Mois : février 2018

Publié le

Mulhouse-Grenoble

Scorpions et Brûleurs de Loups s’affrontaient ce soir dans le match n°4 de cette série des quarts de finale de SAXOPRINT Ligue Magnus. Les Scorpions étaient toujours privés de Benoit Quessandier et Branislav Rehus, Martin Surek débutait devant le filet. Le match démarrait idéalement alors que Rolands Vigners ouvrait la marque à la première minute. Sur leur premier avantage numérique, les Mulhousiens doublaient même la mise par Yorick Treille. L’Illberg chavirait de bonheur, mais il restait encore beaucoup de temps. Côté remettait chanceusement les BDL dans le match, puisque son tir était contré et sa trajectoire inattendue trompait la vigilance de Surek. On rentrait aux vestiaires avec un but d’avance pour les locaux.

Grenoble égalisait en avantage numérique par Champagne au retour des vestiaires. Quelques instants plus tard, Dame-Malka assénait une sale charge à la tête, avec le coude, sur Adam Havlik. Tout le monde l’avait vu dans la patinoire, ou presque. Si Dame-Malka pouvait continuer de jouer en toute impunité, l'attaquant mulhousien n'allait plus revenir au jeu. C’était même un mulhousien qui s’en allait en prison sur cet arrêt de jeu… Pas malheureux, les Isérois en profitaient même pour passer devant au score par Golicic. Les Scorpions n’abdiquaient pas mais tombaient sur un Horak intraitable. Bisaillon alourdissait la marque en fin de période.

Grenoble n’avait jamais été aussi en avance au score dans cette série. Giroux accroissait même cet écart en début de tiers final. Les hommes de Christer Eriksson, comme à leur habitude, ne lachaient pas. Mais rien n’y faisait, même quelques situations de supériorité numérique. Grenoble s’imposait à l’Illberg pour égaliser à deux victoires partout dans la série. Place désormais à un déplacement vendredi à Grenoble. Notez bien qu’il y aura le match n°6 dimanche (19h15) à la patinoire de l’Illberg, les Scorpions auront besoin de vous. Les modalités de prévente seront communiquées dès que possible, restez à l’affût !

Les autres résultats :
Bordeaux 4-3 Gap (4-0 dans la série, Bordeaux qualifié)
Angers 2-4 Rouen (1-3 dans la série)
Lyon 4-5 Amiens (2-2 dans la série)

Publié le

Mulhouse-Grenoble

Le match est très engagé dès l’entame. Les charges grenobloises sont lourdes. Les Scorpions Team Synerglace sont solides. Ils ouvrent la marque sur un tir lointain d’Esipov. Les Brûleurs de Loups poussent. Ils récupèrent un palet dans la zone mulhousienne. Champagne, très présent, trompe Surek d’une feinte pleine de sang-froid. Le premier tiers se termine sur le score de 1-1.

L’intensité ne baisse pas dans la deuxième période. Le niveau de jeu est excellent et il y a très peu d’arrêts de jeu. Les Grenoblois dominent dans l’ensemble, mais le promu est loin d’être ridicule et les joueurs font honneur à leur maillot. A la mi-match, Tomanek arrache la rondelle en zone offensive. Il tire mais le palet file sur le poteau. Le pression alpine monte encore et Surek accumule les exploits. Son nom est scandé par le public qu’il remercie d’un geste. L’Illberg a trouvé son héros, mais c’est toute l’équipe qui tient bon. Quelques minutes plus tard, les visiteurs finissent par trouver la faille sur un tir de Golicic très bien placé. Les bleus n’abdiquent pas, mais rentrent aux vestiaires sur le score de 1-2.

Les locaux entament bien cette troisième période. Östman s’offre une très belle occasion, tout comme Vigners peu de temps après. Les joueurs de Christer Eriksson montrent une fois de plus qu’ils ne lâchent rien. Les deux équipes sont solides en situation d’infériorité numérique. Le match est propre, très intense, très agréable à suivre. Les minutes défilent et Grenoble semble maîtriser le jeu sans réussir à faire le break. Ils butent à plusieurs reprises sur un portier mulhousien absolument fantastique. Toute l’équipe est en confiance et joue sa chance à fond. Dans les dernières minutes, les Alsaciens bénéficient de deux périodes de supériorité numériques. C’est l’occasion ! Rien n’est marqué sur la première. Il reste moins de trois minutes et Treille fait exploser l’Illberg en égalisant à cinq contre quatre. 2-2 !

