Joueur Joueur Joueur Joueur Joueur

Prochain Match

Vendredi 23/08/2019 - 19h

Synerglace Ligue Magnus

Kaufbeuren
VS
Mulhouse

Dernier Match

Samedi 17/08/2019 - 12h

Synerglace Ligue Magnus

MHC Nove Zamky
VS
Mulhouse
Fermer le menu
Samedi 17/08/2019 - 12h

Synerglace Ligue Magnus

MHC Nove Zamky
VS
Mulhouse

Evolution du score

Période 1

Aucune actions cette période.

Période 2

Aucune actions cette période.

Période 3

Aucune actions cette période.

Pénalités

Période 1

Aucune pénalités cette période.

Période 2

Aucune pénalités cette période.

Période 3

Aucune pénalités cette période.

Infos du match

Aucunes infos renseignées pour ce match.
Aller en bas
Titre rubrique Breaking News
  • Matches de préparation – billetterie
  • Communiqué du président
  • Rencontre avec Samuel Rousseau
  • Damien Raux poursuit l'aventure
  • Rencontre avec Josh Bowes
  • Archives

Matches de préparation – billetterie

Voir la prochaine news Fermer la news

Publié le Lundi 19/08/2019

Alors que nous ouvrirons demain les préventes pour les matches de préparation, nous vous proposons un récapitulatif des modalités particulières appliquées aux matches de pré-saison.



Pour ces trois rencontres, seule la grande tribune sera ouverte au public et les billets seront vendus au tarif unique de 7€. Les billets ne seront pas numérotés, le placement sera donc libre pour tous. Les matches de préparation sont inclus dans l’abonnement.



Concernant les personnes qui n’ont pas encore souscrit leur abonnement mais souhaiteraient le faire cette semaine. Nous vous conseillons de nous faire parvenir votre dossier par voie électronique ou venir le déposer dans nos bureaux de Sausheim avant vendredi midi afin que la demande soit prise en compte dimanche. Vous pourrez également déposer dimanche votre formulaire d’abonnement muni du paiement.



Si les cartes d’abonnement ne sont pas prêtes d’ici dimanche, la liste des abonnés sera utilisée à l’entrée. Les abonnés devront se présenter avec leur pièce d’identité à l’entrée abonnés.



En cas de question ou de problème, nous vous rappelons que la voie de contact à privilégier est le mail à billetterie@scorpionsmulhouse.fr

Partager sur

Communiqué du président

Voir la précédente news Voir la prochaine news Fermer la news

Publié le Lundi 05/08/2019
C’est avec un immense plaisir que je prends connaissance de notre validation en Synerglace Ligue Magnus pour la saison 2019/2020. C’était sans doute un peu plus compliqué cette année, mais nous n’avons rien lâché et fini par gagner ce match qui se joue chaque intersaison en dehors de la glace.

Lors de ma prise de fonctions en 2017 je ne m’imaginais pas le nombre de défis qui nous attendaient afin que nous réalisions enfin notre objectif commun : nous établir durablement en Ligue Magnus.

A la suite de notre validation, il est aussi venu le moment de vous dire à quel point je suis fier d’être le Président du plus beau club sportif de Mulhouse. Je souhaite remercier notre staff, nos joueurs, nos fidèles partenaires institutionnels et privés, tous nos bénévoles mais également nos supporters des Scorpions Mulhouse et les UM2000 pour leur confiance et soutien.

Mais il existe aussi une autre réalité, je dirige une des plus belles PME à Mulhouse et sans le soutien de l’ensemble de mes collaborateurs je n’aurais jamais pu m’impliquer pour notre club. Etant sur un marché dynamique et à l’aube de fêter nos 20 ans, il est nécessaire que mes équipes retrouvent progressivement 100% de mes capacités.

J’ai ainsi fait part aux associés du SBC que je démissionnerai de mes fonctions au plus tard à l’issue de la saison sportive 2019/2020. Cela nous laissera le temps de finaliser encore quelques ajustements au sein du SBC, d’entamer la saison sportive sereinement, de sélectionner mon successeur et accompagner la transition. Ce procédé me semble le plus sûr et prévoyant pour notre club.

