trompe Junca sous la jambière. Il ouvre le score à quatre contre cinq. Bordeaux s’offre une énorme occasion, mais le portier mulhousien est excellent.

Les joueurs de Yorick Treille entament le deuxième acte en infériorité, qu’ils défendent très bien. Hecquefeuille continue à distiller de très belles passes à ses coéquipiers. On arrive à la mi match et il n’y a toujours qu’un seul but marqué. Le match est équilibré, mais le jeu est très haché. Bordeaux joue très (trop) physique et se met dans la difficulté par le biais de cinq pénalités. Les Mulhousiens profitent de ses périodes pour s’installer dans la zone adverse, mais il n’arrivent pas à faire le trou, même quand ils se retrouvent à cinq contre trois. Les Bordelais pourrissent le jeu et réussissent à tenir le coup. Les deux équipes retournent aux vestiaires après vingt minutes très tendues, toujours 1-0.

La troisième période démarre par près de deux minutes d’avantage numérique pour les Scorpions. Les Boxers sont très bien en place et repoussent sans trop de problèmes les assauts mulhousiens. Ils sont bien aidés par leur excellent jeune gardien (20 ans), Junca. Ce n’est pas un beau match, mais l’intensité physique est bien là. A la cinquantième minute, c’est Genest, très en forme, qui se met en évidence. Cinq minutes plus tard, c’est au tour de Draper de s’offrir une belle chance de prendre le large, mais la rondelle finit sur le filet. Bordeaux se montre également dangereux, mais Mustukovs est impérial. Il reste moins de deux minutes quand Philippe Bozon décide de sortir son gardien. A six contre cinq, les Bordelais assiègent la cage. Les Haut-Rhinois n’arrivent pas à se dégager. Un tir dévié prend une trajectoire un peu bizarre et le palet s’envole pour finir … dans la cage ! Les visiteurs égalisent à une minute du gong ! Cruel pour les locaux.

On file en prolongation. Les Mulhousiens sont à l’aise grâce à leur vitesse. Ils dominent cette prolongation et se créent de multiples occasions par Draper, Trudeau, Zolmanis, Sevcenko, Vigners, Raux, …. Attention, les Bordelais sont toujours là et trouvent une nouvelle fois le montant de la cage. Les Mulhousiens continuent par Trudeau, Hecquefeuille et Zolmanis à la toute dernière seconde, mais Junca est incroyable.

C’est fini, place aux tirs aux buts. Vu le niveau excellent des deux gardiens, on s’attend à une séance très difficile pour les tireurs. Étonnamment, c’est tout le contraire ! Les Bordelais tirent les premiers et les quatre premiers joueurs à tenter leur chance (Lessard, Draper, Hughesman et Vigners) trompent le gardien adverse. Johnston se présente face à Mustukovs qui effectue son premier arrêt. Il offre l’occasion à Bahensky d’assurer la victoire à son équipe. L’expérience paie, le nouvel arrivé marque. Son équipe remporte sa cinquième victoire consécutive avec deux points de plus.

Le programme des prochains jours reste très chargé avec un déplacement à Lyon dès mardi, la réception de Gap vendredi, puis un long voyage à Anglet pour y jouer dès dimanche.

Venez supporter les Rouge et Noir qui ont besoin de vous pour poursuivre leur remontée !

Retrouvez les réactions de Yorick Treille et Kevin Hecquefeuille sur notre chaine YouTube ScorpionsTV. Comme lors de la dernière visite des Boxers (autre défaite), leur coach Philippe Bozon n’a pas souhaité répondre à nos questions …

Ci-dessous , les résultats du dimanche 27 janvier pour le compte de la 37ème journée de la Synerglace Ligue Magnus :
Grenoble 5-1 Amiens (2-0 ; 0-0 ; 3-1)
Rouen 7-3 Strasbourg (1-0 ; 4-2 ; 2-1)
Nice 5-2 Chamonix (0-0 ; 2-2 ; 3-0)
Gap 4-0 Lyon (0-0 ; 0-0 ; 4-0)
Anglet 2-0 Angers (0-0 ; 0-0 ; 2-0)
Mulhouse 2-1 Bordeaux (1-0 ; 0-0 ; 0-1 ; 0-0 ; 1-0)

Publié le

Mulhouse-Bordeaux : l’avant-match

Les Scorpions Team Synerglace reçoivent ce soir à la patinoire de l’Illberg les Boxers de Bordeaux pour la trente-septième journée de Synerglace Ligue Magnus. Coup d’envoi à 19h15.

