Mois : juin 2016

Publié le

Rencontre avec…

Anton, quel style de joueur es-tu ?
Je dirais que je suis un joueur offensif et qui travaille fort.

Pourquoi as-tu choisi la France pour t’expatrier ?
J’ai toujours voulu aller jouer au hockey dans un pays étranger. Lorsque j’ai été en contact avec Christer Eriksson, je dois dire que j’ai immédiatement eu une impression de professionalisme aussi bien de sa part que de la part du club. De manière plus générale, la France a toujours été une des destinations que je voulais cibler en priorité.

Comme toi, Magnus Lindgren a évolué au troisième échelon suédois. Vous connaissez-vous ?
Non, je ne connais pas Magnus. C’est agréable de savoir qu’il y aura un autre Suédois dans l’équipe.

Quel est ton meilleur souvenir de hockeyeur ?
En fait, je n’ai jamais rien gagné avec mes équipes précédentes. Peu importe, j’espère que la saison qui arrive sera la meilleure de ma carrière et que l’équipe ira loin !

Quels sont tes hobbies ?
J’adore jouer au golf et voyager. J’aime aussi, tout simplement, passer du temps avec mes amis et ma copine.

Que fais-tu cet été ?
Je travaille comme charpentier cet été. J’essaie ensuite de travailler ma préparation physique dès que possible. Si j’ai du temps libre, j’irai probablement faire un tour à la plage ou taper quelques balles de golf.

Publié le

Rencontre avec…

Petr, pourquoi as-tu commencé à pratiquer le hockey sur glace ?
J’ai commencé le hockey à l’âge de cinq ans. J’étais un enfant hyperactif, c’est ce qui a motivé mes parents à m’envoyer pratiquer ce sport. J’ai aussi fait du football jusqu’à mes douze ans. Depuis cet âge, je ne pratique plus que le hockey et j’adore ce sport!

Comment te décrirais-tu en tant que joueur ?
Je n’aime pas trop devoir me décrire ainsi. Je dirais surtout que je veux mettre tout en oeuvre pour connaitre du succès avec mon équipe. J’ai deux objectifs dans le jeu. D’une part je veux jouer physique, dur sur l’homme, et d’autre part je vais toujours essayer de jouer plus intelligement que mon adversaire.

Tu viens de la ville de Šumperk. C’est comment chez-toi ?
Šumperk est vraiment une ville où il fait bon vivre. Presque toute ma famille et mes amis y vivent, ou alors aux alentours. Ce n’est pas une grande ville mais les gens la surnomment en général la porte des Monts Jeseniky, une zone montagneuse de la Tchéquie. C’est d’après-moi les plus belles montagnes d’Europe de l’Est.

Du coup, quel est ton sentiment alors que tu t’apprêtes pour la première fois à jouer ailleurs qu’à Šumperk, et de surcroit à l’étranger ?
Je suis à la fois curieux et excité. J’ai grandi dans cette ville en tant qu’enfant mais aussi en tant que hockeyeur. Cette ville a donc une grande place dans mon coeur car mes racines sont là-bas. Maintenant je sais que Mulhouse est la meilleure chose qui me soit jamais arrivée et je suis vraiment reconnaissant que le club me donne cette opportunité de jouer pour lui. J’ai très hâte de griffer la glace à Mulhouse!

Tu n’arrives pas en terre inconnue, tu as joué un petit peu avec Michal Petira…
Oui c’est une très bonne chose de connaitre déjà quelqu’un dans l’équipe et en plus Michal est mon ami. Cela rend la situation dans son ensemble plus facile pour moi.

Durant tes années junior, tu as eu quelques sélections avec l’équipe nationale. Est-ce que tu connais aussi, peut-être, Jan Prochazka par ce biais ?
Je me souviens un peu de lui en effet. Je suis évidemment content que lui aussi me connaisse de ces années junior.

As-tu un hobby ?
Les voitures, la mécanique sont mes passions. J’aime travailler sur les voiture dans le garage. J’adore aussi voyager avec ma petite-amie. J’ai donc très hâte de découvrir les paysages et la région de Mulhouse.

