Gap-Mulhouse

Cruel, vous avez dit cruel ?

Les Scorpions étaient ce soir à Gap pour affronter les Rapaces. Martin Surek faisait son retour devant la cage. Yorick Treille, Adam Havlik et Sébastien Raibon n’étaient pas du voyage. Après un début de match équilibré, les Mulhousiens ouvraient la marque en contre grâce à Kenny Martin. Les plus grosses occasions de la première période étaient mulhousiennes, et ce malgré les avantages numériques obtenus par Gap en fin de tiers. On rentrait aux vestiaires sur ce score de un but à zéro.

Gap passait la deuxième au retour sur la glace. Le jeu se déroulait surtout devant Martin Surek qui tenait bon. Il ne pouvait rien sur l’égalisation de Ross, qui était opportuniste au rebond. Les Scorpions, comme depuis plusieurs semaines, étaient très solides en désavantage numérique et préservaient le score de parité jusqu’à la deuxième sirène.

Les débats se rééquilibraient dans le tiers final. Les visiteurs avaient quelques temps forts… mais étaient punis sur un rare temps faible par un nouveau but de Ross, de la ligne bleue cette fois. Un avantage de courte durée, puisque Roman Tomanek égalisait en powerplay deux minutes plus tard. Les deux équipes jetaient toutes leurs forces dans la bataille. On se dirigeait tout droit vers une prolongation quand soudain… Une mauvaise relance, deux passes, un tir, un rebond exploité et le buzzer. Ritt faisait exploser l’Alp’arena en offrant la victoire aux Rapaces (3-2). Un scénario cruel pour les Scorpions qui avaient réalisé une belle partie, et qui rentrent donc les mains vides pour l’histoire de quelques dixièmes de seconde.

On tourne la page, et on regarde vers dimanche désormais. Les Scorpions recevront les Pionniers de Chamonix à 19h15 à la patinoire de l’Illberg. Adversaire piège par excellence, les joueurs auront besoin de votre soutien ! Pensez à prendre vos billets en prévente : cliquez ici.

Gap-Mulhouse

Partager sur