Les Scorpions ont mis fin à leur longue disette face aux Gothiques en s’imposant chez eux vendredi soir, portant au passage leur série de victoires à quatre. A force de travail, l’équipe s’est remise dans le bon sens et a repris confiance. Elle nourrit donc logiquement des ambitions face aux Boxers ce soir, qui ont déjà chuté une fois en terre mulhousienne cette saison. Pour ce match, le groupe sera identique à vendredi avec Roope Nikkilä, Martin Surek, Pierrick Hoehe et Lukas Löfquist absents.

Les Boxers pointent en sixième position au classement. Leurs confrontations avec les Scorpions ont toujours été serrées cette saison avec un ou deux buts d’écarts. On se souvient du dernier match, remporté par les Boxers (1-0) avec un but dès les premières secondes qui avait suffi. Dernièrement, Philippe Bozon a dû composer sans Aziz Baazzi, François Paquin et Maxime Moisand.

Venez soutenir votre équipe ce soir à la patinoire de l’Illberg. Ouverture des portes à 18h15. Pour la billetterie : cliquez ici.

C’est votre salle de fitness Freeness qui sera le partenaire de la rencontre ce soir. Inscrivez-vous dans le hall pour le tirage au sort organisé par notre partenaire et tentez de remporter un mois de sport gratuit chez eux. Freeness, c’est le partenaire fitness des Scorpions !

Vous avez acheté trois billets, au moins, en ligne pour le match de ce soir ? Montrez votre facture à la boutique dans le hall ce soir et participez au tirage au sort pour découvrir l’envers du décor avec une visite des coulisses de l’équipe. Deux abonnés seront également tirés au sort ce soir avec le même lot à la clé.

Pour votre sécurité en bord de glace, les déplacements y seront restreints durant les périodes d’échauffement et de match. Merci pour votre collaboration et votre compréhension.

Publié le

Amiens-Mulhouse : le résumé

Les Scorpions Team Synerglace étaient hier soir chez les Gothiques d’Amiens pour la trente-sixième journée de Synerglace Ligue Magnus. Lukas Löfquist, Roope Nikkilä, Martin Surek et Pierrick Hoehe n’étaient pas du voyage. Ervins Mustukovs débutait le match devant la cage.

Le début de match voyait les deux équipes s’observer. Chaque équipe obtenait une grosse occasion dans les dix premières minutes. Arturs Sevcenko trouvait le poteau droit de Buysse. La première pénalité du match était mulhousienne. Si les Scorpions défendaient bien leur cage, un oubli en fin d’infériorité permettait à Smach d’ouvrir la marque.

Un avantage de courte durée puisque Zdenek Bahensky reprenait acrobatiquement un rebond devant la cage. Une minute plus tard, Damien Raux doublait la mise en supériorité numérique. Les Scorpions étaient devant d’un but à la première pause.

La deuxième période tournait à l’avantage des Gothiques. Les Mulhousiens se mettaient à la faute à quatre reprises mais tenaient bon, même lorsqu’ils passèrent quelques secondes à trois sur la glace. On voyait beaucoup de solidarité sur la glace, et Mustukovs maitrisait les quelques situations chaudes. Pas de but dans ce tiers médian finalement.

En début de troisième période, c’est Amiens qui commettait des fautes. La première pénalité était sans conséquence. La deuxième, également. Mais suite à la troisième, Damien Raux trompait à nouveau Buysse pour donner deux buts d’avance aux visiteurs. Il restait alors quatorze minutes à tenir. Ce qui fut chose faite, Amiens ne parvenant pas à tromper le cerbère mulhousien même lorsqu’ils évoluaient à six joueurs de champ (1-3).

Les Scorpions décrochaient là leur troisième succès de la saison sur la route, et portaient leur série de victoires à quatre. Un succès mérité qui donne un peu plus d’air et de confiance. Les Scorpions restaient sur huit défaites consécutives contre Amiens en Ligue Magnus et, pour l’anecdote, lors de la dernière victoire mulhousienne à Amiens ce fut Damien Raux qui inscrivit le but vainqueur. C’était le 16 novembre 2012.

On vous donne maintenant rendez-vous dès dimanche à la patinoire de l’Illberg pour la réception des Boxers de Bordeaux. Et si on continuait cette belle série ?

Les autres résultats de la soirée :
Strasbourg 2-6 Nice
Bordeaux 3-2 Gap
Angers 0-3 Rouen
Lyon 2-3 Anglet
Chamonix 3-5 Grenoble

Publié le

Amiens-Mulhouse : l’avant-match

Les Scorpions Team Synerglace sont en déplacement chez les Gothiques d’Amiens pour la trente-sixième journée de Synerglace Ligue Magnus. Coup d’envoi du match au Coliseum à 20h ce soir.

