Rencontre avec...

Baptiste Goux

En guise d'introduction, que dirais-tu à nos lecteurs pour te présenter ?
Je suis né à Créteil, puis je suis arrivé à Rouen à l'âge de huit ans et c'est là que j'ai commencé à jouer au hockey. Pris de passion par ce sport, je ne me suis jamais arrêté depuis. J'ai remporté deux titres de champion de France : un en U18 et un en U22. J'ai aussi été sélectionné pour deux stages en équipe de France U20 ans ce qui m'a permis de jouer quelques matches de Magnus. Je poursuis encore mes études car c'est important pour moi, je suis en deuxième année de BTS MUC. Je suis quelqu'un de facile à vivre et qui aime bien rire.

Si tu devais nous donner tes points forts et les aspects du jeu sur lesquels tu aimerais progresser en priorité, quels seraient-ils ?
En ce qui concerne ce que je souhaite améliorer, c'est ma vitesse d'exécution afin de faire plus rapidement le bon choix de jeu. Mes points forts sont mes mises en échec, ma taille et ma vision du jeu.

Tu n'avais connu qu'un club jusque-là. Quel est ton sentiment à l'idée de découvrir une nouvelle ville, un nouveau club ?
J’ai toujours joué dans le même club, le fait de jouer dans un club de D1 pour la prochaine saison est un vrai challenge pour moi et découvrir en plus une nouvelle ville est très excitant.

À 18 ans tu découvrais le hockey senior en D3, à 19 ans la D2. Tu grimpes encore d'un cran vers la D1 cette saison, c'est un beau défi pour toi j'imagine.
Jouer à Mulhouse pour la prochaine saison est un pas de plus pour ma carrière, c'est un nouveau défi qui me motive énormément.

Tu avais l'occasion de croiser en U22 Elite Adrien Glévéau et Adrien Josse. Connais-tu déjà ces coéquipiers en particulier ?
Je connais certains de mes coéquipiers car nous nous sommes déjà affrontés, mais je connais plus particulièrement Adrien Josse car nous nous étions depuis tous petits dans des clubs proches et nous avons eu très souvent l'occasion de nous affronter.

Quels arguments t'ont convaincu de rejoindre les Scorpions ?
J'ai choisi Mulhouse car c'est un club de D1 sérieux et ambitieux, cela me permettra de jouer avec des joueurs de bon niveau et expérimentés.

Tu as choisi le numéro 64. Que représente-t-il pour toi ?
Le numéro 64 correspond à l’année de naissance de mes parents.

Quels sont tes hobbies une fois que tu quittes le vestiaire ?
En dehors du hockey, j'aime profiter des mes amis et de ma famille, faire des balades.

Quel est ton programme d'ici le mois d'août ?
Avant de quitter Rouen j'ai fait une préparation physique au CEOPS, ensuite je suis parti en vacances avec mes amis du centre de formation puis je suis venu à Mulhouse pour visiter la ville et le club. Je reste sur Paris avant d'emménager à Mulhouse.

Un message pour nos fans en guise de conclusion ?
J'ai entendu que les Scorpions avaient les meilleurs supporters, j’ai hâte de voir ça et de commencer cette saison avec vous !

Photo : Benoit Tourrier

Rencontre avec...

Partager sur