Avant-match

Présentation de la série finale, Mulhouse-Brest

À propos des Scorpions Team Synerglace
Voilà cinq ans, presque jour pour jour, que les Scorpions n’ont pas disputé une finale, c’était en Division 1, déjà, et face à Nice. Le format a changé depuis, passant de trois matches à cinq matches. Surtout, l’avantage de la glace est désormais réel avec les deux premières confrontations chez l’équipe la mieux classée. De cette époque, Tarik Chipaux, Michaël Marchand, Mickaël Muller et Christer Eriksson pourront tenter de décrocher un nouveau titre. C’est la sixième finale de playoff que disputeront les Scorpions dans leur histoire. Ils en ont remporté deux (2005 contre Tours, 2012 contre Nice) et perdu trois (1998, contre Brest, 2001 contre Villard-de-Lans, et 2009, contre Brest). Les coéquipiers d’Hugues Cruchandeau attaqueront cette série au complet, prêts à en découdre pour soulever la coupe d’ici 8 jours, au plus tard.

À propos des Albatros de Brest
Les Albatros sont des adversaires typiques pour nous en playoff. 2009, 2010, 2011, 2012… Trois confrontations en D1, une en D2 et un bilan de trois victoires pour les Bretons en quatre confrontations printanières au cours de la dernière décennie. Cette saison fut particulière pour eux, avec un effectif grandement reconstruit à l’été, un retour en Division 1 sans perspective de monter en Ligue Magnus mais, finalement, une autorisation de disputer les playoff. Les Albatros ont une occasion en or de remporter un trophée, une chance unique dans la carrière de certains. Ils ne viendront donc pas faire du tourisme en Alsace. Ils voudront également effacer le cinglant revers concédé à l’Illberg il y a un mois, pour leur dernière rencontre de saison régulière. En séries éliminatoires, les hommes de Sylvain Codère ont successivement éliminé Tours et Val Vanoise. Ils ont disputé un match de plus que les Scorpions, dimanche dernier. Aleksi Laine a manqué les deux derniers matches, sera-t-il opérationnel ? Charlie Doyle l’est en tout cas, de retour depuis peu après de longs mois d’absence.

Profil moyen des deux équipes 

Critère

Mulhouse

Brest

Taille moyenne

1.83 m

1.83 m

Poids moyen

84 kg

86 kg

Âge moyen

25.5 ans

25 ans

Les cinq dernières confrontations entre Mulhouse et Brest 
25/02/2017 Mulhouse 7-0 Brest (Divison 1 – 25e journée) 
17/09/2016 Brest 4-3 Mulhouse (Division 1 – 2e journée) 
07/04/2012 Mulhouse 8-2 Brest (Division 1 – Demi-finale – match n°2)
04/04/2012 Brest 3-4 (t.a.b.) Mulhouse (Division 1 – Demi-finale – match n°1) 
07/01/2012 Mulhouse 2-3 (a.p.) Brest (Division 1 – 17e journée) 

Les confrontations cette saison 
Brest – Mulhouse 4-3 (2-0, 1-2, 1-1) 
Gardiens : Duquenne 60’, Blazek 60’. 
Buts : J. Avenel (Gyesbreghs, G. Avenel, 5v4) 10’27’’, Kolodziejczyk (Doyle) 10’38’’, Lagarde (Power, Kolodziejczyk) 33’02’’, Gréverend (Lagarde, Power) 54’06’’ ; Jurik (5v4) 23’56’’, Suzzarini (Östman) 31’28’’, Nikkilä (Wells, Dunbar, 5v4) 43’02’’.
Pénalités : Brest 12’, Mulhouse 14’. 
Avantage numérique : Brest 1/6, Mulhouse 2/5. 
Arbitres : Crégut (Boniface, Douchy).

Mulhouse – Brest 7-0 (3-0, 2-0, 2-0) 
Gardiens : Blazek 60’, Duquenne 60’. 
Buts : Vigners (Sevcenko, 5v4) 10’18’’, Nikkilä (Östman) 12’52’’, Nikkilä 15’25’’, Vigners (Sevcenko, Suzzarini) 26’20’’, Martin (Lindgren, Jurik, 5v4) 34’08’’, Sevcenko (Wells) 43’29’’, Sevcenko (Vigners) 52’19’’.
Pénalités : Mulhouse 14’, Brest 36’. 
Avantage numérique : Mulhouse 2/7, Brest 0/4. 
Arbitres : Rousselin (Collin, Turbert).

Les arbitres des matches  
Match n°1 : dirigé par Pierre Dehaen, accompagné d’Aurélien Smeeckaert et Sueva Torribio. 
Match n°2 : dirigé par Frédéric Le Berre, accompagné d’Aurélien Smeeckaert et Sueva Torribio.
Match n°3 : dirigé par Nicolas Crégut, accompagné de Vincent Villard et Guillaume Barthe.
Match n°4 (si nécessaire) : dirigé par Nicolas Crégut, accompagné de Vincent Villard et Guillaume Barthe.
Match n°5 (si nécessaire) : à définir.

Format de la finale 
Contrairement aux quarts et demi-finales, la finale se dispute au meilleur des cinq matches. Les deux premières rencontres sont jouées chez l’équipe la mieux classée, puis deux matches chez l’autre équipe, puis l’éventuel cinquième match décisif chez l’équipe la mieux classée à nouveau. La première équipe à remporter trois matches est désignée championne de France de Division 1.
Comme indiqué hier par la FFHG, Brest ne pouvant pas monter en Ligue Magnus, les Scorpions Team Synerglace obtiennent d’ores et déjà leur montée sportive en SaxoPrint Ligue Magnus.

Autour du match 
Il reste des places en vente, n’hésitez pas à acheter vos préventes en ligne afin de ne pas faire la queue en caisse le soir du match.

Il ne vous reste plus beaucoup d’occasions de rendre visite à la boutique des Scorpions dans le hall d’entrée. À l’occasion de la finale, une écharpe collector sera en vente au prix de 10 €.

Le garage Renault Guy Frey sera le partenaire du match de ce soir.

Notre partenaire AZ imprimerie vous offrira pour les deux matches de ce week-end des tap tap !

Le show de lumière est de retour avec notre partenaire TSE, comme en demi-finale.

Participez au 50/50 et tentez de remporter la moitié de la somme récoltée à la tombola. Notre radio partenaire Flor FM a réservé quelques cadeaux pour certains participants qui seront tirés au sort.

En plus de Scorpi, Astérix et Obélix seront présents à la patinoire ce week-end ! Les mascottes des championnats du monde de hockey nous rendent une petite visite pour promouvoir cet évènement ! Allez leur dire bonjour, pour le plaisir des grands et des petits.

Pour ceux ne pouvant pas se rendre aux rencontres de la finale, Fanseat diffuse en streaming l’intégralité de la finale, les matches sont commentés et visibles sur ordinateur, tablette ou smartphone.

Nous vous souhaitons deux très bons matches ce week-end à la patinoire de l’Illberg !

Avant-match

Partager sur