Mois : décembre 2016

Publié le

Tours-Mulhouse

Jiri Blazek était en place devant le filet pour cette dernière rencontre de l’année à Tours hier soir. Le match débute par un round d’observation entre deux équipes bien en place, et les Scorpions Team Synerglace tuent deux pénalités. Peu après la deuxième, c’est Crosnier qui ouvre la marque en trompant Blazek. La troisième pénalité sera en revanche mieux exploitée par les Remparts. Robbins, qui allait être l’homme de la soirée, doublait la mise. Mulhouse réduisait l’écart dès le début de leur premier jeu de puissance, Bryan Ten Braak déviant un tir de la bleue de Michal Seda. Les deux équipes regagnaient les vestiaires sur ce score de deux buts à un, dans une période qui a vu les deux équipes être pénalisées à plusieurs reprises.

Tours était une nouvelle fois en infériorité numérique dès le début de tiers, mais c’est bien eux qui marquaient ! Robbins profitait du travail de Downey pour accroître l’avance. Trois minutes plus tard, on prenait les mêmes et l'on recommençait sauf que c’était Downey qui enfonçait le clou. Temps mort pour Mulhouse, Jan Prochazka tentait d’enrayer la dynamique adverse. Les Scorpions Team Synerglace reprenaient du poil de la bête et Petr Gewiese, d’un lancer puissant réduisait l’écart à deux buts. Les Mulhousiens laissaient passer une occasion en supériorité numérique, sanctionnée immédiatement par l’inévitable Robbins. Il inscrivait son troisième but au retour à cinq contre cinq. La messe était dite avant la deuxième pause. La troisième période s’avérait vierge en buts.

L’année se termine donc par une défaite pour les hommes de Jan Prochazka. Ils abandonnent la place de leader à Briançon et Tours mais restent sur le podium. Le prochain match s’annonce de très haut niveau à l’Illberg : ce sera la réception de Briançon le samedi 7 janvier ! La billetterie est déjà ouverte, n’attendez plus pour acquérir vos billets. En attendant, nous vous souhaitons un joyeux réveillon de la saint Sylvestre !

Les autres résultats de la soirée :
Anglet 7-1 Neuilly/Marne
Briançon 7-1 Clermont

Publié le

Avant-match

À propos des Scorpions Team Synerglace
Une semaine après le voyage à Grenoble et après un week-end de festivités, les Scorpions Team Synerglace sont à nouveau sur la route aujourd’hui, direction Tours. C’est du costaud au menu ce soir pour le dernier match de l’année 2016 des Mulhousiens, et l’équipe devra l’emporter si elle compte aborder 2017 avec le costume de leader. S’ils parviennent à produire une copie similaire à celle rendue à Grenoble, les hommes de Jan Prochazka seront sur la bonne voie pour ramener quelque chose de la rue de l’Elysée. Malade, Mickaël Muller n’est pas du voyage. Michaël Marchand non plus. Quentin Charpentier et Christophe Colombel seront donc de la partie.

À propos des Remparts de Tours
De la vitesse et beaucoup de détermination, voilà ce qu’avait proposé l’équipe de Robert Millette sur la grande glace de l’Illberg. Qu’en sera-t-il ce soir sur la petite surface de jeu tourangelle ? Si l’on regarde les statistiques, les Remparts voyagent un peu mieux qu’ils ne reçoivent. Ou du moins, ils ont lâché un petit peu plus de points à domicile qu’à l’extérieur (ils n’ont pas pris de points qu’à Mulhouse, NDLR). L’arrivée du Canadien Colby Lanceleve a dynamisé la deuxième ligne d’attaque et a permis le repositionnement de Kluuskeri en défense, offrant une troisième paire défensive aux rotations de l’entraîneur. Tours devrait se présenter au complet ce soir.

