Neuilly/Marne - Mulhouse

Les Scorpions s'offrent du Bison

C’est toujours sans Michal Jeslinek et Ruslan Borysenko que les Scorpions se présentaient hier à Neuilly/Marne. Les Bisons devançaient tout juste les Scorpions au classement, et restaient sur une belle série de quatre victoires. Jan Prochazka avait désigné Guillaume Richard pour garder le filet mulhousien. L’entame était excellente pour les Scorpions, qui prenaient les devant dès la troisième minute de jeu grâce à Bryan Ten Braak. Raphaël Papa doublait même la mise quelques minutes plus tard confirmant sa bonne forme. Alors que l’on se dirigeait vers la première sirène, dans une période marquée par de très nombreuses pénalités, quelques instants suffirent pour réduire cette avance à néant. Evoluant à trois, puis à quatre, les Scorpions encaissaient deux buts de Roy et Pelletier en vingt-trois secondes.

Tout était à refaire dans le tiers médian… C’était au tour des Scorpions de passer à l’offensive en avantage numérique. Alors que les Bisons étaient réduits à trois patineurs, Ondrej Martinka redonnait l’avantage aux siens. Un avantage qu’ils n’ont plus abandonné du match. Les Scorpions rentraient aux vestiaires pour la deuxième pause avec cet avantage d’un but.

Le mot d’ordre était simple pour l’ultime vingt : tenir ! Milan Jurik donnait un peu plus d’air à l’équipe en inscrivant un quatrième but. Deux buts d’avances… c’était l’avance de Nice à Neuilly à quelques minutes de la fin du match, qu’ils ont finalement perdu en prolongation. Il fallait donc rester concentré, tuer une dernière pénalité et patienter jusqu’à la délivrance. Aleksandrs Galkins tuait tout suspense avec un cinquième but en cage vide.

La troupe de Jan Prochazka a signé une victoire de valeur chez les Bisons, et obtiennent trois points qui leur permettent de repasser devant Neuilly/Marne au classement.
Les Scorpions sont désormais quatrièmes, à quatre longueurs du leader niçois. Il faut maintenant bien digérer ce voyage, récupérer rapidement et attendre de pied ferme les Corsaires de Nantes samedi à l’Illberg.

Neuilly/Marne - Mulhouse

Partager sur