Quel est ton programme pour cet été ?
J’ai prévu quelques trucs mais surtout, je compte venir à Mulhouse avec ma petite-amie pour visiter et avoir un avant-gout de la ville, avant de venir pour la reprise. Mon but premier est de connaitre la ville et les gens de Mulhouse pour lesquels je vais jouer cette saison.

Un mot pour nos supporters en guise de conclusion ?
J’ai entendu dire que les meilleurs supporters du pays sont à Mulhouse. J’ai hâte de voir ça !

Publié le

Rencontre avec…

Nous n'avions pas pris le temps d'interviewer Michal à son arrivée cet hiver, voilà qui est réparé.

Michal, tu as rejoint les Scorpions en cours de saison ce qui n’est pas facile.
Oui, ce n’est pas évident, mais mes coéquipiers tchèques et le coach m’ont beaucoup aidé à faire mes premiers pas. L’équipe était dans un très bon état d’esprit ce qui a beaucoup aidé. Mon intégration s’est faite tout à fait naturellement.

Qu’as-tu pensé de cette saison ?
C’était une très bonne expérience pour moi, car c’était la première fois que j’évoluais à l’étranger. J’en garderai un très bon souvenir. Par contre, ce fût aussi le pire moment de ma carrière quand nous avons été éliminés au premier tour des playoff. Les gens attendaient beaucoup plus de nous.

En douze matchs de saison régulière, tu as inscrit 5 points ce qui est très bien à tout juste 22 ans.
Je ne regarde pas mes stats, mais plutôt les résultats de l’équipe. Je me considère d’ailleurs plutôt comme un défenseur défensif.

La saison passée, une équipe de D1 t’a-t-elle impressionnée ?
Je pense que le top-4 était vraiment de très bon niveau. La saison qui vient sera encore plus forte avec des équipes provenant de Magnus.

Tu n’as que 22 ans, mais tu joues depuis longtemps au hockey.
J’ai découvert le hockey à l’âge de 4 ans dans ma ville natale de Jaromer. La ville se situe à 50 km de Pardubice et 130 km de Prague. Je suis ensuite parti vers Pardubice, où j’ai joué au plus haut niveau junior pendant sept ans. J’ai démarré la saison passée au HC Draci Šumperk dans la ligue WSM (2e niveau tchèque).

Pourquoi as-tu choisi la France ?
Je cherchais une première expérience à l’étranger. J’ai été contacté par les Scorpions et j’ai été attiré par ce club qui réfléchit beaucoup à son futur. Cela s’est fait comme cela, je n’avais jamais été en France auparavant.

Connaissais-tu Jan Prochazka avant de venir ?
Oui, Jan était mon coach à Pardubice lors de ma deuxième saison dans ce club.

Quel est le meilleur joueur contre lequel tu aies joué ?
Pendant mes années juniors, j’ai côtoyé des joueurs qui évoluent maintenant en NHL comme Tomas Hertl, Radek Faksa, Dmitrij Jaskin et d’autres.

As-tu une passion en dehors du hockey ?
Je fais beaucoup de sport, par exemple du tennis, du foot ou de la musculation. Sinon, j’aime être avec mes amis et aller au cinéma.

Aimes-tu la région ?
Mulhouse est une grande ville avec des endroits très intéressants. Je trouve le centre ville très joli. La nourriture est bonne également même si je n’ai pas de plat favori.

Quels sont ton plat et ta boisson favoris ?
Les plats tchèques sont savoureux. J’adore par exemple les dumplings (boulettes de farine de maïs) avec de la sauce et de la viande. Tout cela accompagné de la meilleure bière au monde, la Pilsner Urquell.

Un dernier mot pour les fans ?
Je veux juste leur dire une chose. Vous êtes des supporters incroyables et vous nous aidez énormément ! J’attends la prochaine saison avec impatience

Merci beaucoup Michal. Bonne saison ! Manu

Publié le

Rencontre avec…

Adrien, peux-tu nous décrire ton parcours ?
J’ai commencé le hockey à l’âge de 4 ans à Megève. Mon grand frère venait de commencer et en le voyant jouer ça m’a donné envie d’essayer. J’ai tout de suite accroché. J’ai fait tout mon mineur avec l’équipe de Megève et après j’ai intégré une section sport-études du Mont-Blanc, où j’ai pu obtenir mon bac.