Mark Swenson
Partager sur

Rencontre avec Samuel Rousseau

Voir la précédente news Voir la prochaine news Fermer la news

Publié le Samedi 03/08/2019
Samuel, peux-tu te présenter brièvement ?
J'ai dix-huit ans, je suis né et j'ai fait tout mon hockey mineur à Strasbourg. J'ai commencé à évoluer avec l'équipe de l'Etoile Noire à l'âge de seize ans puis j'ai fait une deuxième saison l'année dernière.

Si tu devais décrire le joueur que tu es, que dirais-tu ?
Je pense que je suis un joueur rapide, intense et énergique.

Si tu devais choisir une caractéristique de ton jeu que tu voudrais améliorer à tout prix, ce serait laquelle ?
Je pense que ça serait mon jeu offensif, ma finition devant le but adverse. Je pêche un peu dans ce domaine et c'est ce sur quoi j'aimerais devenir meilleur.

Comment et pourquoi es-tu venu à pratiquer le hockey quand tu étais plus jeune ?
J'ai commencé le hockey à l'âge de quatre ans grâce à mon père, qui est canadien, qui m'a tout de suite mis sur les patins.

Tu vas évoluer pour la première fois dans un autre club que Strasbourg. Comment appréhendes-tu cela ?
C'est vrai que ça va me changer, mais je pense que c'est une bonne chose. Changer d'air, voir autre chose, ça peut être une très bonne expérience.

Tu détiens le record du plus jeune buteur en SLM. Es-tu capable de nous raconter cette première et le souvenir que tu en gardes ?
C'était à Nice lors de mon premier match en Ligue Magnus. J'évoluais sur la quatrième ligne, nous avons eu un deux contre un, j'ai tenté ma chance et j'ai marqué. C'était vraiment incroyable comme sensation mais comme nous avons perdu le match j'avais une sensation un peu amère. Ce n'est qu'après le match que j'ai réalisé et c'était vraiment un bon souvenir.

Tu faisais partie de la première équipe de France U18 à disputer les mondiaux élite. C'était comment d'affronter le gratin mondial ?
C'était très enrichissant, le niveau était extrêmement relevé. Les joueurs en face étaient très professionnels et rapides. C'était une belle expérience de pouvoir se mesurer à des joueurs de ce niveau.

As-tu des passions qui occupent ton temps libre ?
J'aime bien jouer à la console et regarder des séries et films. Je serai aussi à la fac durant cette année donc cela va me prendre pas mal de mon temps.

As-tu un message pour nos lecteurs pour conclure ?
J'ai hâte d'arriver à Mulhouse et j'ai hâte de découvrir cette ambiance en tant qu'équipe locale ! À très vite !

Crédit photo : Nini Calimoutou
Partager sur

Damien Raux poursuit l'aventure

Voir la précédente news Voir la prochaine news Fermer la news

Publié le Vendredi 02/08/2019
Nous sommes heureux de pouvoir vous annoncer que Damien Raux a décidé de poursuivre l’aventure avec les Scorpions Team Synerglace. Notre polyvalent joueur français, qui fêtera ses 35 ans au mois de novembre, apportera son expérience à notre jeune effectif.

Damien était revenu au club l’été dernier en provenance des Rapaces de Gap. Il était l’un des quatre seuls Scorpions à avoir participé à tous les matches de championnat la saison passée. En cinquante rencontres, il a inscrit six buts et dix-huit passes. Pour cette saison, il sera repositionné à l'attaque et donc à son poste de formation.
Partager sur

Rencontre avec Josh Bowes

Voir la précédente news Fermer la news

Publié le Mercredi 31/07/2019
Bonjour Josh, peux-tu te présenter ?
Je m’appelle Josh Bowes. J’ai vingt-quatre ans. J’ai deux frères et une sœur. Je suis né et j’ai grandi à proximité d’Edmonton, à Saint Albert, dans l’Alberta au Canada. J’ai démarré le hockey à l’âge de trois ans dans mon jardin. Mon père construisait chaque hiver une patinoire chez nous !

Quel a été ton parcours de hockeyeur ?
Je viens de finir ma carrière universitaire à l’Endicott College, à Beverly dans le Massachusetts au Etats-Unis. Nous avons remporté notre conférence à une reprise lors de mes années là-bas. C’est à ce jour mon plus beau souvenir. J’ai aussi eu l’opportunité d’évoluer en professionnel en fin de saison passée avec le Huntsville Havoc dans la        SPHL. Nous avons gagné le championnat.

