Rencontre avec...

Michal Pšurný

Bonjour Michal, tu as passé la majorité de ta carrière dans ton pays d’origine, la République Tchèque. Tu as aussi représenté ton pays en équipe junior.
J’ai grandi en tant que joueur de hockey dans mon pays avec pour but d’en faire ma passion et mon métier. Je garde un très bon souvenir de tous les supporters et coéquipiers. Porter le maillot de mon pays fût aussi un honneur. Cette période fût couronnée par une place de troisième en U18. D’excellents souvenirs !

Tu as joué les 3 dernières saisons à Manchester (avec un total de 107 buts et 241 points).
Je voulais tenter quelque chose de nouveau et acquérir plus d’expérience. Nous avons au passage gagné plusieurs coupes. Le style jeu en EPIHL est différent de la République Tchèque. Le niveau est évidemment plus bas, mais tu as plus de liberté sur la glace. Je joue à l’aile droite et en tant que joueur étranger, j’ai bénéficié de beaucoup de temps de glace. 

L’Angleterre et la France ne sont pas des vrais pays de Hockey comme ton pays.
Cela ne m’inquiète pas du tout. En plus, pour la France, la situation est différente, car le hockey français s’améliore d’années en années. On le voit aux championnats du monde par exemple.

Michal, tu as 29 ans. Que penses-tu pouvoir amener aux Scorpions ?
Ce n’est pas du tout évident de répondre. Néanmoins, je pense pouvoir amener mon expérience acquise dans les différentes ligues, les trophées que j’ai gagné mais aussi de la créativité et j’espère des buts bien sûr ! Au niveau du jeu, j’ai toujours été un joueur créatif et un attaquant opportuniste, pas forcément très physique.

Connais-tu des joueurs Mulhousiens ?
Oui, je connais Poggy, Ondrej Martinka, Michal Kapicka. 

Ton futur coach, Jan Prochazka ? 
Non, je crois que nous ne sommes jamais rencontrés. 

Que sais-tu de la D1 ? 
Tout ce que je sais de la D1 et de Mulhouse est par le biais de Poggy. Il m’a surtout dit beaucoup de bonnes choses sur le club ce qui a rendu ma décision plus facile. De plus, nous serons plusieurs joueurs à parler la même langue, cela va m’aider pour m’intégrer.

Connais-tu notre pays ? 
Pas du tout ! Ce sera la première fois que je mettrai les pieds en France. Je suis très curieux et impatient d’y être. Je sais qu’on y mange très bien ! Je ne parle pas un mot de français pour l’instant, pas encore.

Quel est ton programme de l’été ? 
Je vais un peu voyager en République Tchèque. Après cette période de vacances, j’attaquerai la glace fin juillet.

Je te laisse le dernier mot !
Je suis impatient de venir à Mulhouse et je veux gagner le titre ! Au mois d’août.

Manu

Photo : Richard Amor Allan - Manchester Phoenix

Rencontre avec...

Partager sur