Rencontre avec...

Jérémy Arès

Peux-tu retracer ton parcours de hockeyeur pour nos lecteurs ?
J'ai donné mes premiers coups de patin à Megève à l'âge de quatre ans, où j'y ai fait la grande majorité de mon hockey mineur jusqu'à benjamins. En minimes, j'ai rejoint l'équipe du Mont-Blanc (entente Megève - Saint-Gervais, NDLR) jusqu'à la fin de mes années juniors. J'ai pu découvrir le hockey senior en Ligue Magnus en 2010/2011 la première saison et en Division 1 la saison suivante. Puis je suis parti du côté de Chamonix pendant quatre saisons, à partir de 2012, et me voilà maintenant à Mulhouse ! 

Si je te demande de décrire quel style de hockeyeur tu es, que répondrais-tu ?
Je dirais que je suis un joueur rapide, qui aime jouer simple et travailler pour l'équipe. 

Comment es-tu arrivé au hockey et qu'est-ce qui te plaisait dans ce sport quand tu étais plus jeune ?
C'est mon père qui m'a mis sur les patins et depuis je ne les ai plus quittés. Ce qui me plaisait dans le hockey étant plus jeune était la rapidité de ce sport et l'esprit d'équipe. C'est toujours le cas aujourd’hui !

Tu as fait le choix de partir de Chamonix-Morzine pour rejoindre les Scorpions. Quelles sont tes ambitions pour cette saison ?
Mes ambitions pour cette saison sont simples : m'épanouir au sein du club et aller le plus loin possible dans le championnat avec les gars ! 

Tu seras entouré de plusieurs joueurs que tu as pu croiser ou côtoyer au cours de ta jeune carrière ici, Adrien Glévéau, Valerian Croz, Maxime Suzzarini. Est-ce que ca a influencé ta décision ?
C'est vrai que le fait de retrouver des personnes que je connais et que j'apprécie a joué dans la balance au moment de prendre ma décision. J'ai la chance de les retrouver cette année, c'est génial ! 

Tu avais 19 ans à ta dernière saison complète en D1, ponctuée par 21 points en 23 matches. On dit souvent que le championnat a beaucoup progressé depuis : prêt à relever ce défi ?
Ça tombe bien que tu me dises ça, j'adore relever les défis ! 

Ce sera la première fois que tu quittes le pied du Mont-Blanc pour le hockey. Quel sentiment te traverse à l'aube de cette nouvelle expérience de vie ?
Eh oui, c'est la première fois que je quitte mes montagnes. Il fallait bien que ça arrive un jour. Je dirais que je suis curieux pour le moment de voir comment va se passer la saison et que j'ai également hâte de la commencer.

Tu as remporté une médaille d'or avec l'équipe de France U20 en 2011 aux côtés notamment d'un autre ancien Scorpion : Maxime Joly. Est-ce le meilleur souvenir de ta jeune carrière ?
Eh bien non… Iil ne s'agit pas de mon meilleur souvenir. C’est le titre cadets élite avec le Mont-Blanc lors de la saison 2008-2009, à Saint-Gervais. 

Quels sont tes passions ?
En dehors de la glace j'adore écouter de la musique, aller au cinéma, manger des bons plats au restaurant, lire et voyager. 

Pour conclure si tu le souhaites, tu peux adresser un message à nos supporters.
Il me tarde de commencer le championnat à domicile pour retrouver l'ambiance électrique de l'Illberg ! Je suis venu deux fois et je n'ai jamais gagné ... Maintenant que c'est ma nouvelle maison, pas question d'y perdre avec les Scorpions. 

Rencontre avec...

Partager sur