Profil moyen des deux équipes             

Critère

Mulhouse

Tours

Taille moyenne

1.83 m

1.79 m

Poids moyen

84 kg

80 kg

Âge moyen

25.5 ans

23.5 ans

Les deux confrontations entre Mulhouse et Tours                                      
10/11/2016 Mulhouse 5-4 Tours (Division 1 – 10e journée)        
12/12/2015 Mulhouse 3-0 Tours (Division 1 – 15e journée)        
19/09/2015 Tours 3-5 Mulhouse (Division 1 – 3e journée)          
14/02/2015 Mulhouse 3-5 Tours (Division 1 – 6e journée)          
03/01/2015 Tours 1-8 Mulhouse (Division 1 – 18e journée)           

Les arbitres du match  
La rencontre sera dirigée par Pierre Dehaen. Il sera accompagné de Joffrey Yssembourg et Théo Armbruster.

Publié le

Grenoble-Mulhouse

C’est Jiri Blazek qui était titularisé hier soir à Pôle Sud face aux Bruleurs de Loups, devant près de 3 500 spectateurs dont quelques dizaines de supporters des Scorpions. Le talent de Grenoble s’oppose assez rapidement à la force cohésion défensive mulhousienne, et les buts se font attendre. Du moins, les buts qui sont validés par Jimmy Bergamelli… Chaque équipe a en effet vu un but lui être refusé pendant la période inaugurale. On pensait alors se diriger vers les vestiaires sur un score nul et vierge, lorsque Julien Baylacq marqua à deux secondes du terme. Un but de la main malgré tout validé, cruel pour des visiteurs qui ne faisaient aucun complexe d’infériorité et ont proposé un gros défi physique à la meilleure équipe du moment en SaxoPrint Ligue Magnus.

La deuxième période débutait de la meilleure des manières. Vingt secondes après la mise au jeu, Roope Nikkilä convertissait un rebond au deuxième poteau. Un but partout : il y avait bel et bien match à Grenoble. Grenoble reprenait les devants juste après la fin d’une pénalité infligée à Bryan Ten Braak. Le petit prodige isérois Alexandre Texier mystifiait la défense puis reprenait son propre rebond concédé par Blazek. Les deux équipes rentraient au vestiaire avec ce but d’écart.

La troisième période fut marquée par l’indiscipline des deux équipes. Les Scorpions continuaient à procéder en contre, obtenant quelques bonnes chances d’égaliser, mais sans succès. C’est d’ailleurs à quatre contre quatre que Miettinen déviait un tir de la ligne bleue pour donner deux buts d’avance à Grenoble. Jan Prochazka prenait son temps mort, puis sortait son gardien quelques minutes plus tard. Trabichet scellait la marque à onze secondes du terme, en cage vide. Le score était finalement de quatre buts à un en faveur des locaux, un peu sévère pour des Scorpions qui se sont vaillamment battus. Ils pouvaient quitter la glace la tête haute malgré la déception du résultat final. Place désormais à quelques jours de break pour fêter Noël, avant de reprendre dès mardi prochain avec une rencontre à Tours.

Les autres résultats :
Brest (D1) 2-3 Lyon (SLM)
Rouen (SLM) 1-0 Amiens (SLM)
Bordeaux (SLM) 3-1 Gap (SLM)
Grenoble (SLM) 4-1 Mulhouse (D1)

Les demis finales :
Lyon – Grenoble
Rouen – Bordeaux

Crédit photo : Fabien Baldino/BDL

Publié le

Avant-match

Il faut remonter à décembre 2009 pour retrouver trace d’une présence des Scorpions en quarts de finale de la Coupe de France. Le match s’était joué alors que l’équipe évoluait également en Division 1, mais à l’Illberg et face à Rouen. C’est un défi similaire qui se présentera ce soir pour la Team Synerglace. Il faudra non seulement jouer à l’extérieur, Grenoble est en plus invaincu depuis le 21 octobre. Les Bruleurs de Loups sont tout simplement l’équipe du moment en SaxoPrint Ligue Magnus. En raison de la trêve internationale, leur dernier match remonte à dix jours face à Rouen, une victoire cinglante à Pôle Sud (9-2).

