Championnats du monde

La France se maintient, le Canada champion du monde !

Les championnats du monde se sont terminés dimanche avec le sacre du Canada face à la Russie. Le podium a été complété avec les Etats-Unis. Cet évènement de l'IIHF a été une nouvelle fois un véritable succès populaire, à Prague et Ostrava. En effet, le record d'affluence dans les tribunes - datant de l'an passé à Minsk - a été battu avant même les demi-finales.

Les années se suivent et ne se ressemblent pas en revanche pour l'équipe de France. Le niveau en élite se resserre d'année en année et, si l'an passé les Bleus ont goûté à un quart de finale historique, cette saison les tricolores ont du lutter jusqu'au bout pour se maintenir dans l'élite. Revenons en quelques lignes sur leur parcours à Prague.

Tout avait débuté face à l'Allemagne, avec une première défaite crève-coeur (1-2) suite à un but encaissé en toute fin de partie. Face à la Suisse les Bleus montrèrent à nouveau de belles choses en début de match, mais furent pénalisés par les expulsions de Sacha Treille et Antoine Roussel ainsi que la blessure de Stéphane Da Costa. Ils s'inclinèrent finalement (1-3) malgré un but de l'ancien Scorpion Damien Raux. Le troisième match face à l'Autriche, promue dans l'élite, était dès lors encore plus important dans l'optique du maintien. Les Bleus n'ont pas failli avec une victoire et un blanchissage pour Cristobal Huet (2-0).

Ces trois premiers points au compteur faisaient du bien avant d'affronter un terrible triptyque République Tchèque, Canada, Suède. Les Bleus n'ont eu aucune chance face à une équipe locale survoltée (1-5) mais montrèrent de belles choses face à l'armada canadienne (3-4), qui avait pris l'habitude de marquer plus de six buts par match pendant le tour préliminaire. Les Bleus n'eurent pas plus de réussite face à la Suède (2-4). Le dernier match face à la Lettonie fut crucial. Avant cet affrontement, la France, la Lettonie et l'Autriche pouvaient encore être reléguées selon le scénario du match. Les Bleus avaient besoin de deux points. Menés 0-2 alors qu'ils dominaient largement la rencontre, ils allèrent puiser dans leurs réserves pour égaliser au troisième tiers-temps puis l'emporter aux tirs au but (3-2, t.a.b.) ! Un final plein de suspense qui envoyait également l'Autriche à l'échelon inférieur (avec la Slovénie).

Cristobal Huet, Yohann Auvitu et Damien Fleury ont été désignés comme les trois meilleurs joueurs tricolores par les entraîneurs. De son côté, Damien Raux a disputé les sept matches de la compétition et a inscrit un but. Le rendez-vous est donné pour l'an prochain, la compétition se jouera en Rusie. Moscou et Saint-Pétersbourg seront les villes hôtes. L'équipe de France sera basée à Saint-Pétersbourg. Elle affrontera le Canada, la Finlande, les Etats-Unis, la Biélorussie, l'Allemagne et la Hongrie.

Championnats du monde

Partager sur