L’oeil de Christer

On fait le point à mi-saison

Si on regarde dans le rétroviseur la construction de l’équipe pendant l’intersaison, es-tu satisfait de ce que produit l’équipe ?
Pour commencer je reviendrai une dernière fois sur notre affirmation, au printemps, de vouloir construire autour du noyau de l’an passé. C’était la dernière fois que je dis ça. Cela nous a servi de leçon, et au final malgré ces réelles volontés on n’a pas le contrôle sur ce que chaque joueur veut et peut, ainsi que sur divers autres paramètres influençant la construction de l’équipe. On a donc adapté le recrutement et au final, on est gagnant. Sans dénigrer le groupe de l’an passé, je pense qu’on a un meilleur groupe cette saison. On a terminé un cycle de trois saisons, là on démarre un autre cycle et il y a une bonne dynamique dans le vestiaire. L’équipe est plus homogène. Vu que je n’étais plus sur le banc l’an passé, j’avais plus de temps pour observer les joueurs, les matches de Mulhouse ou d’autres équipes. C’est ainsi par exemple que l’on avait pu porter notre choix sur Jiri Blazek ou Hugues Cruchandeau. Selon comment les joueurs s’intègrent, se comportent, etc… on a parfois un recrutement dix pourcents meilleur qu’espéré, parfois dix pourcents moins bon. On est dans le premier cas de figure cette saison. On avait identifié de s’améliorer devant le but et dans le leadership : on a réussi. On recherchait aussi des joueurs décisifs devant, on a peut-être pas réussi comme on le pensait mais, l’un dans l’autre, on a beaucoup de joueurs qui contribuent offensivement, toutes les lignes sont dangereuses donc c’est un mal pour un bien.

T’attendais-tu à vivre une phase aller aussi aboutie ?
Le sentiment est un peu bizarre pour être honnête, car le mois de septembre fut mitigé avec deux défaites pour une victoire. On a perdu deux fois d’un but et l'on avait du mal à marquer. Le niveau est progressivement monté et c’est le fruit du travail des joueurs, de Jan Prochazka et du staff. Ils ont fait beaucoup d’efforts pour en arriver là. Sur l’aspect extrasportif on travaille aussi énormément pour mettre les joueurs dans les meilleures conditions, je pense que ça paye actuellement.

Qu’attends-tu de la suite de la saison ?
On a une équipe qui travaille fort, qui a de réelles capacités et qui a réussi à traverser avec cohésion les difficultés de ce début de saison, notamment les départs dans l’effectif. J’espère maintenant qu’à tous les étages dans le club, des bénévoles aux dirigeants en passant par l’équipe et le staff, tout le monde va bien garder les pieds sur terre et la tête sur les épaules. On va continuer à travailler. Il y aura probablement des périodes de difficultés, mais je pense qu’on a confirmé note capacité à être parmi les toutes meilleures équipes. Quand on recherche un objectif comme la montée, qu’on a annoncé à l’horizon 2020, il faudra saisir l’opportunité lorsqu’elle se présentera car on ne sait jamais de quoi est fait l’avenir.

Peux-tu nous éclairer sur les divers mouvements dans l’effectif ?
C’est sûr que ces mouvements contrastent pas mal avec les résultats de l’équipe. Adrien Josse et Baptiste Goux, deux jeunes joueurs, ont peut-être manqué de patience. Ils ont, certes, aussi manqué de chance en début de saison, les résultats et les absences faisant que les rotations de joueurs étaient parfois réduites. C’est dommage, notamment pour Adrien qui a du potentiel je pense. Il avait accepté de venir comme treizième attaquant après avoir longtemps insisté pour nous rejoindre. Il est du coup retourné à Amiens en D3, j’espère que ça ne lui portera pas préjudice pour la suite. Le premier départ c’était Valerian Croz. Il était plus expérimenté mais on avait du mal à voir quel rôle lui donner vraiment. Dans le même temps on savait que Rolands Vigners souhaitait revenir à Mulhouse, même si ça a mis pas mal de temps à se concrétiser avec Strasbourg. On était content de le récupérer, on n’a pas réfléchi un instant car c’est un super gars et un hockeyeur de talent. Quant à John Dunbar, j’ai envie de dire que c’est un classique avec les Canadiens. Peut-être a-t-il eu du mal à s’adapter à la vie en France, peut-être s’attendait-il à autre chose en venant ici. Je ne sais pas. C’est le hockey ! Je veux tirer mon chapeau à l’équipe pour avoir su maintenir son niveau de performance malgré tout.

Pour finir, un petit mot sur d’autres projets extrasportifs pour l’équipe qui sont moins connus du grand public ?
Oui c’est bien de parler de ça, il y a quelques dossiers moins visibles mais aussi importants qui avancent. Et ça tout le monde ne peut pas forcément s’en rendre compte. Je commencerai brièvement par le hockey mineur et son fonctionnement, sur lequel on a pas mal travaillé ces dernières années. On l’a structuré, organisé, on a engagé des entraîneurs. On est sur de bons rails, laissons maintenant le temps faire son travail. On va maintenant essayer de compléter le pont de formation jusqu’au bout avec la catégorie U20, pour que tous aient la possibilité de faire une formation complète. On espère avoir le soutien politique pour cela. Côté Scorpions, ils peuvent manger quatre fois par semaine, ensemble, au Hors Glace le midi. On a fait un grand pas en avant avec nos nouveaux logements, avec notre nouveau partenaire Domial. Domial est même entrain de nous mettre en place une salle de sport et musculation privée dans le bâtiment où sont logés les joueurs. Un sacré outil qui nous aidera énormément. Un peu comme le club de Rouen a, pour ceux qui connaissent. Ce sera fini d’ici la fin de saison. Les joueurs étrangers ont des cours de français grâce à des bénévoles du club. On a enfin tissé un partenariat majeur avec le lycée du bâtiment à Cernay, ce qui va déboucher sur une rénovation totale du vestiaire des Scorpions. Ils auront des locaux totalement remis aux standards actuels, ce sera un vrai plus. On pourra en profiter pleinement pendant l’été. Tout cela est important pour les joueurs, qu’ils soient bien traités ici et aient un bon cadre de vie afin qu’ils puissent se concentrer le plus possible sur le sportif et être le plus performants possible.

L’oeil de Christer

Partager sur