Le couvert est mis. Les Mulhousiens ne comptent toutefois pas se rendre en Isère pour servir de victime à leurs adversaires. Ils ont pris goût à l’exploit suite à l’élimination de Strasbourg et seront extrêmement motivés pour continuer leur parcours en Coupe de France. La rencontre aura une saveur particulière pour Maxime Suzzarini et Kenny Martin. Les deux amis Grenoblois évolueront devant un public qu’ils connaissent bien, dans lequel prendront place bon nombre de leurs proches. Jan Prochazka aura à disposition le même groupe que pour le match face à Anglet le week-end passé. C’est le très expérimenté Jimmy Bergamelli qui sera au sifflet.

Sachez que la rencontre sera retransmise ce soir au Hors Glace, le bar de la patinoire. Vous pouvez également visionner la rencontre sur votre ordinateur, tablette ou smartphone avec fanseat.com. Enfin, LSD proposera un live radio sur leur site.

Publié le

Résultats hockey mineur

U11
Mulhouse B 4-1 Amnéville

U13
Luxembourg 1-6 Mulhouse A
Mulhouse B 11-5 Amnéville

U15
Dijon 3-0 Mulhouse

U17
Epinal 3-9 Mulhouse
Strasbourg B 3-2 Mulhouse

Publié le

Mulhouse-Anglet

Les Scorpions accueillent l’Hormadi qui est en quête de points (6e au classement). Arturs Sevcenko est de la partie et Mickaël Muller est dans la cage. Les locaux dominent ce début de match, mais Neyens trompe Muller d’un tir du poignet à mi-hauteur. Les Mulhousiens poussent et profitent de leur première supériorité numérique. Ten Braak sert Nikkilä, le meilleur passeur de D1. Celui-ci attend le parfait timing pour offrir le 1-1 à Lindgren. Le score n’évolue plus avant la fin du tiers.

Les deux meilleures défenses du championnat font mentir les pronostics lors du tiers médian. Arès sert magnifiquement Martin pour le 2-1. Cinq minutes plus tard, Decock ramène les siens à 2-2. Une minute plus tard, Östman inscrit le 3-2 sur un très beau mouvement avec Seda et Wells. Le coach mulhousien décide de changer de gardien. Muller, un peu fébrile, est remplacé par un Blazek en petite forme. Il est à peine installé dans sa cage qu’il doit déjà chercher le palet dans ses filets pour le 3-3. Nikkilä marque le 4-3 mais les Angloys profitent d’un powerplay pour revenir à hauteur. 4-4 par Cyr. Ce tiers complètement fou se termine sur le score de 4-4.  

Les pénalités marquent cette troisième période et hachent fortement le jeu. Les joueurs de Jan Prochazka partent en contre, à 3 contre 1 et jouent très bien le coup. Suzzarini s’offre le 5-4 contre ses ex-coéquipiers. On espère que ce sera le but vainqueur. Les joueurs de l’Illberg dominent par moment très fortement, mais l’Hormadi a le mérite de ne pas plier et à cinq minutes du coup de sirène, reviennent à 5-5.

On file en prolongation qui se déroule à 3 contre 3. Anglet est plus en jambes et fait le jeu. Alors que les Alsaciens bénéficient d’une grosse occasion, les Angloys partent en contre et Grenier offre la victoire aux siens. La série prend fin. Les Scorpions s’en vont maintenant affronter Grenoble mercredi en quarts de finale de la Coupe de France avant d’aller à Tours qui pointe à un point, puis de revoir Briançon ! N’hésitez pas à venir à Grenoble, une tribune nous est réservée !