Que peux-tu nous dire du championnat universitaire ?
Mon équipe participait à la “Commonwealth Coast Conference” qui fait partie de la division 3 de la NCAA. Nous rencontrions d’autres équipes de cette division, surtout dans la région de Nouvelle Angleterre.

Que dirais-tu de ta région d’origine, l’Alberta ?
L’Alberta dispose d’une grande variété de paysages. Dans mon coin, c’est très plat avec beaucoup de fermes. Par contre, dans d’autres parties de la province comme à Calgary, on retrouve parmi les plus hautes montagnes du continent nord-américain. Il peut faire très froid l’hiver, mais on a la chance d’avoir beaucoup de soleil toute l’année.

Pourquoi as-tu décidé de traverser l’océan ?
J’ai décidé de venir en France car c’est une opportunité unique de jouer à l’étranger. A titre personnel, cela me permettra de découvrir une autre partie de ce monde. De plus, je ne pouvais pas laisser passer la chance de jouer pour Mr Treille. Je sais quelle carrière il a eu et je suis sûr qu’il peut beaucoup m’apprendre.

La saison passée, tu as inscrit 19 buts et 22 assists en 26 rencontres. Es-tu un buteur ?
Je me suis toujours considéré comme un joueur à double facette. J’accorde beaucoup d’importance à mon placement sans le palet. Lors des dernières saisons, j’ai bien amélioré mon jeu offensivement. J’aime jouer centre, mais je suis confortable dans différentes situations. Je pense pouvoir aider l’équipe aussi bien défensivement qu’offensivement.

Tu arrives en France avec ton coéquipier Tommy Besinger.
Tommy et moi voulions tous les deux jouer en France. C’est génial qu’on puisse venir ensemble et qu’on ait l’opportunité d’amener notre complicité. Tommy est un joueur très talentueux. Je le considérais comme notre meilleure arme offensive à l‘université. Il est excellent avec la rondelle et est toujours capable de trouver un partenaire démarqué. Nous étions parfois sur la même ligne, mais nous avons surtout passé beaucoup de temps ensemble en supériorité numérique. Tommy est un gars super agréable. Il amène énormément d’énergie et de personnalité au sein de l’équipe. Je n’ai pas vraiment d’anecdote le concernant si ce n’est que c’est un bon chanteur !

Que sais-tu de Mulhouse ?
Pas grand-chose pour l’instant. Je sais que c’est dans le nord-est de la France, proche de l’Allemagne et de la Suisse. D’après les photos que j’ai vues, l’endroit semble très sympa. Je suis impatient de m’en faire une idée plus précise.

Que sais-tu de la Synerglace Ligue Magnus?
Je connais quelques joueurs qui ont évolué dans cette ligue. Ils m’ont dit que le jeu était plus ouvert et qu’il y avait plus d’espace qu’en Amérique du Nord ce qui correspond bien à mon jeu.

Qu’aimes-tu faire en dehors du hockey ?
Pendant l’été, j’aime beaucoup pratiquer le golf. Plus tard, une fois ma carrière de hockeyeur terminée, j’espère pouvoir retourner à l’université pour obtenir un diplôme dans le domaine médical.

Tu penses manquer de quoi en France ?
Ma famille et mes amis vont me manquer. Sinon, peut-être aussi des choses que j’ai l’habitude de manger. Par exemple, mon plat préféré quand j’étais étudiant était le “chipotle”, une sorte de piment jalapeño.

En tant que Canadien, parles-tu un peu notre langue ?
Mon niveau en français est assez limité, mais je compte bien l’améliorer lors de mon séjour.

Pour finir, un petit mot pour les supporters mulhousiens ?
Je suis impatient d’arriver en France et que la saison démarre. J’espère que nous pourrons vivre une saison spéciale et riche.

Merci Josh et Bienvenue !
Partager sur
Aller en haut Aller en bas
Réactions d'après-match
Nos Photos

Fermer le disclaimer

La boutique sera bientôt disponible à la consultation.

A très bientôt.

Aller en haut Aller en bas
Titre de section Signez dans la bonne équipe
PARTENAIRES INSTITUTIONNELS
PARTENAIRES NAMING 2019-2020
PARTENAIRES MAJEURS 2019-2020 CLUB DES PARTENAIRES 2019-2020 DEVENIR PARTENAIRE
Titre de section Signez dans la bonne équipe Fermer le menu

Nouvelle saison, nouvelles ambitions

Chef d’entreprises, décideurs, soutenir les Scorpions de Mulhouse, intégrer le Scorpions Business Club et développer votre business c’est donner une vraie visibilité à votre société.