Ce match est complètement fou et on file en prolongation. Le sort de ce match se joue à trois contre trois, comme le match 2 à Grenoble. Les deux équipes sont assez prudentes, craignant le contre, souvent décisif en prolongation. Les minutes défilent et on se met à penser que tout cela finira aux tirs de pénalité. Surek toujours étincelant plonge dans les patins d’un attaquant grenoblois pour sauver son équipe. Le jeu se poursuit et les Mulhousiens filent en contre. Havlik s’en va crucifier Horak. La patinoire chavire ! Le public est récompensé de sa fidélité ! Les Scorpions ont manqué de réussite pendant une longue partie de la saison, mais sur les derniers matchs, les choses ont souvent basculé de leur côté comme ce soir. Les joueurs célèbrent avec leur public, mais il leur faut filer aux vestiaires, car dans moins de 24 heures, il faut revenir sur la glace pour tenter de gagner un troisième match qui mettrait le leader grenoblois en position délicate. Surek s’offre néanmoins un petit tour d’honneur très apprécié de tous.

IL faut déjà penser à ce soir ! Venez remplir l’Illberg ce mercredi soir ! Vous ne le regretterez pas, car ce championnat est magnifique !

Publié le

Grenoble-Mulhouse

Les Scorpions Team Synerglace menaient 1-0 dans cette série grâce à leur victoire surprise vendredi sur la glace des Bruleurs de Loups. Mulhouse est en confiance et entame bien son match. Les visiteurs bénéficient d’un premier avantage numérique au bout de trois minutes. Ils s’installent mais ne trouvent pas la faille. Quelques minutes plus tard, nouvelle supériorité pour les Alsaciens qui se créent d’énormes occasions, mais Horak est présent et sa cage bouge à deux reprises. Grenoble prend progressivement le contrôle du match, mais Mulhouse tient bon. La pression monte encore quand les locaux se retrouvent à cinq contre quatre, mais les joueurs de Christer Eriksson tiennent bons et Surek est une fois de plus impérial. Les deux équipes rentrent aux vestiaires sur un score vierge.

Les Bruleurs de Loups démarrent la deuxième période en supériorité numérique et dominent. Mulhouse laisse passer l’orage et se montre à nouveau dangereux. Les Alsaciens profitent d’un power play pour ouvrir la marque, comme la veille, par Jurik. Grenoble réagit rapidement et réussit à égaliser de près par Golicic, moins de deux minutes plus tard. Les deux équipes sont proches l’une de l’autre. Grenoble est plus pressant que la veille, mais Mulhouse ne plie pas. Les dernières minutes du deuxième acte sont très dures pour les visiteurs. Grenoble manque deux tirs dans une cage quasi vide suite à de beaux décalages. Plus rien ne sera marqué.

La troisième période reste indécise. Les deux formations peuvent encore l’emporter. Paakkolanvaara est tout proche de donner l’avantage au promu. Aucune équipe n’arrive à imposer vraiment son jeu et à prendre le dessus. Les deux gardiens sont très solides. Les minutes défilent. Les  équipes sont tendues, mais le match reste très correct. Le prochain but risque d’être décisif. Il y a très peu de pénalités dans cette période. A quatre minutes de la fin, sur un contre mulhousien, Horak est tout heureux de voir la rondelle filer juste à côté de sa cage. Il reste trois minutes et le public est crispé. A 25 secondes de la fin,  Tomanek s’offre une énorme occasion, mais le portier des Alpes gagne son duel et sauve son équipe. La période se termine sur le score de 1-1. On file en prolongation, la première à Grenoble cette saison.

A trois contre trois, on file d’une cage à l’autre. Après trois minutes sans coup d’éclat, les visiteurs sont tout proches d’un nouvel exploit, mais sur le contre, Hardy trouve le poteau. Surek et Horak retardent encore l’échéance. A la sixième minute , Bissaillon libère les siens d’un but en pleine lucarne ! 2-1.

C’est dur pour Mulhouse qui a très bien tenu contre le leader du championnat. Grenoble égalise dans cette série, mais les Scorpions rentrent à la maison avec l’avantage de la glace. Il faudra remplir l’Illberg pour les deux  prochains  matchs mardi et mercredi afin de conserver cet avantage.

