Mulhouse-Grenoble

Fin de saison...

Pour ce qui allait être le dernier match de la saison des Scorpions Team Synerglace, Christer Eriksson devait se passer de Benoit Quessandier, Adam Havlik, Roman Tomanek. Sébastien Raibon était préféré à Martin Surek, malade, devant le filet. Le premier tiers était plutôt équilibré. C’était toutefois les visiteurs qui ouvraient la marque en fin de période par Rodman.

Les BDL enfonçaient le clou dès la reprise par Leclerc. Les Scorpions jetaient toutes leurs forces dans la bataille dans ce tiers médian. Cela leur permettait de réduire la marque par Rolands Vigners. Plusieurs avantages numériques, dont un cinq contre trois, n’étaient pas convertis. Entre temps, Sébastien Raibon avait été envoyé au sol par Hardy. Un choc pas anodin, qui allait contraindre notre gardien à laisser sa place pour la troisième période. Les BDL marquaient deux nouveaux buts en fin de période par Ville et Champagne.

Surek entrait en jeu pour la troisième période. Tomas Rubes réduisait l’écart en avantage numérique. Le temps filait, sans que les Mulhousiens ne parviennent à marquer. Christer Eriksson tentait le tout pour le tout en sortant son gardien. Leclerc finissait par marquer en cage vide. Une situation ubuesque permettait à Le Blond de marquer un nouveau but en cage vide. En effet, bousculé par un Grenoblois, Martin Surek avait la mauvaise idée de se faire justice lui-même à vingt-cinq secondes de la fin. Plein de pédagogie, l’arbitre le renvoyait aux vestiaires et les locaux n’avaient d’autre choix que de finir le match sans gardien en raison de la blessure de Raibon. Score final 2-6, les BDL se qualifiaient pour les demi-finales et la saison des Mulhousiens s’arrêtait là. Forcément déçus à la sirène finale, gageons que les joueurs sauront être très fiers de leur parcours après quelques jours de digestion. En tout cas, nous en sommes fiers et leur disons bravo pour ce retour en élite.

Mulhouse-Grenoble

Partager sur