L’oeil de Christer

On fait le point à la veille de la reprise

Christer, peux-tu revenir sur le déroulement de cette intersaison ? 
C’est vrai qu’on avait initialement cette volonté de travailler dans la continuité avec l’effectif de la saison passée. Finalement on a dû changer de plan en cours de route pour la constitution de l’effectif, par prudence budgétaire. Ces choix n’ont pas été faciles à prendre… D’autres joueurs ont fait le choix de partir alors que nous souhaitions clairement continuer avec eux, certains ont notamment obtenu des propositions pour rejoindre la Ligue Magnus. On a donc dû chercher d’autres joueurs correspondant à notre projet et nos moyens, tout en essayant de garder un effectif complet, compétitif et homogène. En dépit de la fin de saison régulière réussie, l’équipe n’a pas su décoller en playoff. On avait donc identifié trois points à améliorer : le poste de gardien pour essayer de « voler » plus de matches serrés, le leadership pour aider l’équipe à se soulever dans les moments clés, et enfin des joueurs capables d’être des guerriers, décisifs dans les moments importants et notamment en playoff.

Un mot sur le recrutement, justement ? 
Je pense qu’on a finalement réussi à globalement améliorer le niveau, malgré le contexte budgétaire, surtout dans l’arrière-garde que je trouve très complète avec deux bons gardiens et huit défenseurs tous capables d’être titulaires. Je pense que l’effectif est beaucoup plus homogène et complet que la saison passée. Évidemment avec autant de changement, ça prendra peut-être avant que le collectif soit parfaitement huilé. On est aussi content d’avoir pu renouveler l’équipe qui est autour de l’équipe (le staff, NDLR), ça donne de la stabilité et Jan Prochazka connaît maintenant le championnat. Il peut compter sur un staff complet, incluant les experts intervenus au cours de la saison passée, et qui permettent aussi aux joueurs d’être plus performants.

L’effectif est-il bouclé ? 
On a aujourd’hui vingt-quatre joueurs sous contrat, soit le nombre qu’on peut inscrire sur la feuille de match plus deux joueurs : un joueur de champ et Quentin Charpentier qui continuera comme troisième gardien. On avait gardé la situation ouverte en cas d’opportunité sur le marché des JFL, c’est ce qui nous a permis d’accueillir très récemment Jérémy Arès.

Quel est ton sentiment global sur l’effectif des Scorpions ? 
La préparation nous donnera plus d’indications, mais je pense qu’en termes de CV, si on regarde les départs et les arrivées, on n’a pas perdu en qualité. On a diversifié les nationalités dans l’effectif et donc les styles de jeu. L’âge moyen de l’équipe augmente, pas parce qu’on a recruté beaucoup de joueurs âgés, mais l’âge et l’expérience de nos joueurs les plus jeune augmente peu. Nos plus jeunes recrues, Baptiste Goux et Adrien Josse, ont été formées dans des grands clubs, ont touché du doigt la Ligue Magnus et ont connu les équipes de France jeunes. Pour le gardien on a vu plusieurs fois Jiri Blazek avec Jan Prochazka et il ne nous a jamais déçus. C’est aussi intéressant car Mickaël Muller et lui ont deux profils très différents, sachant que Mika a aussi franchi un palier la saison passée. Derrière, on a davantage de défenseurs qui seront peut-être moins offensifs mais solides défensivement. On sait que ce qu’on a sur le papier est très bien, mais parfois ça marche dix pourcents mieux qu’attendu, parfois dix pourcents moins bien. Beaucoup de paramètres entrent en ligne de compte, de notre côté on fera le maximum pour que les joueurs soient dans les meilleures conditions pour être performants.

L’oeil de Christer

Partager sur