Pourquoi le hockey ?
J’ai choisi le hockey, car c’est un sport dans lequel je peux me défouler. C’est le plus beau sport du monde ! J’aime ce mélange de vitesse, de physique et de jeu collectif.

Tu as toujours joué dans les Alpes et tu es originaire de Sallanches. Tu es prêt à quitter la haute montagne ?
Oui j’ai toujours joué dans les montagnes, mais j’ai toujours eu cette envie de partir. J’attendais juste le bon moment pour le faire. Je suis prêt pour cette nouvelle aventure !

Peux-tu nous parler de tes dernières saisons ?
J’ai intégré la D1 avec Mont-Blanc lors de la saison 2013/2014 pour ma première expérience en junior. J’ai fait trois saisons de suite en cumulant junior et senior ce qui m’a permis de progresser. Cependant, la dernière saison a vraiment été la plus intéressante pour moi. Le HC Morzine-Avoriaz-Les Gets m’a fait une proposition pour intégrer l’équipe pro en plus de jouer en junior et en D1. J’ai donc joué dans trois équipes différentes ce qui m’a permis de faire une saison à plus de cinquante matchs avec une expérience en Ligue Magnus.

Pourquoi as-tu choisi de venir à Mulhouse ?
J’ai choisi de venir à Mulhouse car c’est un très bon club qui est structuré, avec de bons projets et qui a des ambitions. Le club est très pro et je pense que ce club peut encore me faire beaucoup progresser. C’est une des meilleures équipes de D1 et je suis très content de venir jouer pour les Scorpions.

Tu es grand (188 cm). Cela influe-t-il sur ton style jeu ?
Oui cela influe pas mal mon jeu. Ça m’avantage surtout dans le jeu physique et sur la protection du palet. Sur la glace, je dirais que je suis un guerrier. Je me bats pour mon équipe. J’aime travailler dans les coins pour récupérer le palet et je donne mon maximum à chaque match. Ce que j’aime le plus c’est agacer l’équipe adverse en mettant de l’impact physique ! Je ne lâche jamais, j’essaye d’encourager et de motiver au maximum mes coéquipiers.

Tu n’as que 20 ans. Quelles sont tes ambitions pour la suite de ta carrière ?
Mon premier objectif est déjà de faire une bonne saison avec les Scorpions. Ensuite, je vais continuer de travailler fort pour essayer d’atteindre la Ligue Magnus dans les années à venir.

Quel est le plus beau moment de ta carrière ?
Le plus beau moment de ma carrière pour l’instant c’est cette saison quand on s’est maintenu en Ligue Magnus avec le HCMAG.

Que penses-tu de l’Illberg et du public ?
J’ai découvert l’Illberg cette année. C’est une belle patinoire avec de très bons supporters. Je trouve que c’est une des meilleures ambiances de D1 grâce aux nombreux supporters qui n’arrêtent jamais de chanter ! J’ai vraiment hâte que la saison commence.

Quel est ton programme avant le début de la saison ? Un peu de vacances ?
Je vais beaucoup à la salle de sport après le boulot pour être prêt pour le camp d’été avec les Scorpions. Je fais aussi beaucoup de randonnée les weekends. Malheureusement, cette année je n’ai pas de vacances car je travaille toute la semaine et certains weekends. J’arriverai à Mulhouse début août prêt pour attaquer le camp avec la nouvelle équipe.

As-tu une passion en dehors du hockey ?
En dehors du hockey, je joue au golf qui est ma deuxième passion. Je profite de mes montagnes et j’essaye de voir au maximum mes amis.

Quel est d’après toi le meilleur joueur de la planète hockey en ce moment ?
Sans hésiter, je dirais Sidney Crosby ! Il collectionne les médailles et les trophées. C’est un joueur talentueux, avec un shoot très précis. Il m’impressionne sur chacun de ses buts.