Après un retour réussi en Ligue Magnus en 2017 (1er club à se qualifier pour les playoff l’année de son accession) après plusieurs années d’absence, tout le staff des Scorpions prépare d’arrache pied cette saison 2018-2019 qui sera sans aucun doute synonyme de réussite.

Le hockey sur glace à Mulhouse est considéré comme l’un des deux sports Elite.

Avec plus de 80 partenaires issus de secteurs d’activités variés, un taux de fréquentation par match conséquent, nous vous offrons la possibilité d’accroître votre visibilité sur un marché local voire national.

Le hockey sur glace est sans aucun doute le sport de demain, Mulhouse en sera son ambassadeur. Signez dans la bonne équipe, rejoignez les Scorpions et le Scorpions Business Club !

Le Scorpions Business Club c’est :

  • La passion du hockey
  • 80 partenaires financiers ou logistiques fidèles
  • 1 club des partenaires dynamique
  • Des rencontres et des recommandations commerciales
  • Une plongée dans l’univers des Scorpions à chaque match à domicile (intervention du Coach, analyse des forces en présence…)
  • Une visibilité et une ambiance hors du commun

Champs marqués d'un (*) obligatoires.

Aller en haut
Fermer le menu

Contactez-nous


Coordonnées

SBC SAS
Scorpions de Mulhouse - Team Synerglace

15 rue de la Sinne
68100 Mulhouse

E-Mail: contact@scorpionsmulhouse.fr

Fermer le menu
Scorpions Mulhouse

HISTORIQUE DU CLUB

LES TEMPS HÉROÏQUES

Le hockey sur glace naît à Mulhouse en 1969, au sein de l’ASGM (Association des Sports de Glace de Mulhouse). En 1978, se crée à Mulhouse une école des jeunes hockeyeurs ; l’effectif du club n’est que de 32 licenciés à cette époque !

En 1986, l’inauguration de l’actuelle patinoire olympique donne enfin aux hockeyeurs mulhousiens une infrastructure leur permettant la pratique sérieuse de leur sport et de rêver à faire de Mulhouse une place forte du hockey national.

Les années suivantes, sous l’impulsion de divers dirigeants et de bénévoles, l’effectif du club ne cessera de s’étoffer, accueillant et formant des jeunes hockeyeurs de la catégorie poussin à cadet, passant de 70 à la fin de la saison 1989 à 120 licenciés fin 1991.

DES PROJETS AMBITIEUX ET LE DÉBUT DES RÉSULTATS

Après avoir pris son indépendance par rapport aux autres sports de glace de l’ASGM, le HCM (Hockey Club Mulhouse) est créé, et avec lui, un projet de développement sportif ambitieux avec comme mission de créer une dynamique « hockey » à Mulhouse ! Avec l’arrivée d’un entraîneur d’expérience issu du haut niveau suisse, Pascal Ryser et avec deux grands axes : une formation de qualité pour les jeunes hockeyeurs et hockeyeuses mulhousiens et amener le hockey majeur dans les championnats nationaux français. Sans oublier le travail réalisé par les dirigeants pour promouvoir le hockey et amener plus de partenaires à soutenir ce sport financièrement.

A l’issue de cette première saison en Play-Off en 1995-96, le HCM termina dans les dix premières équipes de Nationale 3 et pour la première fois de son histoire entra dans le Top 50 du Hockey français. Cette saison fut le point de départ du hockey de haut niveau à Mulhouse.

Mais déjà à la fin de la saison 1996-97, pressentant la progression ambitieuse de l’équipe des Scorpions, les dirigeants mulhousiens séparaient le club en deux entités :

  • le HCM ne concernerait dorénavant que le hockey professionnel à travers les Scorpions
  • Il continuerait parallèlement sa tâche formatrice pour le hockey mineur au sein de l’ADHM

LA NAISSANCE DES SCORPIONS… ET L’AU REVOIR À LA D3 !

Avant même le début de saison, un nouveau président, Claude Bauer, arriva à la tête du HCM et un nouveau nom, maintenant connu de tous, fut adopté pour l’équipe première : Les Scorpions.