A mardi !

Publié le

Grenoble-Mulhouse

Pour ce premier match des playoffs, les Scorpions Team Synerglace étaient ce soir à Grenoble artin Surek débutait devant la cage. Christer Eriksson devait composer sans Benoit Quessandier et Branislav Rehus. Le match débutait sur un faux rythme. Rapidement, les visiteurs tuaient une première pénalité. A mi-période, Maxime Legault pétait les plombs en assénant une violente charge au visage de Michal Seda. Le Mulhousien se relevait heureusement… et le Grenoblois était logiquement expulsé. Cinq minutes de powerplay à jouer… et Tommi Paakkolanvaara ouvrait la marque au bout d’une minute. Le reste de la pénalité ne donnait rien, mais les Scorpions avaient peut-être fait le plus dur. Grenoble ne mettait Surek que rarement à contribution malgré trois nouvelles supériorités. On rentrait aux vestiaires avec un écart d’un but.

La dynamique continuait dès la reprise. Rolands Vigners filait le rhume à Dame-Malka avant qu’Arturs Sevcenko ne convertisse un rebond. Ce dernier s’offrait même un doublé, toujours au rebond, alors que les Scorpions évoluaient en infériorité numérique. Coup de froid dans Pôle-Sud alors que les Mulhousiens étaient extrêmement réalistes. Dos au mur, Grenoble prenait les clés du match. C’est là que commençait le show Surek qui multipliait les parades. Il y avait trois buts d’écart à la deuxième sirène.

Il restait vingt minutes à tenir. Rien n’était fait face à une équipe talentueuse comme les BDL. Pourtant, ça tenait fort en défense. L’équipe tuait trois nouvelles pénalités, dont quelques instants réduits à trois joueurs. On a vu beaucoup de solidarité et de sacrifice ce soir côté mulhousien. Bien qu’ayant fait régner la loi devant sa cage pendant cinquante-neuf minutes, le shérif Surek était battu en toute fin de match sur une subtile déviation de Rodman. Qu’importe, les Scorpions Team Synerglace ne pouvaient mieux démarrer ces playoffs. Victoire 1-3 dans le match n°1 chez le vainqueur de la saison régulière ! Rendez-vous demain, même endroit et même heure, pour l’acte deux.

Pensez également à acheter vos préventes pour les matches trois et quatre à l’Illberg : cliquez ici !

Les autres résultats de ce soir :
Rouen 4-0 Angers
Amiens 3-2 (t.a.b.) Lyon
Gap 2-3 Bordeaux

Publié le

Quarts de finale

Pour la première fois depuis la saison 2009/2010, le promu en SAXOPRINT Ligue Magnus s’est qualifié pour les playoffs. C’est donc une grosse performance signée par les hommes de Christer Eriksson. En décrochant la huitième et dernière place qualificative, ils ont obtenu le droit d’affronter le vainqueur de la saison régulière. Il s’agit des Brûleurs de Loups de Grenoble.

Avec cette qualification en playoffs, les Scorpions Team Synerglace ont décroché de facto leur maintien. Tout ce qui arrive n’est que du bonus. L’équipe pourra jouer libérée, sans pression et sans n’avoir rien à perdre. Quatre de nos joueurs affronteront leur club formateur : Yorick Treille, Kenny Martin, Sébastien Raibon et Raphaël Papa. Beau clin d’œil pour eux.

Les Grenoblois ont arraché la première place de la saison régulière à la dernière journée en allant s’imposer à Rouen, mardi. Ils auront donc l’avantage de la glace jusqu’au bout des playoffs s’ils se rendent en finale. Ils ont conclu la saison régulière avec la meilleure attaque, la meilleure défense (à égalité avec Rouen et Amiens), le meilleur pointeur (Giroux), le meilleur buteur (Champagne), le meilleur passeur (Rodman) et le gardien le plus efficace (Horak). Bref, aussi bien sur le plan collectif qu’individuel cette équipe est extrêmement solide. On notera pour l’anecdote que les BDL ont un powerplay et un penalty killing moins efficace que le nôtre cette saison.

