Mulhouse-Anglet

Retour gagnant pour les Scorpions !

Les Scorpions font leur retour dans leur patinoire de l’Illberg pleine à craquer ! Tout le monde attendait ce moment depuis près d’un an. Les Ultras déploient un très beau XV pour fêter leurs 15 ans. Ils sont chaleureusement applaudis par tout le public pour les remercier de leur fidélité à travers toutes les épreuves. Nouvelle glace, nouvel éclairage, l’entrée des joueurs fait monter la pression et le public répond présent. Tout est réuni pour passer une très belle soirée.

Dès les premières secondes, les locaux pressent l’Hormadi et Raibon est sollicité à plusieurs reprises. Anglet impose un jeu très physique, mais les joueurs de Christer Eriksson répondent présents et dominent les débats. Les Alsaciens bénéficient d’un premier power-play. Ils profitent de la zone offensive agrandie (lignes bleues repoussées plus vers le centre) et mitraillent le solide portier visiteur. L’Hormadi à nouveau au complet, remonte la glace et ouvre la marque. 0-1. Les Angloys font preuve d’un sacré réalisme en marquant sur une de leurs premières occasions. Ce but fait mal aux Scorpions qui baissent un peu le rythme. Six minutes plus tard, Anglet profite d’un avantage numérique pour faire circuler le palet de manière très rapide et efficace. Ils trouvent un très beau décalage pour André sur la gauche. Celui-ci frappe instantanément ne laissant pas le temps à Guillaume Richard de se replacer, 0-2. Mulhouse a dans l’ensemble dominé cette première période, mais les joueurs du sud-ouest se sont montrés très réalistes en inscrivant 2 buts.

Lors de ce deuxième acte, les deux équipes ont des occasions en supériorité numérique. Alors que les locaux sortent d’une infériorité numérique, Pavel Mrna remonte la palet et c’est Michal Kapicka qui reprend victorieusement un rebond. Les joueurs de Christer Eriksson reviennent à 1-2. Malheureusement, dans la minute suivante, André redonne deux longueurs d’avance à son équipe. A la mi-match, Klejna est pénalisé pour une charge et l’Hormadi a l’occasion de faire le trou. Les Mulhousiens montrent alors qu’ils en veulent. A 4 contre 5, Jurik part en contre et offre un caviar à Kapicka qui ramène les siens à 2-3. L’Illberg s’enflamme. Dans la continuité, les locaux sont accusés très sévèrement de surnombre ce qui offre un 5 contre 3 aux Angloys. Ceux-ci ne se privent pas et marquent le 2-4 par Rubes. Tout le monde prend un coup sur la tête, mais les joueurs de Christer Eriksson ne lâchent rien. En effet, moins de trois minutes plus tard, en power-play, Pavel Mrna se montre patient et place un tir du poignet qui ne laisse aucune chance à Raibon. Cette deuxième période est complètement folle et l’Hormadi se crée une monstrueuse opportunité à deux minutes de la fin de la période. Guillaume Richard et la barre sauvent les Scorpions qui repartent de plus belle. Alors que l’on s’approche de la fin de l’acte, Pavel Mrna joue très intelligemment le coup et égalise à 12 secondes de la sirène. 4-4. L’Illberg chavire !

La deuxième période a offert six buts à des spectateurs comblés et une très belle remontée. Les deux équipes abordent la troisième période plus prudemment, ayant également besoin de souffler. Au fur et à mesure que le temps s’écoule, aucune des deux équipes ne veut prendre de risque et c’est assez logiquement qu’aucun but n’est marqué.

Nous voilà donc en prolongation à 4 contre 4. Les deux formations se montrent dangereuses mais ne trouvent pas la faille. Les Angloys poursuivent leur jeu rugueux et sont logiquement pénalisés alors qu’il ne reste que 3 minutes et 25 secondes au panneau d’affichage. Le public sent que c’est le moment et l’ambiance monte encore d’un ton. Les locaux sont à 4 contre 3 et font patiemment circuler la rondelle. Ruslan Borysenko passe à Pavel Mrna qui lâche un tir puissant qui trouve son chemin pour passer la ligne. Coup du chapeau pour un Pavel des grands soirs. Tout le public exulte.

Les Scorpions marquent leur retour à l’Illberg d’une magnifique victoire contre le deuxième de la saison régulière après un match éprouvant, mais splendide. Il leur faudra maintenant réussir un autre retour gagnant, celui du match à Anglet samedi prochain. Christer Eriksson est très fier du comportement de toute son équipe qui a été menée 0-2 et 2-4, mais n’a rien lâché. Il reste à confirmer dans le sud-ouest sur la petite glace d’Anglet afin de s‘offrir une place en demi-finale.

Dans les autres rencontres, Bordeaux et Nice ont facilement battu Neuilly et Tours alors que Reims a dû attendre les prolongations pour disposer de Nantes :
Neuilly-sur-Marne 2-5 Bordeaux
Tours 2-6 Nice
Reims 4-3 Nantes

Mulhouse-Anglet

Partager sur