Devant des spectateurs de plus en plus nombreux et de plus en plus passionnés, les Scorpions furent sacrés Vice-champion de France de D3 et empochaient leur précieux billet pour la Nationale 2 au terme de la saison 1997-98.

Le Père Noël se montrait particulièrement en avance cette année à Mulhouse, puisqu’à l’intersaison, le Comité National de Hockey sur Glace permit aux Scorpions d’intégrer directement la Nationale 1 pour la saison 1998-99. Les Scorpions rentraient dans la cour des grands !

MULHOUSE CONFIRME ET GRAVIT LES ÉCHELONS : 1998 À 2001

De 1998 à 2001, soutenus par un public de plus en plus nombreux (entre 1600 et 1700 personnes pour les finales) et grâce à une régularité et des performances exceptionnelles, les Scorpions décrochaient par deux fois la coupe du vice-champion de France de National 1 !

Et pour la deuxième fois de leur histoire, les Scorpions s’affichaient à la une des journaux locaux en avril 2000 à la veille du match aller de la finale du championnat de France de Nationale 1.

Les dirigeants et l’entraîneur des Scorpions avaient donc réussi avec quelques années d’avance leur pari de faire connaître Mulhouse comme une nouvelle et sérieuse place forte du hockey français. Mais à peine patins et crosses raccrochés, la grande décision qui couvait depuis plusieurs mois déjà fut officiellement annoncée : Les Scorpions de Mulhouse évolueraient en Elite la saison suivante.

En parallèle, les Ultras Mulhouse, le groupe de supporters des Scorpions, est créé en mars 2000, pour encourager leur équipe dans la victoire comme dans la défaite, aussi bien à l’Illberg qu’aux quatre coins de la France, de la ligue Magnus jusqu’en D3. Ils sont présents lors de la plupart des matchs à l’extérieur, et organisent parfois des déplacements en bus pour les destinations les plus proches ou les matchs à enjeu. Leurs chants rythmés au tambour et leurs animations visuelles tels que les tifos poussent les Scorpions vers la victoire. Ils sont le septième homme sur la glace.

L’APPRENTISSAGE DE L’ÉLITE : 2001 À 2004

Pour la première fois de sa jeune histoire, le HCM évoluait en Elite lors de la saison 2001-02. Malgré le souhait du président Claude Bauer d’éviter la dernière place et l’arrivée au poste d’entraîneur de Christer Eriksson (adjoint de Heikki Leime, patron de l’équipe de France), Mulhouse n’évita pas le bas du classement, mais resta tout de même en Elite pour la saison suivante.

En 2002-03, Mulhouse monta sur le podium (3ème) du plus haut niveau français pour la première fois de son histoire, dans une chaude ambiance dans la patinoire de l’Illberg.

L’année suivante, les Scorpions furent éliminés en quart de finale face à Anglet, après de nombreuses déceptions.

LA SAISON 2004-2005 : DU RÊVE AU CAUCHEMAR !

Après le départ de l’emblématique Président Bauer, Paul Heyberger, l’ancien vice-président, le remplaçait et annonçait que l’objectif principal du club serait de proposer un spectacle de qualité, en ne perdant pas de vue les résultats sportifs.

Le lock-out en NHL permit aux Scorpions d’enregistrer des signatures de grosses pointures de la NHL avec les canadiens Steve Montador et Steven Reinprecht notamment. Les internationaux français Maurice Rozenthal (trois fois meilleur joueur français) et Olivier Coqueux retrouvaient, eux, leurs coéquipiers de l’équipe de France Allan Carriou, Fabrice Lhenry et Lilian Prunet à Mulhouse. L’équipe des Scorpions avait sûrement le plus séduisant visage de son histoire.

Pour la première année de la « Ligue Magnus » (qui remplaçait le Super 16), les Scorpions terminaient 4ème de la saison régulière après une saison en dents de scie et une nouvelle désillusion en coupe de France.

Après la qualification face à Briançon sur une victoire 3-1 dans les séries en quart de finale, les Scorpions s’en allaient battre Rouen par le même score (devant près de 1900 spectateurs pour les deux matchs à domicile) en demi-finale de Ligue Magnus. Avec cette qualification en finale, le hockey sur glace était devenu le sport médiatique numéro 1 dans la cité du Bollwerk. Cela récompensait déjà le travail, la passion, voire l’acharnement de dizaines de personnes qui, il y a tout juste 8 ans, s’étaient un jour réunies, et avaient posé la première pierre du hockey de haut niveau à Mulhouse.