Les confrontations cette saison :
19 septembre Mulhouse 0-4 Grenoble
17 octobre Grenoble 5-2 Mulhouse
7 janvier Mulhouse 5-3 Grenoble
9 février Grenoble 2-0 Mulhouse

Meilleurs pointeurs : Rolands Vigners 35 pts, Alexandre Giroux 58 pts
Meilleurs buteurs : Rolands Vigners/Milan Jurik 18 buts, Joël Champagne 27 buts
Meilleurs passeurs : David Rodman 45 passes, Kevin Hecquefeuille 22 passes

Calendrier des rencontres :
23/24 février Grenoble-Mulhouse
27/28 février Mulhouse-Grenoble
2 mars Grenoble-Mulhouse (si nécessaire)
4 mars Mulhouse-Grenoble (si nécessaire)
6 mars Grenoble-Mulhouse (si nécessaire)

Toutes les rencontres seront à suivre en direct et en intégralité sur Fanseat. La billetterie en ligne est ouverte pour les matches de mardi et mercredi à l’Illberg : cliquez ici. La fin de saison approche, venez acclamer et encourager vos joueurs pour cette belle saison du retour dans l’élite !

Les autres quarts de finales opposeront Rouen (2) à Angers (7), Gap (3) à Bordeaux (6) et Amiens (4) à Lyon (5). La première équipe remportant quatre matches se qualifie pour le tour suivant. Nice, Epinal, Chamonix et Strasbourg disputeront la poule de maintien.

Publié le

Billetterie

La billetterie en ligne est ouverte pour les matches 3 (mardi 27) et 4 (mercredi 28) des 1/4 de finale des playoffs

Nous organisons un stand dans le hall de notre partenaire Decathlon Wittenheim vendredi, le 23 février de 13H30 à 19H30, afin d’assurer la prévente abonnés et prévente billetterie.
Passé ce délais, les réservations abonnés seront annulées et les places seront remises en vente. Les abonnés sont priés de se présenter avec leur carte d'abonné, afin de pouvoir acheter leurs billets.

L’ensemble des ventes se fera exclusivement par chèque ou CB. Aucun paiement en espèces ne pourra être accepté.

Tarification 1/4 de finale par match

Tribunes A, C, G, H : 20€ en tarif plein, 15€ en tarif réduite
Tribunes D et I : 18€ en tarif plein, 14€ en tarif réduit
Debout : 14€ en tarif plein, 10€ en tarif réduit

Tarif réduit sur présentation d’une carte d’identité pour les enfants de 6 à 16 ans inclus ou d’une carte étudiant.
Gratuit pour les enfants de 0 à 5 ans, mais ils ne pourront occuper une place assise et devront être sur les genoux d’un adulte.

Le club a tenu à remercier les abonnés pour leur fidélité avec une tarification particulièrement favorable pour les match 3 et 4 de cette 1/4 de finale.

Tarif Abonnés, pack pour les 2 rencontres :

Tribunes A, C, G, H : 30€ en tarif plein, 22€ en tarif réduite
Tribunes D et I : 27€ en tarif plein, 21€ en tarif réduit
Debout : 21€ en tarif plein, 15€ en tarif réduit

Venez nombreux soutenir les Scorpions Team Synerglace !!

Publié le

Mulhouse-Angers

L’Illberg est remplie comme un oeuf pour cette dernière rencontre de la saison régulière, 1517 spectateurs. Du côté mulhousien, Hecquefeuille est parti et Quessandier est blessé. Roman Tomanek est laissé en tribune. Christer Eriksson doit composer avec une paire de défenseurs en moins. Les Scorpions Team Synerglace jouent leur place en play-offs alors que les Ducs d’Angers tentent d’accrocher la sixième place pour éviter de rencontrer Rouen ou Grenoble au premier tour des play-offs. Bref, il y a un gros enjeu pour les deux équipes.

Les Angevins sont plus entreprenants que les locaux en début de match. Ils s’offrent une première grosse occasion, mais Surek gagne son duel. Deux minutes plus tard, Vigners fait une magnifique passe aveugle pour Seda qui bute sur le portier adverse. Les Ducs pressent très haut et dominent. Le match défile très vite, sans interruption et sans pénalité. Ils finissent par trouver l’ouverture sur un contre. Très beau décalage de Masson qui sert Lacroix qui ne manque pas l’occasion. Le premier tiers se termine sur ce score de 1-0 pour les Angevins.