Pour la première fois de la saison, les Scorpions connaissent une série de victoires. Pour paraphraser Yorick Treille, deux victoires ce n’est pas une série, trois ça l’est. Et il a fallu la chercher avec les tripes mardi soir contre Chamonix, de quoi s’approcher d’Anglet et distancer un peu Strasbourg. Ces deux adversaires ont toutefois joué moins de matches que les Mulhousiens. Nos joueurs n’auront pas oublié que lors du dernier match à l’Illberg contre les Gothiques, ils avaient effectué une excellente première période dans le jeu mais sans marquer, avant de subir une véritable déferlante. Le groupe sera privé ce soir de Martin Surek, Pierrick Hoehe, Roope Nikkilä et Lukas Löfquist.

Les Gothiques pointent à la troisième place du classement et viennent d’assurer – mathématiquement – leur billet pour les playoff. Ils font office de véritable bête noire pour les Scorpions, qui n’ont pas su les battre en sept confrontations depuis le retour en élite… Mais au cours des quatre derniers matches, Nice, Rouen puis Gap ont vaincu les hommes de Mario Richer. De là à dire qu’il y a un coup à jouer… pourquoi pas ? Réponse ce soir en Picardie !

La rencontre de ce soir sera à suivre en direct et en intégralité sur fanseat.com, diffuseur officiel de la Synerglace Ligue Magnus.

Le prochain match à la patinoire de l’Illberg sera dimanche 27 janvier contre les Boxers de Bordeaux (19h15). La billetterie est ouverte pour ce match et tous les autres à l’Illberg jusqu’à la fin de la saison régulière. Pour accéder à la prévente : cliquez ici.

Publié le

Mulhouse-Chamonix : le résumé

Les Scorpions Team Synerglace évoluent sur quatre lignes offensives, uniquement privés de trois joueurs (Martin Surek, Lukas Löfquist et Pierrick Hoehe). Pour palier la blessure de Martin Surek, le staff a décidé d’engager Ervins Mustukovs qui est le gardien titulaire ce soir.

Chamonix démarre très bien la rencontre, mieux que Mulhouse, moins à l’aise à l’entame. Les visiteurs n’ont pas joué depuis dix jours. Les Pionniers sont frais et très agressifs. Ils gênent beaucoup les joueurs de Yorick Treille. Mustukovs, gardien expérimenté, tient la baraque. Lors de la deuxième infériorité numérique, les locaux sont acculés et cèdent logiquement. Kloz ouvre le score. A la quatorzième minute, magnifique passe d’Hecquefeuille pour Sevcenko qui n’arrive pas à tromper Sabol. La minute suivante, le même Hecquefeuille très en jambe, conserve la rondelle et attend l’ouverture. Il trouve finalement Jurik démarqué qui égalise. A cinq contre quatre, puis même cinq contre trois, les Haut-Rhinois bafouillent leur hockey. Score reste à 1-1.

En début de second tiers, Bahensky s’offre un face à face, mais bute sur le portier alpin. En supériorité numérique, Chamonix fait très bien circuler le palet et cela jusqu’à Kazarine, bien placé, qui redonne l’avantage aux siens. Malgré une très belle action de Zolmanis pour Trudeau, ce sont toujours les Pionniers qui dominent et qui sont les plus mordants. A la mi-match, les Scorpions remontent un peu la pente, mais cela reste insuffisant. En fin de période, ça y est, les Alsaciens poussent et se créent des occasions. Néanmoins les Pionniers sont vraiment très accrocheurs et tiennent le coup.

Troisième période. Hecquefeuille continue à se montrer très offensif et amène des solutions en attaque. Il file vers la cage et offre un caviar à Bahensky au premier poteau. Celui-ci ne manque pas l’occasion et égalise. Mulhouse est revenu. Gros cafouillage devant la cage de Mustukovs qui ne panique pas et éloigne le danger. Bahensky se montre à son avantage, mais prudence, Chamonix reste dangereux. Il reste dix minutes et ça sent le KO. A la cinquante-cinquième minute, l’arbitre lève le bras. Les Mulhousiens sortent leur gardien et joue à six contre cinq. Ils posent tranquillement leur jeu et trouvent l’ouverture par Milan Jurik qui s’offre un doublé bien mérité. Les joueurs de Yorick Treille pensent tenir les trois points, mais l’arbitre siffle un cinglage à Zolmanis qui tente de récupérer le palet devant Sabol. Dernier avantage numérique pour les visiteurs qui trouvent encore une fois la solution et égalisent. Dommage pour les Mulhousiens, mais pas immérité au vu du match.