Merci beaucoup Adrien et bienvenue à Mulhouse ! Manu

Crédit photo : Claude Arès/Hockey Hebdo

Publié le

Rencontre avec…

Magnus, peux-tu nous parler de ton parcours de hockeyeur ?
J’ai démarré le hockey à 5 ans. J’ai joué dans une petite ville qui s’appelle Vindeln jusqu’à l’âge de 14 ans. Ensuite, je suis passé au niveau supérieur et j’ai passé mes années juniors avec Björklöven qui est l’équipe principale de ma ville natale d’Umeå. Ensuite, je suis parti à Stockholm en senior, mais malheureusement je me suis blessé et ma saison s’est arrêtée très vite. Je suis retourné chez moi où j’ai évolué dans deux clubs différents sur trois saisons avant de venir en France. Les meilleurs souvenirs de ma période suédoise furent les années juniors, où j’ai côtoyé et affronté de très bons joueurs et me suis fait de bons amis.

Pourquoi être venu en France, à Nantes, en 2013 ?
Après avoir joué en senior et travaillé à temps partiel en parallèle, j’avais envie d’essayer autre chose. J’ai saisi ma chance et suis parti à Nantes. J’ai discuté avec plusieurs équipes dans différents pays, mais Nantes m’a semblé un endroit intéressant pour tenter une nouvelle aventure.  

Tu n’y es resté qu’une saison avant d’aller à La Roche/Yon.
Après ma saison à Nantes, j’ai passé l’été en Suède avec ma famille. Mon ami Justin Vienneau qui jouait avec moi à Nantes m’a appelé pour me dire que La Roche/Yon était intéressé par nous deux. Je ne connaissais pas du tout ce club, mais le coach m’a expliqué qu’il avait un challenge intéressant, celui de monter en D1. Cela m’a tenté et d’ailleurs nous sommes montés.

La saison passée, tu as fini meilleur pointeur de ton équipe avec 31 points (dans le top-10 de la D1) et un bilan très équilibré avec 16 buts et 15 assists.
Tu veux toujours être productif pour ton équipe. Marquer des buts est bien entendu agréable, mais le succès de l’équipe est tout ce qui compte vraiment.

Tu es grand (188 cm). Ton jeu est-il physique ?
Je dirais en effet que je suis un attaquant physique qui travaille très dur sur la glace et en dehors. Je pense avoir une bonne vision du jeu et être efficace devant la cage.

Que penses-tu de Mulhouse ?
J’ai été ravi quand le manager général, Christer Eriksson, m’a contacté. Je suis très excité à l’idée de défendre les couleurs des Scorpions et espère pouvoir les emmener vers la Ligue Magnus le plus vite possible. J’ai déjà joué à l’Illberg. C’est une belle patinoire avec des supporters bruyants et passionnés. Ça sera génial de jouer devant un tel public.

Tu as joué avec Jiri Blazek à La Roche/Yon.
Oui, pendant 2 saisons. Ca sera vraiment sympa de continuer à jouer avec lui. C’est un gardien très ambitieux et qui travaille très dur à tous les entrainements.

Quel est ton programme avant ton arrivée à Mulhouse ?
Je vais rester en Suède avec ma copine et ma famille. Je vais m’entrainer pour préparer au mieux cette prochaine saison. Je passe toujours mes étés en Suède, car j’aime y retrouver mes amis et ma famille. 

Connais-tu un peu l’Alsace ?
Je ne sais pas grand chose de la région et de la ville, mais du peu que j’ai vu, ça semble un endroit très bien. J’ai hâte de jouer avec les Scorpions devant tous ces fans passionnés. Je vous souhaite à tous un très bel été.

Bel été à toi aussi Magnus et bienvenue à Mulhouse ! Manu

Publié le

Mouvements (VII)

Plus tôt dans la journée, Rolands Vigners a informé le club de son départ. Le staff avait fait de sa prolongation une priorité, néanmoins la possibilité d'évoluer en Ligue Magnus la saison prochaine a, logiquement, fortement pesé dans la balance pour l'attaquant letton qui évoluait depuis deux saisons à l'Illberg.

Nous remercions Rolands pour ce qu'il a apporté aux Scorpions au cours de ces deux saisons. Nous lui souhaitons bonne chance pour la suite et le plein succès dans sa future équipe de Ligue Magnus

Publié le

Rencontre avec…

Hugues, en tant qu’Alsacien, es-tu content de venir à Mulhouse ?
Oui, je suis content de revenir en Alsace, proche de ma famille et de mes amis.

