Mulhouse-Grenoble

Les Scorpions, héroïques, reprennent les devants

Le match est très engagé dès l’entame. Les charges grenobloises sont lourdes. Les Scorpions Team Synerglace sont solides. Ils ouvrent la marque sur un tir lointain d’Esipov. Les Brûleurs de Loups poussent. Ils récupèrent un palet dans la zone mulhousienne. Champagne, très présent, trompe Surek d’une feinte pleine de sang-froid. Le premier tiers se termine sur le score de 1-1.

L’intensité ne baisse pas dans la deuxième période. Le niveau de jeu est excellent et il y a très peu d’arrêts de jeu. Les Grenoblois dominent dans l’ensemble, mais le promu est loin d’être ridicule et les joueurs font honneur à leur maillot. A la mi-match, Tomanek arrache la rondelle en zone offensive. Il tire mais le palet file sur le poteau. Le pression alpine monte encore et Surek accumule les exploits. Son nom est scandé par le public qu’il remercie d’un geste. L’Illberg a trouvé son héros, mais c’est toute l’équipe qui tient bon. Quelques minutes plus tard, les visiteurs finissent par trouver la faille sur un tir de Golicic très bien placé. Les bleus n’abdiquent pas, mais rentrent aux vestiaires sur le score de 1-2.

Les locaux entament bien cette troisième période. Östman s’offre une très belle occasion, tout comme Vigners peu de temps après. Les joueurs de Christer Eriksson montrent une fois de plus qu’ils ne lâchent rien. Les deux équipes sont solides en situation d’infériorité numérique. Le match est propre, très intense, très agréable à suivre. Les minutes défilent et Grenoble semble maîtriser le jeu sans réussir à faire le break. Ils butent à plusieurs reprises sur un portier mulhousien absolument fantastique. Toute l’équipe est en confiance et joue sa chance à fond. Dans les dernières minutes, les Alsaciens bénéficient de deux périodes de supériorité numériques. C’est l’occasion ! Rien n’est marqué sur la première. Il reste moins de trois minutes et Treille fait exploser l’Illberg en égalisant à cinq contre quatre. 2-2 !

Ce match est complètement fou et on file en prolongation. Le sort de ce match se joue à trois contre trois, comme le match 2 à Grenoble. Les deux équipes sont assez prudentes, craignant le contre, souvent décisif en prolongation. Les minutes défilent et on se met à penser que tout cela finira aux tirs de pénalité. Surek toujours étincelant plonge dans les patins d’un attaquant grenoblois pour sauver son équipe. Le jeu se poursuit et les Mulhousiens filent en contre. Havlik s’en va crucifier Horak. La patinoire chavire ! Le public est récompensé de sa fidélité ! Les Scorpions ont manqué de réussite pendant une longue partie de la saison, mais sur les derniers matchs, les choses ont souvent basculé de leur côté comme ce soir. Les joueurs célèbrent avec leur public, mais il leur faut filer aux vestiaires, car dans moins de 24 heures, il faut revenir sur la glace pour tenter de gagner un troisième match qui mettrait le leader grenoblois en position délicate. Surek s’offre néanmoins un petit tour d’honneur très apprécié de tous.

IL faut déjà penser à ce soir ! Venez remplir l’Illberg ce mercredi soir ! Vous ne le regretterez pas, car ce championnat est magnifique !

Mulhouse-Grenoble

Partager sur