Ci-dessous, les résultats de la 16ème journée de Division 1:
Mulhouse 5-6 Anglet (1-1 ; 3-3 ; 1-1 ; 0-1)
Nantes 2-3 Tours (0-1 ; 1-1 ; 1-1)
Neuilly-sur-Marne 3-8 Briançon (2-2 ; 0-3 ; 1-3)
Cholet 5-3 Dunkerque (4-0 ; 1-2 ; 0-1)
Clermont-Ferrand 1-3 Val Vanoise (0-0 ; 0-1 ; 1-2)

Publié le

Avant-match

À propos des Scorpions Team Synerglace
Pour la troisième fois de la saison, les Scorpions Team Synerglace s’apprêtent à enchaîner deux matches samedi-mardi en championnat puis Coupe de France, mais pour la première fois ces deux rencontres ne seront pas chacune à l’Illberg. Avant de se concentrer sur Grenoble, il faudra bien franchir l’obstacle Angloy. Les Mulhousiens s’étaient imposés là-bas d’un petit but à l’issue d’une rencontre extrêmement indécise. Attendons-nous à un nouveau choc plein de promesses à la patinoire de l’Illberg. Charles Wells est de retour dans l’alignement et Arturs Sevcenko a été validé in extremis, il disputera donc son premier match en tant que Scorpion à domicile. Souffrant, Jiri Blazek est incertain.

À propos de l’Anglet Hormadi
L’équipe basque a eu un programme irrégulier depuis sa confrontation avec les Scorpions Team Synerglace : deux week-ends exempts avec entre temps une double confrontation contre la lanterne rouge Clermont. Un calendrier pas évident pour garder le rythme… Ils sont actuellement sixièmes au classement, à dix longueurs de la première place. Le match de ce soir est pour les hommes d’Olivier Dimet une occasion en or de réduire cet écart.  Les attaquants Matthew Brenton et Thomas Decock ont raté les dernières rencontres, seront-ils alignés ce soir ?

Profil moyen des deux équipes             

Critère

Mulhouse

Anglet

Taille moyenne

1.83 m

1.77 m

Poids moyen

84 kg

77 kg

Âge moyen

25.5 ans

25 ans

Les cinq dernières confrontations entre Mulhouse et Anglet                                
12/11/2016 Anglet 1-2 Mulhouse (Division 1 – 11e journée)      
13/02/2016 Mulhouse 6-3 Anglet (Division 1 – 24e journée)      
21/11/2015 Anglet 4-1 Mulhouse (Division 1 – 12e journée)      
15/03/2015 Anglet 7-2 Mulhouse (Division 1 – quarts de finale – match n°3)     
14/03/2015 Anglet 4-3 Mulhouse (Division 1 – quarts de finale – match n°2)       

Les arbitres du match  
La rencontre sera dirigée par Alexis Grabit. Il sera accompagné de Sueva Torribio et Cédric Turbert.

Autour du match            
Les préventes sont parties massivement cette semaine, mais il reste quelques places au guichet ce soir et en prévente en ligne d’ici là. N’hésitez pas à utiliser la prévente en ligne afin d’éviter de la queue au guichet. La patinoire s’annonce comble pour soutenir les Scorpions !!

La mise au jeu protocolaire sera effectuée par Lara Million, vice-présidente du conseil départemental du Haut-Rhin en charge du sport et des finances.

Les prix de meilleurs joueurs de la rencontre seront remis par Hervé Mascha, pour notre partenaire Greilsammer SAS, et des jeunes footballeurs du FC Raedersheim, qui seront présents en nombre pour la rencontre ce soir.

Comme à chaque match, participez au tirage au sort ScorpStar en prenant un ticket dans le hall et obtenez la chance de désigner votre joueur étoile à l’issue de la rencontre, de lui remettre un cadeau sur la glace et de repartir avec une photo.

Publié le

Entretien avec Jan Prochazka

Entretien realisé  la semaine passée

Jan, comment te sens-tu en Alsace après dix-huit mois ici ?   
Nous sommes plus à l’aise cette saison, car nous connaissons mieux la ville et la région. Nous sommes bien installés, adaptés à la culture locale et essayons de progresser au niveau de la langue. Personnellement, j’adore l’Alsace. Notre fille va à la crèche et apprend le français, c’est une magnifique opportunité pour elle. Le plus important pour nous sont tous les gens qui nous entourent et nous aident au quotidien. Nous nous sentons vraiment chez nous maintenant.