Mulhouse crée plus de jeu en ce début de deuxième période. Suite à un très beau mouvement du trio Rehus, Havlik, Rubes, ce dernier tire sur le poteau, l’action continue et Havlik en profite pour égaliser 1-1. Les Alsaciens bénéficient du premier avantage numérique de la rencontre. Ils sont bien en place, la rondelle circule et finit par trouver Treille seul au second poteau. Celui-ci ne manque pas l’occasion. Les joueurs de Christer Eriksson prennent l’avantage, 2-1. Les Ducs n’abdiquent cependant pas. Ils arrivent à s’approcher de la cage de Surek et c’est encore Lacroix qui se fait remarquer en inscrivant un doublé. 2-2. Petit moment de flottement. Masson n’en demande pas tant et trompe le portier slovaque entre les jambes. Tout est refaire pour les Haut-Rhinois qui sont menés 3-2 à la fin du deuxième acte.

Rien n’est fait, mais Mulhouse est en ballotage défavorable. Les Ducs sont toujours bien présents et tirent sur le poteau. Les Bleus restent dans le match, mais c’est compliqué. Le chrono défile trop vite et tout le public craint la défaite. Il reste moins de deux minutes, le suspense est à son comble. Le coach mulhousien appelle Surek sur le banc afin d’ajouter un sixième joueur de champ. Les Scorpions sont installés dans la zone offensive. Il y a beaucoup de trafic devant la cage angevine. Jurik réussit l’impossible, il égalise à une minute de la fin du troisième acte. La patinoire exulte !

Mulhouse revient dans le match. 3-3 au bout de soixante minutes. Si les Scorpions remportent la prolongation, ils assurent leur maintien et leur place en play-off. Angers se crée d’énormes occasions, mais Surek est magnifique. Il sauve son équipe grâce à deux arrêts incroyables. C’est au tour de Mulhouse de repartir à l’attaque. Rehus file et sert son capitaine. Cruchandeau loge le palet dans les filets. Mulhouse remporte le match, deux points et file en play-offs ! L’illberg explose. C’est magnifique pour le promu alsacien ! Il se réserve une fin de saison sans pression et en play-off, tout est permis !

Retrouvez les réactions des deux coachs, de Maxime Lacroix (joueur du match côté angevin) et Yorick Treille sur notre chaine ScorpionsTV.

Les Mulhousiens s’en vont dès vendredi défier Grenoble dans les Alpes. Nos joueurs seront de retour quoi qu’il arrive pour les matchs 3 et 4 à l’Illberg dès mardi et mercredi prochain (27 et 28 février) pour cette série au meilleur de 7 matchs. Nice et Epinal rejoignent Chamonix et Strasbourg en playdown.

Ci-dessous les résultats de cette 44ème et dernière journée
Mulhouse 4-3 (a.p.) Angers
Nice 5-2 Gap
Rouen 3-4 Grenoble
Épinal 5-2 Strasbourg
Bordeaux 7-1 Chamonix
Lyon 2-1 Amiens

Publié le

Avant-match

161 jours sont passés depuis le début de la saison régulière. Elle se terminera ce soir face aux Ducs d’Angers à la patinoire de l’Illberg (19h30). Au soir de la quarante-quatrième journée de SAXOPRINT Ligue Magnus, les Scorpions Team Synerglace ont leur destin en main en vue d’une qualification en playoff. Qui l’eut cru il y a un peu plus de cinq mois lorsque nous abordions cette saison avec le costume de promu ?

Il y a de l’enjeu à quasiment tous les étages pour cette ultime journée et cela vaut aussi pour les Ducs d’Angers. Actuellement septièmes, ils peuvent espérer accrocher une sixième place qui leur éviterait d’affronter Rouen ou Grenoble en quarts de finale. Largués au mois de novembre pour les playoff, les Angevins ont sérieusement redressé la barre pour finalement s’adjuger une qualification facile en enchainant d’excellents résultats. Mais…

Mais les Mulhousiens ont été leur bête noire jusqu’à présent cette saison. Trois matches, trois victoires mulhousiennes et seulement deux petits points pris sur neuf possibles pour les Ducs. Il serait naïf de penser que, pour cela, le match sera tout cuit pour les Scorpions. Les hommes de Christer Eriksson ont besoin de deux points pour ne pas avoir à regarder les résultats d’Epinal (contre Strasbourg) et Nice (contre Gap). En cas d’égalité avec ces équipes (égalité à deux ou trois équipes), nous avons l’assurance d’avoir le dessus au classement. Pour cette rencontre, il faudra faire sans Benoit Quessandier qui est blessé. Quelques joueurs étaient malades dernièrement et restent incertains pour la rencontre.

