Rencontre avec...

Leyland Plaire

Bonjour Leyland. Que dirais-tu pour te présenter aux fans des Scorpions ?
Je dirais que je suis un jeune joueur, passionné de hockey. Je joue depuis mon enfance et je suis parti très tôt de chez mes parents pour pouvoir jouer dans de bons clubs en amateur et vivre des expériences différentes.

Quelles sont, selon toi, tes principales qualités de hockeyeur, ainsi que les aspects de ton jeu que tu souhaiterais améliorer ?
Je pense avoir un bon patinage et aussi un bon physique. J'aimerais améliorer mon utilisation de ce physique et mon expérience dans le jeu, pour pouvoir prendre le plus souvent possible les bonnes décisions et rapidement.

Qu’est-ce qui t’a motivé à rejoindre les Scorpions ?
Je dirais que c'est un club avec de bonnes ambitions et l'arrivée du coach m'a, elle aussi, beaucoup attirée.

A seize ans, tu es parti pour une saison en Slovaquie. Peux-tu nous raconter ton expérience là-bas ?
J'ai vécu une expérience géniale là-bas, autant au niveau du hockey que dans la vie. Les gens y sont très accueillants et sympas. Le niveau de hockey est très élevé, j'ai donc joué l’équivalent de cadets élite, mais le niveau était plus élevé. Je pense surtout au niveau des entrainements. J'ai aussi eu le plaisir de voir des matches du plus haut niveau slovaque ce qui était très intéressant. J'ai aussi appris à parler la langue car les gens ne parlaient que ça. Je n'ai donc pas eu le choix, j'ai assez vite appris et je me débrouillais pas mal dans une conversation. Bien sûr j'ai un peu oublié le slovaque maintenant, mais je peux encore le parler un peu ce qui est plutôt cool.

Connais-tu déjà certains joueurs de l’équipe ?
Non, je ne connais aucun joueur de cette équipe.

Tu t’es rendu en finale avec Anglet lors des derniers playoffs. Qu’as-tu pensé de votre parcours ?
Evidemment c'est une très belle saison, aller jusqu'en finale est déjà super. Nous avons su garder un rythme et un niveau de jeu assez élevé tout au long de la saison, avec bien sur quelques passages à vide mais il y en a toujours dans une saison. Ce qui est bien, c'est que ces passages n’étaient souvent l'objet que d'un match ou deux, puis on se ressaisissait tout de suite. Cela ne durait pas pendant des semaines ou des mois comme ça peut arriver.

Le match Mulhouse-Anglet en playoffs était particulier pour les Mulhousiens puisque c’était le retour de l’équipe après de nombreux mois à jouer à Colmar. Comment as-tu vécu cette partie dans la peau du visiteur ?
C’était un match très tendu, il y avait beaucoup d'intensité et le jeu était assez physique. En plus on sentait bien que l'on n’était pas chez nous, la patinoire était très animée et le public était très présent ce qui rend toujours un match différent et plus difficile.

Je te laisse le mot de la fin.
Je tiens à vous remercier déjà de cet accueil et j'ai vraiment hâte de jouer cette saison à vos côtés. À très bientôt. 

Note : Pour bien énoncer son prénom, il faut le prononcer Lilande.

Photo : Francis Larrède

Rencontre avec...

Partager sur