Quelle est ton impression générale à mi-saison ?
La Division 1 est beaucoup plus compétitive cette année. Les trois équipes les moins fortes sont parties et deux équipes de Ligue Magnus se sont ajoutées. Il y a peu de matchs (24, NDLR), les équipes sont très proches, chacun peu battre n’importe qui, chaque but comptera. Le niveau a fait un grand bond cette année. Notre équipe aussi a progressé.  

Les Scorpions finissent la phase aller avec deux défaites et n’ont pas perdu depuis le 24 septembre.
Nous en sommes en effet à douze victoires consécutives. C’est bien de surfer sur la vague du succès, mais le plus important est de ne jamais arrêter de s'améliorer. Notre but est de faire le maximum lors de chaque rencontre. Nous essaierons toujours de gagner tous les matchs quel que soit le résultat du précédent.

Mulhouse a clairement la meilleure défense du championnat. Est-ce la raison principale de notre réussite ?  
La saison passée, nous avions déjà la meilleure défense. Pour l’instant, nous avons aussi la meilleure attaque. Notre philosophie est de proposer un jeu complet. C’est une équation compliquée pour une équipe. Cela démarre avec une préparation physique adaptée à chaque joueur. Nous faisons beaucoup de glace pour améliorer nos capacités ainsi que la partie tactique. J’utilise aussi beaucoup la vidéo pour la partie stratégie. Nous travaillons également le côté mental, et le contrôle émotionnel est clé. Le fait que nous jouions maintenant sur quatre lignes nous permet de conserver plus d’énergie pour être performant en défense tout aussi bien qu’en attaque. Si tu es fort en défense, c’est la meilleure base pour lancer l’offensive. Les joueurs travaillent tous très durs en défense en bloquant par exemple beaucoup de tirs.

Comment expliques-tu qu’avec autant de changements, la mayonnaise ait pris si vite ? 
Cela démarre par le recrutement. Nous avons recherché plus de caractère et de personnalité. Ensuite, c’est un puzzle à construire. Nous avons également mélangé les nationalités. Dès le début de la saison, nous avons fait plusieurs activités de team building, comme le camp militaire. Les joueurs ont réalisé que pour atteindre un objectif et naviguer en eaux troubles, il fallait s’entraider. Le club offre des cours de français, car la communication est très importante. Nous travaillons beaucoup sur des aspects tel le leadership mais aussi l’équipe. C’est donc un tout.

Quelle est la plus grande différence par rapport à l’an passé ? 
Les joueurs ont faim de victoires. Ils sont impliqués pour atteindre l’objectif. C’est pourquoi ils travaillent tellement dur physiquement et sont aussi fort mentalement. Nous obtenons d’excellents résultats et disposons d’un potentiel très intéressant. Notre vraie force, c’est l’équipe.

Vois-tu encore des points à améliorer ?
Nous connaissons nos faiblesses et travaillons dessus. Les joueurs ont des objectifs individuels. Une équipe est aussi forte que ses points faibles. Personne n’est parfait, mais une équipe peut l’être.

L’équipe est impressionnante en situation de supériorité et infériorité numérique.
Nous travaillons beaucoup avec les statistiques. Les Power Play (PP) et Penalty Killing (PK) sont des indicateurs clés. C’est la deuxième saison que le PP marche très bien. Les joueurs savent qu’ils auront tous l’opportunité de jouer en PP. J’essaie d’évaluer cela de manière objective, en fonction des stats, mais aussi parfois de manière plus intuitive au cours des matchs. Nous avons beaucoup travaillé sur notre PK et il semble que nous ayons trouvé un moyen de très bien gérer ces situations. C’est grâce à nos excellents gardiens et une implication très forte de tous les joueurs grâce à leur énergie et sacrifice pour l’équipe. Tout le monde est prêt à payer le prix par exemple en bloquant les tirs adverses. Toutes nos victoires contre les grosses équipes ont été acquises grâce à un PK très solide.  