Il ne reste quasiment plus que des places debout à la vente pour ce soir, le guichet ouvrira aux alentours de 18h30 s’il reste des billets à la vente d’ici là. En attendant vous pouvez vous les procurer en ligne : cliquez ici. Les Scorpions comptent sur votre soutien pour ce soir. L’Illberg sera pleine, il faudra que le chaudron soit bouillant ! A ce soir !

Publié le

Mouvement

Kevin Hecquefeuille quitte les Scorpions Team Synerglace. Le défenseur international français a activé la clause de départ figurant dans son contrat, ayant reçu une offre de l'étranger. Il va donc s'envoler pour terminer la saison en Suède. Il a participé à trente-neuf rencontres en SAXOPRINT Ligue Magnus cette saison, inscrivant six buts et délivrant vingt-deux passes décisives.

Nous remercions Kevin pour ce qu'il a apporté à l'équipe depuis cet été, contribuant à la belle saison du club, et lui souhaitons bonne chance pour la suite.

Publié le

Grenoble-Mulhouse

Les Scorpions Team Synerglace qui viennent de battre le leader rouennais rendent visite au deuxième, Grenoble. En battant les Dragons, les Mulhousiens offrent l’occasion aux Brûleurs de Loups de reprendre la tête du championnat à une journée de la fin. Il y a des absents des deux côtés que ce soit pour cause de blessure ou pour cause de JO. Deux joueurs slovènes (Golicic et Rodman) sont partis pour la Corée du sud accompagnés de leur coach, Edo Terglav. Du côté alsacien, Hubert Genest fait son retour.

Le début de rencontre est équilibré. Les deux équipes se créent quelques occasions Le rythme s’accélère à partir de la dixième minute, mais les gardiens sont bien dans leur match. La fin de la période est plus difficile pour les visiteurs qui sont pénalisés à deux reprises. Ils résistent néanmoins une fois de plus très bien en situation d’infériorité numérique. Ils semblent sereins à l’image de leur gardien, Surek, toujours aussi solide. La période se termine sur un score vierge. Le temps est passé très vite et le jeu est agréable à voir.

Deuxième acte. Les Scorpions sont très vite pénalisés. Surek sauve les siens en gagnant son duel face à Giroux. Les Mulhousiens s’en sortent encore. Les deux équipes se neutralisent. Christer Eriksson est remonté contre l’arbitre et le banc mulhousien est pénalisé. Sans conséquence. Les visiteurs évoluent à leur tour en supériorité et se montrent très dangereux. Grenoble finit très fort même si la dernière occasion est mulhousienne. Horak gagne son duel. Après deux périodes, le score est toujours vierge.

La troisième période ressemble aux précédentes. Les deux équipes se répondent coup sur coup, mais les attaquants manquent de réussite. Les deux équipes veulent les trois points pour différentes raisons. A dix minutes de la fin de la période, l’issu du match reste très incertaine. Attention, encore une infériorité numérique. Cette fois-ci Grenoble en profite. Giroux ouvre le score sur un tir lointain. Il reste neuf minutes aux joueurs de Christer Eriksson pour revenir dans le match. Ils poussent et se montrent très dangereux à plusieurs reprises, mais le chrono défile. Les Alsaciens jouent le tour pour le tout et Surek quitte sa cage. A huit secondes de la fin, Coté lance la rondelle de loin dans la cage vide.

Le portier grenoblois, Horak, meilleur gardien de la ligue, réussit un blanchissage. Surek lui aussi est à gratifier d’un gros match. Les deux gardiens sont nommés hommes du match. Nice, Epinal et Mulhouse ont tous les trois perdu. Les positions ne bougent pas et tout reste possible dans la course aux play-offs. Les Alsaciens seront au repos jusqu’au 20 février pour la réception des Duc d’Angers et une dernière rencontre décisive. Notez bien la date dans vos agendas. Il faudra remplir l’Illberg pour rêver de la huitième place.

Les autres résultats de la soirée :
Amiens 6-1 Nice
Strasbourg 1-4 Lyon
Rouen 1-5 Bordeaux
Angers 3-2 Epinal
Gap 8-3 Chamonix