La finale :

Dans leur duel face aux Diables Noirs de Tours, et portés par la ferveur populaire des 2000 supporters qui occupaient le moindre recoin libre de la patinoire, les Scorpions gagnaient leur premier match par 6 à 1.

Pour le match à Tours, plus de 200 supporters mulhousiens s’étaient déplacés pour soutenir leur équipe alors que la rencontre était télévisée et suivie à plusieurs endroits à Mulhouse.

A la 17ème minute, la tribune mulhousienne explosait de joie lorsque sur un exploit personnel, Maurice Rozenthal s’en allait battre le gardien en glissant le palet dans un trou de souris. Après de nombreux arrêts phénoménaux de Fabrice Lhenry (dont le plongeon héroïque du second tiers, digne d’un gardien de football), c’est l’attaquant mulhousien Pavol Segla qui propulsait le palet dans le filet adverse d’un tir puissant. Après le troisième but de Kiviharju, le rêve devenait réalité : Mulhouse était bel et bien Champion de France. Tous les supporters mulhousiens envahissaient la glace pour partager avec les joueurs ce moment de pur bonheur et être tout près d’eux lors de la remise de la fameuse Coupe Magnus.

Le lendemain soir, quelques 300 supporters inconditionnels s’étaient donné rendez-vous devant la patinoire de Mulhouse pour accueillir leurs champions à la descente du bus.

Mais les passionnés de hockey à Mulhouse allaient rapidement passer du rêve au cauchemar. Les Scorpions ne furent pas validés pour la saison suivante en raison d’un important déficit financier. Après de nombreux appels, la décision tomba : Mulhouse était condamné à la rétrogradation administrative en D3 pour la saison 2005-06 et le HCM déposa finalement le bilan. Les Scorpions étaient cette fois-ci bel et bien morts !

LA RENAISSANCE DES SCORPIONS : 2006 À 2009

Pour cette renaissance du hockey senior à Mulhouse, un nouveau logo plus dynamique pour l’ADHM était présenté dès l’été, alors que l’emblématique nom des SCORPIONS était conservé !

Après une saison sans compétition, l’équipe devait se reconstruire en D3. Avec un nouveau président, Emmanuel Mouget et un nouvel entraîneur, Laurent Arnaud, les Scorpions allaient progressivement se reconstruire avec le soutien de son public et de ses Ultras.
Grâce à une belle 4ème place lors du carré final du championnat à Clermont en 2007-08, les Scorpions obtenaient leur promotion administrative en D2.

Au terme d’une saison 2008-09 pleine et avec un public de plus en plus nombreux, les Scorpions accédaient déjà à la D1 après un titre de vice-champion de France en D2. L’objectif principal de retrouver la D1 était donc atteint et un nouvel entraîneur posait de nouveau ses valises à Mulhouse : Christer Eriksson.

LE TITRE EN D1, LA MONTÉE EN MAGNUS, DE NOUVELLES DÉSILLUSIONS MAIS UN AVENIR FLORISSANT : 2009 À AUJOURD’HUI

Pour leur première saison en D1 en 2009-2010, les Scorpions réalisaient un grand coup en finissant sur le podium final du championnat (3ème). Une performance exceptionnelle pour un promu, acquise grâce à une grande régularité et un groupe homogène.

Pour leur troisième saison en D1, l’équipe des Scorpions était séduisante et a proposé du beau spectacle aux Mulhousiens qui ont régulièrement répondu présents pour remplir les gradins. Les Scorpions finirent finalement champion de France de D1, en étant invaincus en play-offs après la victoire face aux Aigles de Nice en finale et en ne lâchant rien même lorsque plus personne n’y croyait, comme au premier match de la demi-finale à Brest. Mulhouse retrouvait donc l’élite du hockey français, 7 ans après son titre de champion.

Les Scorpions ne gardèrent malheureusement pas un très bon souvenir de la Ligue Magnus. Après une saison régulière compliquée, les Scorpions jouèrent les play-downs pour la première fois de leur histoire. 3 défaites plus tard, Mulhouse se retrouva en D1 avec un nouveau projet pour pérenniser un jour le club au plus haut échelon national.

Fermer le menu


chargement...

Fermer le menu


chargement...

Fermer le menu


chargement...

Fermer le menu


chargement...