On file en prolongation. A trois contre trois, il y a beaucoup d’espace. C’est justement ce que Vigners adore. Le fidèle Letton se débarrasse tout seul de deux défenseurs et file seul à la cage. Là, c’est du très grand Rolands. Il effectue une double feinte magnifique et fait exploser l’Illberg. Il se précipite vers son public qui lui rend bien.

Les Scorpions Team Synerglace enchainent une troisième victoire en trois matchs contre une équipe de Chamonix bien meilleure que les années précédentes. Cela leur permet de prendre trois points d’avance sur l’Etoile Noire et de revenir à un petit point d’Anglet qui compte deux matches en moins. Direction Amiens, troisième de la Synerglace Ligue Magnus puis réception de Bordeaux dimanche. On continue la série ?

Les hommes du match sont Fabien Kazarine et Milan Jurik que vous pouvez retrouver tous les deux dans notre interview d’après match, tout comme les deux coaches Heikki Leime et Yorick Treille sur notre chaine YouTube ScorpionsTV.

Ci-dessous, les résultats (en faveur des Scorpions) de la 35ème journée de Synerglace Ligue Magnus qui s’est déroulée le mardi 22 janvier 2019

Grenoble 6-2 Strasbourg (3-1 ; 2-0 ; 1-0)
Mulhouse 4-3 Chamonix (1-1 ; 0-1 ; 2-1 ; 1-0)
Nice 3-5 Angers (1-0 ; 2-2 ; 0-3)
Anglet 2-5 Rouen (0-1 ; 2-1 ; 0-3)
Lyon 2-3 Bordeaux (0-1 ; 1-1 ; 1-0 ; 0-1)
Gap 3-2 Amiens (1-0 ; 0-1 ; 1-1 ; 1-0)

Publié le

Mulhouse-Chamonix : l’avant-match

Les Scorpions Team Synerglace retrouveront ce soir les Pionniers de Chamonix à la patinoire de l’Illberg pour la trente-cinquième journée de Synerglace Ligue Magnus. Coup d’envoi du match à 20h.

Pour la deuxième fois de la saison, les Mulhousiens sont parvenus à enchainer deux victoires. Objectif trois victoires de rang ce soir ! Si les Scorpions ont peiné à Chamonix cette saison, ils avaient battu les Pionniers à l’Illberg au mois de septembre. Il faudra faire preuve d’une solide défense face à l’attaque de feu des Hauts-savoyards. Ervins Mustukovs pourrait y contribuer dès ce soir. Le club espère obtenir dans la journée la qualification de son nouveau gardien letton, arrivé alors que Martin Surek est à l’infirmerie. Lukas Löfquist et Pierrick Hoehe seront également absents.

Les Pionniers sont pour le moment huitièmes, en pleine lutte pour rester au-dessus de la barre de qualification en playoff. Ils sont toujours menés offensivement par Erik Higby, avec ses quatorze buts et trente-six points. Depuis le début de l’année, ils ont inscrit cinq points sur quinze possibles avec une seule victoire obtenue… face aux Scorpions.

Venez soutenir votre équipe ce soir à la patinoire de l’Illberg. Ouverture des portes à 19h. Pour la billetterie : cliquez ici. Nous vous rappelons que sur présentation de la carte étudiant, les billets en tribune D, G et H sont à 5 € au guichet ce soir !

Le Crédit Mutuel le Rhénan sera le partenaire de la rencontre de ce soir. Les Scorpions pourront également compter sur le soutien des joueurs du Mulhouse Pfastatt Basket association.

Pour votre sécurité en bord de glace, les déplacements y seront restreints durant les périodes d’échauffement et de match. Merci pour votre collaboration et votre compréhension.

Publié le

Ervins Mustukovs renforce les Scorpions

Suite à la blessure de Martin Surek, le staff des Scorpions Team Synerglace s’est activé pour pallier au plus vite son absence.

Nous sommes donc heureux de vous annoncer l’engagement du portier letton Ervins Mustukovs. Âgé de 34 ans, il arrive en provenance de Nice où il a contribué au bon début de saison des Aigles. Auparavant, il a notamment joué au Danemark (Odense, Esbjerg, Aalborg), à Grenoble ou encore en Angleterre (Sheffield). Il a également été international, avec des participations à deux jeux olympiques et deux championnats du monde.

Ervins est arrivé hier à Mulhouse et a participé à son premier entraînement. Le club s’active d’ores et déjà pour qu’il puisse être aligné mardi à l’Illberg face à Chamonix. En attendant de le voir à l’œuvre, nous lui souhaitons la bienvenue chez les Scorpions !

