Rencontre avec...

Martin Obuch

Bonjour Martin, tu as passé la majorité de ta carrière dans ton pays d’origine, la Slovaquie avant de rejoindre Bordeaux il y a trois ans.
Oui en effet. J’ai joué trois ans en extraliga, le plus haut niveau et une saison en première division. C’était une très belle aventure qui m’a permis d’acquérir beaucoup d’expérience. Mon meilleur souvenir est la troisième place en ligue élite acquise avec le club de MHC Martin.
La situation du hockey slovaque n’était pas bonne. Je voulais tenter une nouvelle experience. Plusieurs joueurs ainsi que mon agent m’ont parlé de la France et maintenant je dois bien avouer que oui, la France était un très bon choix !

Quel souvenir garderas-tu de Bordeaux ? Et pourquoi être venu à Mulhouse ? 
De très bon souvenirs. La première saison, nous avons fini troisièmes, la deuxième, seconds et l’an passé, champions ! L’équipe est donc montée et l’effectif a beaucoup changé. Je n’étais pas du tout sûr d’avoir assez de temps de jeu en Magnus. J’ai donc regardé un peu, reçu plusieurs offres et choisi Mulhouse. Je suis sûr que j’ai fait le bon choix.

Et Bordeaux en dehors du hockey ?
C’est une grande et magnifique ville avec beaucoup de choses à faire. Durant mes trois ans, j’y ai rencontré beaucoup de monde, pas uniquement dans le cadre du hockey et je ne me suis jamais ennuyé.

Comme tu as joué chez les Boxers, tu connais bien les Scorpions !
Oui, tout à fait ! C’est une grosse équipe avec de grosses ambitions et des supporters incroyables. Je me rappelle bien de l’atmosphère des matchs. C’était dingue, j’ai vraiment aimé ! J’adore jouer pour des supporters aussi fervents et en plus je serai du bon côté cette fois-ci.

Martin, quel est ton style de jeu ?
Je suis un défenseur offensif, j’aime aider les attaquants. Je vais contribuer autant que possible. J’espère que le coach, le staff et les supporters m’apprécieront.

Connais-tu des Scorpions et ton futur coach ? 
Oui je connais tous les Slovaques et Tchèques. J’ai aussi joué avec Rolands (Vigners, NDLR) à Bordeaux il y a deux ans. Je connais aussi un peu le coach, Jan Prochazka, mais pas beaucoup. C’est un jeune coach, mais avec beaucoup d’expérience de l’équipe nationale donc je suis confiant qu’il aidera notre équipe.

Quelle sera à tes yeux la plus grande différence entre Bordeaux et Mulhouse ?
C’est une question difficile. Dans les deux cas, il y a de bons supporters avec une belle ambiance et ce sont deux clubs avec de l’ambition. La ville sera sûrement différente. Peut-être aussi qu’au niveau du climat, il fera plus froid à Mulhouse ? Il faudra que j’achète une veste d’hiver, car je n’en ai pas eu besoin là-bas. Il faisait beau et jamais de neige …

Quand viendras-tu en Alsace ?
Nous démarrerons le stage le 14 août. J’arriverai donc vers le 11-12. Pour l’instant, je profite du temps avec ma famille, mes amis et je m’entraîne hors glace avec mes anciens coéquipiers de MHC Martin. Fin juillet, j’irai en vacances en Croatie avec ma famille et ma copine. Ensuite je retournerai chez moi en Slovaquie pour faire un peu de hockey.

Au fait Martin, je t’ai posé les questions en anglais, mais tu parles peut-être bien français …
Oui, bien sûr, mon français est parfait, mais je ne connais que les gros mots, mais je n’en dirai pas ! En fait, j’essaie d’apprendre votre langue, mais l’anglais reste beaucoup plus facile, donc merci !

Manu

Photo : Nini Calimoutou

Rencontre avec...

Partager sur