Les joueurs semblent au top physiquement. N’y a-t-il pas un risque de le payer plus tard ? 
Notre stratégie est de beaucoup travailler en début de saison pour être au top à la fin. Donc, à mon avis, nous serons encore plus forts en fin de saison. Gérer l’état de forme est clé. Nous aurons un petit break pendant les fêtes pour recharger les batteries avant la dernière ligne droite et les play-offs. Nous accordons beaucoup d’importance à la récupération et disposons d’excellents coachs physiques ainsi que nutritionnistes.

Es-tu excité par le parcours en Coupe de France ? Rêves-tu parfois d’une finale à Bercy ?
Il est de plus en plus visible à mes yeux que le fossé entre la D1 et la Magnus diminue. Nous avons joué cinq fois contre Strasbourg ces deux dernières saisons et avons gagné à quatre reprises. C’est une très bonne chose que nous puissions jouer au moins encore un match contre une équipe de qualité (Grenoble le 21 décembre, NDLR). C’est une excellente expérience. Je suis très excité par ces matchs de style playoff et nous ferons notre maximum pour transformer le rêve en réalité !

Veux-tu dire un mot concernant les supporters ?
Les joueurs apprécient vraiment beaucoup l’ambiance à l’Illberg. Cela leur donne incontestablement plus d’énergie pour gagner à domicile. Nous avons de loin le meilleur public de D1. Pour moi, c’est très excitant de coacher dans une patinoire pleine. Merci à tous.

Depuis peu, deux équipes semblent sortir du lot, Briançon et Mulhouse. Va-t-on vers un duel ? 
Il est trop tôt pour juger, mais je ne pense pas. Il y a beaucoup d’équipes avec un nombre de points et des qualités très proches. La position finale n’est pas la chose la plus importante même si être dans le top quatre donne un plus en terme de confiance et le classement permet de jouer plus de matchs à domicile. Cependant, attention à la fin, n’importe quelle équipe du top huit peut être championne. 

Le fait d’être leader change-t-il l’objectif du club ?
Notre objectif à court terme est de faire le maximum à chaque match et chaque entrainement. Au niveau du club, nous devons tous (joueurs, staff, …) continuer à travailler dur quoi qu’il arrive dans le futur. Les gagnants n’abandonnent jamais. L’objectif à long terme reste de construire une équipe qui sera prête pour la Magnus. Cela veut dire continuer à développer les joueurs, l’équipe, l’organisation. Le but sera une conséquence de tout ce travail. Quand l’opportunité se présentera, il faudra être prêts.

Que reste-t-il à parfaire ?
En plus du travail sur l’équipe, nous devons encore professionnaliser le staff, compléter la structure du club. Je voyage toujours beaucoup à travers le monde pour participer à des symposiums sur le coaching. Une des choses que j’y ai appris est qu’un club qui réussit doit toujours se remettre en question et s’améliorer de manière continue ainsi que rester constant même dans des phases de défaites. Je voudrais vraiment remercier l’excellente organisation de ce club, ses dirigeants et tous les bénévoles qui contribuent tous avec beaucoup de passion. C’est un immense plaisir pour moi de créer du hockey dans un environnement aussi enthousiaste.

Manu

Publié le

Les Scorpions à Altkirch

Retrouvez les Scorpions Team Synerglace mercredi après-midi à Altkirch, à la patinoire de plein-air, pour une démonstration et avoir la possibilité de les rencontrer pendant une bonne heure. L'événement débutera à 16h. Venez nombreux !

Publié le

Résultats hockey mineur

U11
Mulhouse 11-2 Epinal

U15
Mulhouse 3-4 Strasbourg