Publié le

Mulhouse-Nice : le résumé

Les Scorpions Team Synerglace sont privés de trois joueurs (Martin Surek, Lukas Löfquist et Pierrick Hoehe), mais Jordan Draper et Roope Nikkilä rejoignent le groupe. Il y a de nouveau plus de mille spectateurs ce soir à l’Illberg. Les Rouge et Noir peuvent enfin compter sur quatre lignes d’attaque pour la venue des Aigles de Nice, septième au classement. Yorick Treille conserve également toute sa confiance en Landry Macrez qui a effectué un bon match dans la cage mulhousienne lors du déplacement à Strasbourg pour palier la blessure de Martin Surek.

Les locaux réalisent un excellent début de match, plein d’intensité et de vitesse. Ils tirent de nombreuses fois à la cage. Les Niçois ne sont pas rentrés dans leur match et sont en difficulté. A la septième minute, Rosandic laisse un rebond sur un tir puissant de Genest. Sevcenko, opportuniste et bien placé, reprend la rondelle et ouvre le score. Dans la minute suivante, Lorcher double la mise. 2-0 en moins de huit minutes. Début de match parfait.

Macrez, lui, est très solide dans la cage. Les Alsaciens maintiennent la pression et se créent de grosses occasions par Trudeau, Zolmanis, Ten Braak ou Sevcenko. Toute l’équipe est bien dans son match. Même en infériorité numérique, les Scorpions maîtrisent la situation, Nice n’y arrive pas. Petit frisson à quarante secondes de la fin de la période, mais Macrez gagne son face à face.

Les Aigles se sont probablement fait remonter les bretelles par leur coach, car ils sont plus entreprenants et Mulhouse bafouille un peu son hockey. Nice domine territorialement ce début de tiers alors que Vigners est proche du 3-0. Les visiteurs réduisent le score sur un tir puissant de leur nouvel arrivé, Dame-Malka. Celui-ci se fait huer à chaque intervention depuis la début de la rencontre et en profite pour célébrer son but avec le public mulhousien. La rencontre s’équilibre et Macrez fait bien mieux que dépanner ! Mulhouse est l’équipe de la Synerglace Ligue Magnus la moins efficace en power-play depuis le début de la saison. L’amélioration entrevue à Strasbourg se poursuit, puisque Draper marque sur déviation à la trente-quatrième minute. Il redonne de l’air à son équipe, 3-1.

Les joueurs de Yorick Treille se remettent dans le bon rythme. Sevcenko réussit un geste magnifique en dribblant le gardien, mais le palet file à côté de la cage vide. Les Niçois sont à nouveau à la peine et se retrouvent pénalisés à deux reprises en moins d’une minute. Bahensky fait encore preuve de métier puisqu’il rend immédiatement la rondelle aux Niçois pour offrir un cinq contre trois à ses coéquipiers. Ceux-ci ne marquent pas en double supériorité, mais une fois à cinq contre quatre, Bahensky lance un tir puissant sur la jambière du portier visiteur. Celui-ci ne peut que laisser un rebond repris victorieusement par Draper. Les Haut-Rhinois marquent deux buts en supériorité numérique et reprennent le large, 4-1.

Les Aigles s’offrent un avantage numérique en début de troisième période. Le gardien mulhousien effectue deux gros arrêts et sa défense est solidaire et très présente autour de lui. Le rythme baisse et les Niçois réagissent de manière agressive, ce qui ne leur ressemble pas trop. Scolari est envoyé aux vestiaires pour une charge à la tête. Les locaux profitent de cinq minutes de powerplay. Ils gèrent cette période sans trouver la faille. Le jeu est plus haché et à moins de trois minutes de la fin de la période, Matis réduit le score à 4-2. Dans la foulée, Palocko est envoyé en prison ce qui empêche son équipe de sortir son gardien. On se dit alors que la rencontre est terminée et les joueurs pensent probablement cela. Portant, à neuf secondes du terme, Pertilla marque le 4-3 ! Finalement on tremblera sur un dernier tir, mais les Scorpions Team Synerglace remportent bien trois points de plus.

Ils repassent provisoirement devant l’Etoile Noire qui n’a pas joué. Les hommes du match sont Olivier Dame-Malka et Landry Macrez. Le public réagit comme un seul homme aux deux nominations !

Les Scorpions seront de retour à l’Illberg dès mardi 22 janvier à 20h pour la réception de Chamonix. Et si on continuait cette petite série ?

Retrouvez les réactions des coaches Stanislav Sutor (toujours aussi fair-play, merci Stan) et Erwan Agostini ainsi que des joueurs Aurélien Dorey et Landry Macrez sur notre chaine YouTube ScorpionsTV.