Quels sont les faits marquants de ta carrière ?
Le fait d'avoir joué une finale de ligue Magnus (avec l’Etoile Noire en 2011) reste mon plus beau souvenir. Mes titres de champions de France en junior excellence et en Division 1 restent également de très beaux moments. Je suis aussi fier d’avoir porté le maillot de la France en moins de 20 ans et en A'. Pendant ma longue période strasbourgeoise (plus de dix ans, NDLR), j’ai rencontré beaucoup de monde, dont des coéquipiers qui sont devenus des très bons amis, mais aussi un entraîneur et un club qui m'ont permis de m'épanouir dans le hockey.

Quand as-tu démarré le hockey ?
J'ai démarré à l'âge de quatre ans. Ma famille, du côté de mon père, était déjà dans le monde du hockey.

Tu as quitté l’Alsace pour passer les deux dernières saisons à Morzine.
J'ai quitté Strasbourg car je cherchais un nouveau challenge, et je voulais aussi me prouver que j'étais capable d'évoluer en Ligue Magnus dans un autre club. J’ai choisi Morzine pour plusieurs raisons. C’est un club familial qui m'a très bien accueilli et que je remercie. En plus ma femme et moi adorons la montagne.

Tu as porté le A sur ton maillot les six dernières saisons. Que penses-tu de ce rôle ?
C'est dur à expliquer. Il faut se montrer exemplaire sur la glace et en dehors. Il faut aussi pouvoir faire passer les messages du coach aux joueurs et vice-versa. Cependant, je pense que tout joueur dans son équipe doit avoir son mot à dire, on est tous dans le même bateau, on veut tous gagner et prendre du plaisir ensemble.

Tu as joué dix ans en Ligue Magnus. Ne prends-tu pas un risque à 28 ans à venir en D1 à Mulhouse ?
Non, la Division 1 est une bonne ligue. Je cherchais un club avec de l'ambition et une bonne organisation. Et si je devais quitter la Ligue Magnus, c'était avec le souhait de me former en même temps (formation d'entraîneur CQP, NDLR). Mulhouse répond à tous ces critères.

Tu connais l’Illberg … Que penses-tu de cette patinoire et du public ? Comment as-tu vécu certains derbys ?
C'est une belle patinoire avec un public présent, qui compte vraiment dans la balance lors des matchs. Certains derbys étaient plus chauds que d’autres mais cela a toujours été à la hauteur de mes attentes ! J'espère retrouver cette ambiance et maintenant je jouerai à la maison.

Que penses-tu du club des Scorpions ?
C'est un club qui a de l'ambition et une bonne structure, mais qui ne cherche pas à aller plus vite que la musique.

Connais-tu bien certains joueurs ?
Je connais Tarik depuis plusieurs années. On a beaucoup joué l'un contre l'autre. Je l’ai aussi côtoyé en dehors de la glace.

De par ton expérience, penses-tu pourvoir apporter également du leadership aux Scorpions ?
J'espère, mais pour pouvoir être un leader, il faut d'abord gagner le respect de ses coéquipiers. Pour cela, il n’y a qu'une méthode, c'est de donner 100 % tous les jours.

Comment décrirais-tu ton jeu ? Es-tu un défenseur défensif ou plutôt offensif ?
Je suis plus défensif, mais pour mon style de jeu je vous laisserai le découvrir. Je n'ai pas envie que mes amis et mes anciens coéquipiers sautent sur cette opportunité pour se moquer de moi !

Quel est ton programme avant le début de la saison ?
Je vais me préparer physiquement comme je l’ai toujours fait. Je vais aussi profiter de mes jumeaux. Pour les vacances, rien d’exotique, je suis allé à Strasbourg, Paris et je suis en ce moment en Angleterre pour quelques semaines avec ma belle-famille.

Connais-tu la région mulhousienne ? Parles-tu alsacien ?
Non, on ne connaît pas bien. On est passé par Mulhouse pour déposer nos affaires avec ma femme et mes garçons. Nous sommes restés quelques jours et c'était très sympa. Je tiens vraiment à remercier le club pour cet accueil. Et non, je ne parle pas alsacien …

Merci beaucoup Hugues et bienvenue à Mulhouse ! Manu

Crédit photo : G. Varela/20 Minutes

Publié le

Tournoi

Le Team Synerglace Scorpions de Mulhouse vous donne rendez-vous au mois d’août pour une première : l’organisation d’un tournoi de préparation à la patinoire de l’Illberg. Quatre équipes, trois pays représentés, trois jours de compétition…. Les amateurs de hockey pourront savourer le retour du hockey après la longue trêve. Rendez-vous du vendredi 26 au dimanche 28 août pour ce que nous voulons comme une belle fête du hockey, pour les petits et les grands avec une structure gonflable pour s’essayer au hockey ou encore une boutique de notre partenaire Bauer.

En plus des Scorpions, voici les trois autres équipes qui ont confirmé leur participation au tournoi.

Strasbourg : l’Etoile Noire a disputé les quarts de finales des derniers playoff de Ligue Magnus. Les Strasbourgeois seront donc de l’aventure pour la première édition de la SaxoPrint Ligue Magnus avec douze équipes et quarante-quatre matches de saison régulière.

Freiburg : les Wölfe ont obtenu leur maintien dans les playdown de la dernière saison de DEL2, division dans laquelle ils furent promus il y a un an. Une première saison réussie au deuxième niveau allemand pour cette équipe qui offre toujours une opposition acharnée aux Scorpions.

Star-Forward : cet adversaire sera inédit pour les Scorpions. Issue de la fusion entre le Forward Morges et le Star Lausanne, cette équipe s’alignera dans la troisième division suisse cette saison, dont la formule sera revue en profondeur afin d’en densifier le niveau. Leur entraîneur est le Français Laurent Perroton.

Le calendrier des rencontres ainsi que les détails de billetterie vous seront communiqués ultérieurement.

Publié le

Mouvements (VI)

Le recrutement continue chez les Scorpions. Nous avons le plaisir aujourd’hui de vous faire part de la signature de quatre nouveaux joueurs, trois attaquants tricolores et un défenseur tchèque.

Adrien Josse arrive en provenance d’Amiens. Il a fêté ses 20 ans ce printemps. C’est un pur produit de la formation amiénoise, qui a connu les équipes de France junior avec en point d’orgue la participation aux mondiaux U18 en 2014. Plusieurs fois champion de France chez les jeunes, il évoluait en Ligue Magnus avec les Gothiques en plus d’obtenir du temps de jeu en étant prêté à Asnières, en Division 2, au cours des deux dernières saisons.

Après Adrien Glévéau, c’est Valérian Croz qui rejoint les Scorpions en provenance de Mont-Blanc. Il est le cousin d’Etienne, qui évolua au sein de l’équipe au début des années 2000. Valérian est âgé de 28 ans et connait bien la D1 où il a disputé déjà plus de 150 matches avec Montpellier puis Mont-Blanc. Il sort d’ailleurs d’une saison prolifique sur le plan personnel, terminant dans les 9 meilleurs buteurs français avec 12 réalisations.

Il y aura également un champion de France chez les Scorpions. Kenny Martin (24 ans) débarque en provenance de Nice. Formé à Grenoble, il a évolué en Ligue Magnus avec Villard-de-Lans et Morzine-Avoriaz-Les Gets pour une centaine de matches avant de découvrir la D1 avec Nice la saison passée. Il avait d’ailleurs marqué à l’Illberg avec les Aigles.

Michal Seda (33 ans) sera un rouage important la brigade défensive des Scorpions. L’expérimenté Tchèque arrive de Pardubice, en Extraliga tchèque, avec un très beau palmarès. Fort de dix saisons aux plus hauts niveaux tchèques (Pardubice) et slovaques (Kosice), il a soulevé à quatre reprises la coupe avec le HC Kosice. Il a également participé à deux reprises à la Champions Hockey League ou encore à la Coupe Spengler. 

Nous souhaitons la bienvenue à Mulhouse à Adrien, Valérian, Kenny et Michal !

Crédits photos : Patrick Giaume (Martin, Josse), Nini Calimoutou (Croz), Jan Jedlicka (Seda).

Publié le

Informations

Christer Eriksson invite toutes les personnes intéressées à une réunion d'informations et d'échanges en vue de la constitution des éventuelles équipes U20 et D3.

Rendez-vous mardi 14 juin à 19h00 dans la salle de réunion à côté du Hors-Glace